The Elder Scrolls Online - Roleplay

Bonjour, ce forum ferme définitivement ses portes suite à son abandon complet. Vous pouvez toujours lire et éditer vos messages afin d'en récupérer le contenu. Merci de vous diriger vers http://tesoroleplay.enjin.com/home pour un forum communautaire actif.


    #1 Les morts-vivants de Tamriel

    Partagez
    avatar
    Laegwing

    Messages : 370
    Date d'inscription : 01/04/2014
    Age : 25

    Feuille de personnage
    Race: Bosmer
    Guilde(s): Museum (alliée)
    Alliance: Domaine Aldmeri

    #1 Les morts-vivants de Tamriel

    Message par Laegwing le Mar 30 Sep - 14:40

    Archives du Maître du Savoir #1


    Bienvenue ! Notre maître du savoir nous ouvre ses archives pour la première fois, afin que nous puissions examiner la menace que posent les morts-vivants et ceux qui les créent en Tamriel. Nous y avons déniché un livre encore inconnu de Phraste d’Élinhir, ainsi que quelques extraits d’autres ouvrages pertinents. [...]


    Phraste d'Élinhir a écrit:Les Légions insanes
    Par Phraste d’Élinhir

    Il est indiscutable que la nécromancie, plus immonde de toutes les études magiques, connaît un regain de popularité. Où que l’on se tourne en Tamriel, il est question d’esprits agités, de cadavres animés et pire encore. Ainsi, le commun tremble de peur au plus profond de la nuit. Les motifs d’inquiétude ne manquent pas, et mon devoir, en tant qu’érudit, est d’édifier les masses ignorantes dans l’espoir qu’une populace plus éduquée soit mieux préparée à reconnaître et affronter ces dangers.

    La nécromancie, comme vous le savez sans doute, est la manipulation des âmes, de leur énergie, et des cadavres. Les esprits sont rarement impliqués sous la contrainte, et aux yeux de tout esprit rationnel, « l'étude » de ce type de magie est infamante. Vous ne serez pas étonnés que la majeure partie des connaissances en circulation sur le sujet soit attribuée à des forces daedriques, nommément celles de l’abject Molag Bal, autre signe que cette sphère est à bannir.

    Voici à présent un aperçu des différents types de morts-vivants :

    Les ranimés

    Ces monstruosités paraissent lorsqu’un nécromancien invoque et infuse un esprit asservi dans un cadavre ou assemblage de cadavres. Les ranimations peuvent prendre une multitude d’apparences, de l’humble squelette (cher aux nécromanciens débutants) aux massifs atronachs de chair. Le besoin de cadavres n’ayant pas reçu la consécration présente un danger pour les communautés, car il n’est pas rare que les mages égarés aillent jusqu’au meurtre pour étancher leur soif de pouvoir. Afin de minimiser les risques de rencontre avec un ranimé, il convient de rester à l’écart des cimetières peu entretenus et des cavernes ou ruines reculées. Il est aussi conseillé de rapporter tout soupçon de nécromancie aux autorités locales.

    Les revenants

    Fantômes, spectres et autres apparitions se manifestent pour tout un tas de raisons. Certains sont liés à Nirn par de puissantes malédictions, certains sont invoqués à l’aide de rituels, et d’autres encore voient leur âme retenue en arrière par les affaires qu’il leur reste à régler parmi les vivants. Certains sont des ancêtres liés au service de la famille, pratique dont les Elfes Noirs affirment qu’elle n’est en rien nécromantique. Balivernes !

    Mes récentes études sur le phénomène appelé Éruption des âmes indique un lien entre son occurrence et un accroissement des activités récentes de revenants, ce qui implique de manière forte une perturbation persistante de la transhumance post-incarnée des âmes. Les détracteurs de cette théorie, notamment la naïve dame Cinnabre de Taneth, n’ont encore proposé aucune autre explication qui résistât à une étude poussée.

    Les maudits

    Les morts-vivants ne sont pas toujours un produit des travaux des mages renégats avec les âmes et les chairs pourrissantes. Les maladies maudites, comme la Noxophilic Sanguivoria, peuvent corrompre les vivants. En conséquence, la créature morte-vivante qui paraît ensuite dépend de sang humain pour sa subsistance. Les vampires ont tendance à s’organiser en clans secrets, cachés sous le sol et ne sortant que pour se nourrir ou recruter d’autres serviteurs. Mais dans certains cas, ils perdent la raison et ne laissent alors qu’une créature sauvage, dépourvue de capacité de raisonnement… ce que l’on appelle une « sangrebête ». Toute apparition de ces créatures devrait être rapportée à la guilde des guerriers locale.

    Abominations

    Certains morts-vivants défient la classification. La liche, par exemple, est un cadavre ranimé de l’intérieur par l’âme qu’il abritait de son vivant. Seuls les puissants magiciens recherchant l’immortalité parviennent à cet état d’existence. Heureusement pour le commun des mortels, les liches se concentrent le plus généralement sur la poursuite de leurs recherches, et les voyageurs ont toutes les chances d’éviter d’en rencontrer, pour peu qu’ils restent hors des ruines antiques.

