The Elder Scrolls Online - Roleplay

Bonjour, ce forum ferme définitivement ses portes suite à son abandon complet. Vous pouvez toujours lire et éditer vos messages afin d'en récupérer le contenu. Merci de vous diriger vers http://tesoroleplay.enjin.com/home pour un forum communautaire actif.


    #15 Indomptable, une vie de gloire

    Partagez
    avatar
    Laegwing

    Messages : 370
    Date d'inscription : 01/04/2014
    Age : 25

    Feuille de personnage
    Race: Bosmer
    Guilde(s): Museum (alliée)
    Alliance: Domaine Aldmeri

    #15 Indomptable, une vie de gloire

    Message par Laegwing le Sam 6 Déc - 0:55

    Les archives du Maître du Savoir #15


    L'archive d'aujourd'hui nous présente une brève autobiographie de Turuk Rougegriffes, un des fondateurs fougueux et téméraires des Indomptables. Si vous vous êtes déjà demandé comment une telle guilde a pu voir le jour, vous trouverez sans doute des réponses dans son récit, qui nous a d'ailleurs semblé crédible. [...]


    Turuk Rougegriffes a écrit:
    INDOMPTABLE : UNE VIE DE GLOIRE
    Par Turuk Rougegriffes

    Il y a ceux qui choisissent de combattre pour l'honneur et la justice, ceux qui louent leur épée au plus offrant et il y a... les autres. Ceux qui aiment le danger, comme moi. Alors que mes frères et sœurs tétaient encore le sein de ma mère, je m'aventurais déjà jusqu'à la plus haute étagère de la cuisine, pour mieux lui sauter dessus lorsqu'elle venait cuire des biscuits au sucre. Depuis mon enfance déjà féroce et téméraire, j'ai eu l'occasion de réaliser des exploits bien plus ambitieux. En tant que membre fondateur des Indomptables, je crois que mes prouesses méritent d'être couchées sur le papier, et qui de mieux placé que moi peut s'en charger ?

    Je n'avais jamais été destiné aux champs de sucre, au grand dam de ma mère. Le goût du risque et des périls était bien trop grand. D'ailleurs, mes frères et sœurs se délectaient à imaginer des défis de plus en plus audacieux. Autant vous dire que cela m'a mainte fois valu beaucoup d'ennuis. Une vie passée à creuser, planter, couper ? Je préférais mille fois aller réveiller un tigre senche à coup de bâton avant de m'enfuir en courant, ou tout autre défi téméraire me permettant d'assouvir ma soif de sensations fortes.

    Mes tours de force eurent raison de la patience de ma mère, qui souffrait d'une angoisse permanente à l'idée de me voir me briser les os, ou pire, dans mes actes d'héroïsme enfantins. Elle m'assigna comme apprenti à la guide des guerriers dès que j'en eus l'âge. Heureusement, ce fut une bonne idée, du moins pendant un temps. Grâce à eux, j'appris à me servir de multiples armes et à découvrir les bases d'une vie aventureuse.

    Hélas, l'ennui ne tarda à revenir pointer son vilain nez. La guilde des guerriers avait tant de règles absurdes et de règlements ennuyeux, et prenait tant de précautions pour chaque mission, que je ne m'amusais plus à remplir mes contrats. « Non, Turuk, tu ne peux pas affronter seul une meute de trolls de cavernes, armé d'un simple couteau à beurre, ce n'est pas raisonnable. » « Turuk, tu ne dois pas courir comme ça dans le donjon, il y a sans doute des pièges ! » « N'oublie pas de prendre assez de potions de soins. » Bah ! Des discours de mauviettes !

    Armé de mon entraînement et d'une soif insatiable de dangers, je partis seul à l'aventure, arpentant Tamriel de Dune à Vendeaume, chassant des créatures tout droit sorties des légendes et folklores locaux. Aucune caverne, aucune ruine n'étaient trop effrayantes pour moi, depuis les repaires de nécromanciens jusqu'aux antres de puissantes créatures. De mes griffes, j'ai pris la vie de Grush-grush, l'ogre le plus sanguinaire de ces provinces, et achevé Briséchine, le serpent qui sévissait dans les champs de Glénumbrie, dévorant les chèvres comme les chevaux. La liste de mes victimes est interminable. Un jour, je leur dédierai peut-être un livre entier !

    C'est durant ces aventures que j'ai rencontré d'autres personnes aussi téméraires et assoiffées d'exploits que moi. Parmi ces camarades, seuls Mordra la puissante et Kailstig la hache m'arrivaient à la cheville. Ils connaissaient de nombreux endroits redoutables, et nous nous lancions des défis qu'on pourrait qualifier d'insensés, comme par exemple explorer un donjon en étant entièrement nu. Les récits de nos exploits finirent par parvenir aux oreilles d'autres braves, et c’est ainsi que les Indomptables sont nés.



