The Elder Scrolls Online - Roleplay

Bonjour, ce forum ferme définitivement ses portes suite à son abandon complet. Vous pouvez toujours lire et éditer vos messages afin d'en récupérer le contenu. Merci de vous diriger vers http://tesoroleplay.enjin.com/home pour un forum communautaire actif.


    Carnet de voyage d'un chevalier errant

    Partagez
    avatar
    Daric Frey

    Messages : 264
    Date d'inscription : 10/12/2013
    Localisation : La campagne en Bretagne ça vous gagne

    Feuille de personnage
    Race: Bréton
    Guilde(s): Confrérie Errante
    Alliance:

    Carnet de voyage d'un chevalier errant

    Message par Daric Frey le Dim 5 Jan - 5:05

    [Quelques phrases sont notées sur cette page froissée du carnet d'une écriture incertaine, comme si la personne en question avait des frissons et de léger spasmes à cause d'un froid mordant.]

    Les premières lueurs matinales viennent à peine de paraître que je dois déjà désinstaller mon campement de fortune localisé à la frontière entre Hauteroche et Bordeciel. L'air se faisait déjà de plus en plus frais lorsque j'ai commencé mon ascension des hautes montagnes aux pics enneigés qui séparant Hauteroche de Bordeciel.
    De plus, j'aimerais noter que mon détour par Evermor, une ville encore sous le choc de son mise à sac en 2E541, était nécessaire même si les quelques rixes provoquées par des villageois ivres étaient de trop et me fit vite regretter d'être passé par celle ci mais c'était nécessaire vu que je devais me procurer d'autres provisions pour passer à travers ces torrents glacials de neige et de givre mais les huit me gardent.


    [L'écriture commence à devenir plus lisible, comme si le froid était passé et que la personne se trouvait enfin dans une situation de réconfort et de chaleur.]

    Finalement je suis enfin arrivé en Bordeciel après quelques jours passés dans le froid à traverser les cols des montagnes glaciales que j'ai déjà pu décrire précédemment. Par ailleurs je suis arrivé dans une ville presque entièrement taillée dans la roche, sûrement à cause de ses ascendances dwemer. Cette ville est particulièrement étrange lorsqu'on y met les pieds pour la première fois mais au moins les personnes n'essayent pas de me capturer pour ensuite me livrer et me faire rançonner pour quelques pièces d'or. Je peux enfin me reposer et me réchauffer après cette traversée qui fut rude et éprouvante.
    avatar
    Daric Frey

    Messages : 264
    Date d'inscription : 10/12/2013
    Localisation : La campagne en Bretagne ça vous gagne

    Feuille de personnage
    Race: Bréton
    Guilde(s): Confrérie Errante
    Alliance:

    Re: Carnet de voyage d'un chevalier errant

    Message par Daric Frey le Mar 7 Jan - 21:23

    [En retournant quelques pages en arrière, vous trouverez quelques autres notes prises visiblement rapidement par l'auteur.]

    La fuite de mes terres natales était obligée, le Baron d'Arnevaux est désormais destitué de ses titres par le Duc de Daenia à cause de ses idées politiques concernant les orques qui sont très proches des miennes. En ce moment même les hommes du duc recherchent les chevaliers ainsi que les lieutenants du baron pour les rançonner contre quelques pièces d'or … mon honneur ainsi que ma dignité sont peut être derrière moi car je n'ai pas pu faire mon devoir en tant que chevalier mais je ne me laisserais pas prendre par les hommes de ce duc pour servir ses intérêts et finalement passer pour un esclave en étant racheté par qui le veut sur n'importe quel marché Rougegarde ou Dunmer
    Mon camp se situe dans l'est d'Urvaius et je compte faire une halte à Wayrest en premier pour ensuite passer par Evermor et enfin rejoindre les grandes montagnes marquant la limite entre Hauteroche et Bordeciel pour finalement passer de l'autre côté. J'espère que là bas les hommes du duc ne pourront me trouver, de plus cela me fera visiter quelques paysages que je n'ai pas pu explorer auparavant à cause de mes devoirs envers mon régent désormais révolus et me faire découvrir d'autres cultures même si le voyage sera difficile à cause du passage à travers les montagnes et la nourriture qui manquera vite durant les périodes de froid. Je songe à prendre quelques contrats quand je passerais par les villes et mettre ma lame au service de demandeurs pour m'acheter de l'équipement ainsi que quelques vivres puis je reprendrais enfin ma course vers les territoires nordiques.
    avatar
    Daric Frey

    Messages : 264
    Date d'inscription : 10/12/2013
    Localisation : La campagne en Bretagne ça vous gagne

    Feuille de personnage
    Race: Bréton
    Guilde(s): Confrérie Errante
    Alliance:

    Re: Carnet de voyage d'un chevalier errant

    Message par Daric Frey le Jeu 9 Jan - 23:39

    [L'écriture de cette page du carnet est beaucoup plus stable et soignée que celle qui la précède, l'auteur n'étant visiblement plus dans le besoin immédiat de fuir.]