    À présent que vous êtes mieux informés quant à cet art vil et ses produits infâmes, vous serez peut-être mieux préparés à en identifier les menaces. Il va sans dire (quoique je m’apprête néanmoins à l’écrire) qu’il nous incombe à tous de signaler et de combattre la nécromancie, aujourd’hui plus que jamais. Ne vous laissez jamais convaincre qu’il existe le moindre avantage à explorer ces magies détestables – aucun individu doté de raison ne pourrait en accepter les sophismes.



    Suit une sélection d’extraits supplémentaires tirés de livres de The Elder Scrolls Online :



    Punctilius Tyrus a écrit:Les Consécrations d'Arkay
    Par Punctilius Tyrus

    En tant que novice de l'ordre d'Arkay, vous entrez dans un service qui sera à parts égales exaltation et fardeau. Nous, les serviteurs du seigneur de la roue de vie, devons protéger l'âme de tous les mortels, liés et déliés.

    Car certains, dans Tamriel comme au dehors, s'attaquent aux âmes. Les hérétiques cherchent à détourner les âmes mourantes vers des destinations impies. Les nécromanciens cherchent à lier l'âme des morts dans une éternité de service. Et les seigneurs Daedra se repaissent des âmes mortelles comme autant de loups affamés.

    Tous ceux-là sont des abominations, et nous devons en protéger le bon peuple par le feu et le marteau. Et pour nous aider dans ce grand-œuvre, Arkay nous donne ses trois consécrations :

    La Grâce d'Arkay, que nous conférons à la naissance, pour protéger l'âme des innocents jusqu'à ce qu'ils aient l'âge de prendre leurs propres décisions.

    La Bénédiction d'Arkay, que nous conférons aux mourants, pour empêcher que leur âme soit employée sans leur consentement.

    La Loi d'Arkay, que nous conférons aux morts, pour que leur forme physique ne soit point ranimée pour une servitude infâme.

    Il n'est de tâche plus sacrée que l'ordre où vous entrez aujourd'hui, novice. Soyez fort, n'hésitez point, car les ennemis de la vie sont toujours aux aguets, prêts à punir la négligence avec une cruauté rapide et impitoyable.



    Cinna Scholasticus a écrit:Sanguivoria noxiphilique
    Introduciton Par Cinna Scholasticus

    La maladie de vampirisme est en fait un agrégat de maladies. Au fil des siècles, pour des raisons inconnues, les afflictions appelées collectivement vampirisme ont été transmises de différentes façons et ont adopté différentse qualités. Je vais ici essayer de délimiter, dans la mesure de mes connaissance, les qualités de la forme de vampirisme courant à notre époque, appelée Sanguivoria noxiphilique, afin de mieux permettre au lecteur d'identifier cette forme de vampire.

    Tout d'abord, cependant, je pense qu'il est bon d'inclure une mise en garde. Cette œuvre n'est en rien considérée comme un guide pour chasser ou affronter les vampires. Il vaut toujours mieux éviter toute personne soupçonnée de vampirisme, et il ne faut en aucun cas tenter de l'affronter. Les vampires de toutes sortes possèdent une force surnaturelle, et viendront rapidement à bout des chasseurs les moins expérimentés.

    Le plus important à se rappeler, au sujet des personnes contaminées par la sanguivoria noxiphilique est que, comme son nom l'indique, ils ne sont pas affaiblis par la lumière du jour comme d'autres formes de vampirisme, mais sont plutôt renforcées pendant les heures nocturnes.

    L'on comprend mal la raison de cette évolution. L'une des théories les plus fantasques est que cela résulterait d'un pacte daedrique secret entre Hircine et Molag Bal, qui aurait conféré aux contaminés le même amour de la lune que les loups-garous.

    La nuit, ces chasseurs possèdent une endurance exceptionnelle, et une capacité puissante à se remettre de leurs blessures.

    Les personnes contamnées par la sanguivoria noxiphilique, interrogées sous sédation bien sûr, on décrit une transition onirique après leur première morsure, source de la contagion. Certains ont décrit une entrée dans une salle rituelle, où ils furent baignés dans un bassin de sang noir. Que la transformation dépende en effet d'un tel rituel terrifiant ou qu'il s'agisse d'une simple hallucination, nul ne pourrait le savoir sans en faire l'expérience lui-même.

    Si vous êtes mordu, ou pensez avoir été mordu, par un porteur de la sanguivoria noxiphilique, ne paniquez pas. Si vous parvenez à fausser compagnie à votre assaillant, allez voir aussitôt un prêtre d'Arkay. Vous ne contracterez pas la sanguivoria noxiphilique sans avoir été au préalable vidé de votre sang par un vampire, puis abreuvé de son propre sang en échange.

      La date/heure actuelle est Mar 22 Aoû - 22:34