    TURUK ROUGEGRIFFES RÉPOND À VOS QUESTIONS :



    Runs-in-Mud a écrit:J'ai une question concernant la guilde des Indomptables, et plus précisément la taille de cette guilde : est-ce vrai que les Indomptables étaient autrefois une grande guilde, dont les rangs étaient aussi garnis que la guilde des guerriers et celle des mages réunies ?

    – Runs-In-Mud

    Turuk Rougegriffes répond : « Je ne sais pas combien de membres les guildes des guerriers et des mages comptennt dans leurs rangs, mais j'ai entendu dire que leurs jeunes recrues ont tendance à survivre plus longtemps. Grand bien leur fasse. Ces mercenaires et cinglés en robe vivent la belle vie. Sans vouloir offenser tous les mercenaires et cinglés en robe, nous en avons aussi chez les Indomptables.

    Pour répondre à votre question, les rangs des Indomptables ont tendance à fluctuer comme la marée. À la belle saison, nous accueillons un afflux de candidats, des jeunes fougueux aux infirmes. Ils sont en quête d'aventure ou d'une façon honorable de mourir. Ils arrivent souvent en masse, sans doute parce que la guilde des guerriers refuse les plus jeunes comme les trop vieux. Les Indomptables sont ravis de les accueillir. En ondepluie, je fais régulièrement passer les épreuves d'initiation à des dizaines de recrues. Cependant, au fil de l'année, leurs rangs s'amenuisent, au fur et à mesure qu'ils tombent sous les coups des horreurs de Tamriel. C'est malheureux, mais c'est pourtant ainsi que sont forgés les vrais Indomptables.

    Talisse vient de me faire remarquer que je n'ai toujours pas répondu à votre question. Que ferai-je sans elle ? Bon, si je regarde autour de moi, j'en compte... attendez. Cinq. Cinq Indomptables. Je ne compte jamais ceux qui sont à l'aventure, je les considère comme morts tant que je ne les ai pas revus. Est-ce plus ou moins que la totalité des membres des guildes des guerriers et des mages ? Je n'en ai aucune idée.

    Vous auriez dû poser cette question à Mordra, elle est plus douée avec les chiffres. »



    Larenia Moonshine a écrit:Depuis que je vous ai rencontré pour la première fois, vous m'avez appris bon nombre de techniques utiles. Cependant, je pense qu'il me reste beaucoup à apprendre de vous. Avez-vous une technique ultime, quelque chose qui nous aiderait à survivre, moi et mes alliés, dans les donjons de Tamriel ? Avez-vous déjà pensé à dévoiler un jour ce secret ?
    – Larenia Moonshine

    Turuk Rougegriffes répond : « J'aimerais pouvoir dire que je me souviens de l'illustre Larenia Moonshine, mais je passe une partie de ma vie dans les tavernes, et je n'ai pas de mémoire. J'espère que ce n'est pas à vous que j'ai appris comment bâtir un Autel de sang. J'étais ivre, ce jour-là, et ceux qui m'ont écouté vont le regretter jusqu'à la fin de leurs jours.

    En ce qui concerne les nouvelles techniques, les Indomptables améliorent constamment leurs talents, mais les bases restent les mêmes. On dirait que vous avez déjà appris tout ce que les Indomptables ont à vous offrir. Sauf le fait que la survie n'est pas qu'une affaire de technique. Ni des armes que vous utilisez. C'est votre finesse d'esprit qui fait la différence. Ainsi que celle de vos amis.

    Et puis, vous savez déjà bâtir un Autel de sang, non ? Que vous faut-il d'autre ? L'Autel de sang, c'est la réponse à tout. Même si c'est problématique. »



    Kii-Nam a écrit:Quel est le taux de pertes habituel chez les jeunes recrues des Indomptables ?
    – Kii-Nam

    Turuk Rougegriffes répond : « Je crois avoir déjà répondu à cette question par le passé, d'une manière ou d'une autre, mais comme j'ai pris beaucoup de sucrelune ce soir, je vais vous répondre. Les Indomptables accueillent un grand nombre de jeunes recrues. Énormément. Sva ‘La scie’ Crenshaw, Severio ‘Le grand Nelsonius’ Nelsonius, Lex Pilper... Il y en a eu tant, et ils ont tous disparu aujourd'hui (je suis sûr qu'il y avait des camarades non Impériaux dans le lot, mais impossible de m'en souvenir pour le moment).

    D'ailleurs, beaucoup demandent ce qu'ils sont devenus. Je leur réponds à chaque fois qu'ils sont toujours là, tous autant qu'ils sont. Dans mon cœur. Ils sont morts, mais ils sont avec nous. »

      La date/heure actuelle est Jeu 17 Aoû - 23:12