    Je me situe enfin dans l'imposante ainsi que l'étonnante cité portuaire et marchande de Wayrest après avoir traversé bon nombre de régions et de domaines avec quelques accrochages mineurs vite résolus au fil de l'épée sur les routes provoqués par des petits bandits affamés obligés à voler les voyageurs pour survivre.
    Étincelante dans sa beauté contemporaine et brillante par son passé, il s'agit certainement de la ville la plus estimée dans Hauteroche après Daggerfall. Elle contribue vraiment à notre culture et les talents des enfants de génie persistent à hanter les lieux dans les toits à pignon, les boulevards géants ou encore les marches aromatiques. Ses habitants ne semblent pas avoir été dérangés par les assauts qu'ils ont pu subir en 2E541 par les parjures, il s'agit d'une ville active et vivante où l'on peut y reconnaître une plateforme tournante où les marchands des quatre coins de Tamriel passent pour y échanger leurs biens exotiques contre des spécialités d'autres de leurs compères négociants.
    Par ailleurs, j'ai pu trouver quelques contrats sur la tête de monstres et de chefs de bandits pendant mon voyage vers Wayrest, ceux ci traumatisaient les villageois de petites bourgades reculées notamment des régions de Kambria et de Dwynnen j'ai pu alors avoir quelques pièces en échange de mes services et suffisamment pour m'acheter de l'équipement pour traverser la neige et les cols des montagnes enneigées qui m'attendent. Mais pour le moment je me repose dans une auberge qui acceuille les voyageurs qui sont seulement de passage en ville, l'alcool y est bon et les problèmes causés par des voleurs ou des bagarres d'ivrognes rares. Je peux enfin me reposer après une longue période où j'ai vécu sur les routes.
    avatar
    Daric Frey

    Messages : 264
    Date d'inscription : 10/12/2013
    Localisation : La campagne en Bretagne ça vous gagne

    Feuille de personnage
    Race: Bréton
    Guilde(s): Confrérie Errante
    Alliance:

    Re: Carnet de voyage d'un chevalier errant

    Message par Daric Frey le Mar 14 Jan - 20:41

    [Cette page du carnet vient juste après la première que vous ayez pu lire, celle qui témoigne du passage à travers les cols enneigés de la frontière entre Hauteroche et Bordeciel. Sur cette page on y retrouve une écriture élégante et appliquée]

    Je suis retourné sur les routes il y a de cela trois jours et je reste émerveillé devant le paysage par lequel je passe. Bordeciel est parsemée de vastes plaines destinées à l'agriculture et l'élevage où les villages s'installent le plus paisiblement possible, de rocheuses notamment dans la région de la Crevasse où les parjures sont devenus monnaie courante avec leurs rites atroces pour leurs dieux sanguinaires.
    Ces dieux qui sont certainement en réalité des princes daedras pour qu'ils puissent dicter ce genre de rites abominables. Les têtes de chèvres et de boucs au bout de pieux acérés à l'entrée de cavernes creusées naturellement au fil du temps sur les flancs des rocheuses désertiques et les campements de ces sauvages construits en peaux de bêtes sacrifiées ou chassées me rappelèrent avec amertume ma haine pour ces monstres sous forme humaine.

    Passons ces histoires de sauvages daedriques, j'ai pu trouver quelques contrats pendant mon voyage en Bordeciel qui consistaient principalement de se débarrasser de petits groupes de bandits ou de parjures qui commençaient à s'étendre avec des campements qui servaient d'avant postes vers des petits villages nordiques n'ayant pas de valeur réelle au niveau économique de leur royaume donc aucun moyens de se défendre si l'on exclue leurs fourches et les dagues aussi peu acérées qu'une épée rouillée par le temps et l'eau.
    Je me rends désormais à Épervine, étant actuellement à mi chemin dans mon campement de fortune j'y serais très certainement dans deux ou trois jours tout au plus. Cependant, j'espère que je pourrais y trouver un cheval assez robuste pour traverser le froid tout en portant mes affaires qui commencent à être de plus en plus encombrantes surtout si je suis dans l'obligation de me batte contre n'importe quel brigand.


    Dernière édition par Daric Frey le Mar 14 Jan - 23:30, édité 1 fois (Raison : Mauvaise mise en page.)
    avatar
    Daric Frey

    Messages : 264
    Date d'inscription : 10/12/2013
    Localisation : La campagne en Bretagne ça vous gagne

    Feuille de personnage
    Race: Bréton
    Guilde(s): Confrérie Errante
    Alliance:

    Re: Carnet de voyage d'un chevalier errant

    Message par Daric Frey le Mer 15 Jan - 20:55

    [Vous tournez à nouveau une page du carnet, l'écriture restant aussi appliquée que la page précédente]

    Me voilà enfin à Épervine, ville connue pour son cimetière dans lequel les plus grands guerriers nordiques reposent en paix. La ville en elle même est en pleine expansion et même si elle reste à la limite de Cyrodil, elle est calme voir beaucoup trop calme à un point où l'ennui vous envahi rapidement si vous ne prenez contact avec personne. C'est d'ailleurs une des raisons pour laquelle je passe mon temps dans l'auberge de la ville, pour rencontrer des gens de passage ou des habitants qui viennent boire un verre après une longue journée de travail épuisante.

    La ville en elle même est ravissante avec ses petits hameaux typiquement nordiques et ses parterres de fleurs colorés ainsi que l'agréable odeur boisée qui émane de la forêt entourant celle ci. Les marchands ne se font pas rares mais les activités économiques de la ville ne m'intéressent guère et je compte repartir très bientôt puisque j'ai pu me procurer un cheval assez robuste pour porter mes affaires et cela pour quelques pièces d'or auprès du palefrenier.
    Ma prochaine destination est très certainement Blancherive avec la très célèbre Jorrvaskr, j'y passerais quelques temps. De plus, j'espère qu'il y aura des contrats intéressants sur place pour amortir le prix du cheval que je viens de me procurer.
    avatar
    Daric Frey

    Messages : 264
    Date d'inscription : 10/12/2013
    Localisation : La campagne en Bretagne ça vous gagne

    Feuille de personnage
    Race: Bréton
    Guilde(s): Confrérie Errante
    Alliance:

    Re: Carnet de voyage d'un chevalier errant

    Message par Daric Frey le Jeu 16 Jan - 18:33

    [Vous tournez une autre page, l'écriture reste tout aussi soignée que la précédente]

    Mon arrivée à Blancheriche fut calme. Quelques villages étaient sur ma route, ce qui me permit de faire des arrêts fréquents dans les tavernes pour m'y reposer et rechercher des primes qui payent assez pour amortir le prix de ma nouvelle acquisition. Je n'ai pour le moment rien trouvé d'intéressant mais cela ne saurait tarder puisque les taverniers recevront sous peu des contrats de la part du Jarl sur quelques groupes de bandits de grands chemins.

    J'ose imaginer que la taverne de la cité sera la première à en avoir, de plus je commencer à me lier d'amitié avec le tenancier qui est un nordique robuste et vétéran de bon nombre de combats des plus intenses dont il porte les marques sur la majorité de son corps. Il m'a fait passer qu'il me préviendrait lorsque ces primes lui seront livrées, c'est bon de voir des personnes qui ne veulent vous tuer pour votre bourse ou pour le peu que vous puissiez porter sur vous.
    avatar
    Daric Frey

    Messages : 264
    Date d'inscription : 10/12/2013
    Localisation : La campagne en Bretagne ça vous gagne

    Feuille de personnage
    Race: Bréton
    Guilde(s): Confrérie Errante
    Alliance:

    Re: Carnet de voyage d'un chevalier errant

    Message par Daric Frey le Mer 22 Jan - 0:24

    [L'écriture est sobre et élégante sur cette page]

    Il y a deux semaines de cela j'ai pu dénicher une prime alléchante dans les domaines du Jarl de Blancherive, il s'agissait d'un groupe de bandits isolé qui prenait de l'ampleur dont je ne pouvais m'occuper seul cette fois mais je suis allé tout de même tenter ma chance en priant les huit d'être avec moi pour m'aider à m'occuper de cette tâche. Sur la route pour le camp bandit, j'ai pu rencontrer une jeune rougegarde d'à peine la vingtaine qui est venue m'aborder en me demandant si j'étais moi aussi présent pour les bandits. Je ne lui ai point répondu directement, laissant un blanc d'une trentaine de secondes avant d'avoir pu juger qu'elle n'était là pour me voler mes affaires comme les autres bandits que j'ai croisé depuis que je traîne sur les routes. J'ai alors accepté l'offre.

    L'on m'avait raconté bon nombre de choses par le passé sur les rougegardes et le sang chaud qui coulait dans leurs veines mais je n'ai jamais eu l'occasion de les voir se battre en vrai. Il s'agissait majoritairement de simples contes pour enfants où le fort héros à la peau mâte combat vaillamment ses ennemis mythologiques en les éviscérant d'un coup de lame courbe.

    Mais enfin, j'ai vraiment pu voir une personne de cette ethnie à l'oeuvre, leur hargne au combat est tout aussi époustouflante que leur endurance pendant le combat. La jeune fille tranchait les membres des femmes et des hommes qui essayaient de nous tuer de gestes vifs et précis ce qui la transformait en une vraie tornade d'acier, de sang et de sueur.
    A ce propos, elle savait aussi manier l'arc ce qui a pu nous permettre de s'infiltrer discrètement dans le camp en tuant les gardes qui faisaient leur ronde nocturne. La précision et la vitesse à laquelle elle encochait à nouveau une flèche pour la laisser filer vers sa cible était tout bonnement époustouflante, elle a descendu deux gardes qui étaient en train de discuter calmement auprès de la rivière de cette manière. Une flèche file, elle touche sa cible dans la tête. Une autre file, elle touche sa cible en plein dans la jugulaire.

    Le combat dura une nuit entière avant que nous puissions trouver le chef et ramener sa tête comme preuve au Jarl pour toucher la récompense, j'ai d'ailleurs pu faire le stock au niveau des provisions alimentaires puisque le campement des bandits en était rempli ce qui va me permettre de reprendre la route pour une autre ville beaucoup plus tôt que prévu.
    Une fois de retour chez le Jarl après une journée et une nuit de marche, il nous récompensa d'une somme de 500 pièces d'or que nous avons décidé de partager équitablement entre nous deux ce qui nous faisait une part de 250 pièces d'or chacun. Je ne sais pas si nous allons continuer la route ensemble, je ne sais même pas où elle va !

    Mais pour le moment nous résidons dans l'auberge de mon ami tenancier à Blancherive qui est ravi de nous offrir le souper ainsi que le petit déjeuner pour les avoir débarrassés de ces bandits. En effet, ils bloquaient les routes en tuant et volant les marchands qui passaient dans le coin.
    Pour ce qui est de la prochaine ville, Faillaise, je partirais sûrement dans quelques jours et je mettrais pour y arriver au moins cinq journées et nuits complètes.
    avatar
    Daric Frey

    Messages : 264
    Date d'inscription : 10/12/2013
    Localisation : La campagne en Bretagne ça vous gagne

    Feuille de personnage
    Race: Bréton
    Guilde(s): Confrérie Errante
    Alliance:

    Re: Carnet de voyage d'un chevalier errant

    Message par Daric Frey le Ven 7 Fév - 0:22

    [L'écriture pressée et incertaine commence au fil des pages à s'atténuer et laisse place à une écriture beaucoup plus élégante]

    Après cinq longue journées et cinq longues nuits de marche, nous sommes enfin arrivés à Faillaise. Une petite ville de caractère nordique, composée de chaumières et de maisons en bois avec un simple donjon en pierre s'élevant au milieu de ces demeures rudimentaires.
    Le voyage a été plus agréable du fait que je n'étais pas seul et le changement de paysage et de climat m'a fait du bien. En effet, nous avons abandonné les vastes plaines avec un climat plutôt froid de Blancherive pour une forêt rocheuse composée majoritairement de bouleaux avec un climat plus tempéré que celui de Blancherive du fait que nous sommes plus proches de Cyrodill et de Morrowind que du nord.

    Le seul problème était que les bandits furent de plus en plus nombreux au fil du temps que nous avancions dans ces terres. Le bois leur donnant un avantage de discrétion pour leurs embuscades malgré les hauts postes de gardes qui s'élevaient sur les rocheuses ils continuaient d'agresser les voyageurs et nous les premiers. A partir du stade où ils engagent le combat avec nous, c'était un problème pour eux et non plus pour nous.

    On remarquera le fait qu'il s'agit d'une importante ville commerciale vu que celle ci se trouve aux frontières entre Morrowind, Cyrodill et Bordeciel. Les marchands passent souvent pour établir leur étale dans les rues en proposant des marchandises exotiques ou régionaux. En parlant des marchands et de la population, il y a beaucoup plus d'elfes dans cette ville que dans Blancherive donc les habitants sont beaucoup plus méfiants en notre égard car ils aiment encore moins nos deux ethnies que les nordiques qui n'ont pas spécialement quelque chose contre nous.

    Je terminerais sur le fait que nous cherchons quelque chose à faire désormais pour gagner notre pain. Nos provisions ont été épuisées mais il nous reste encore assez d'or pour payer une chambre d'auberge et de quoi se nourrir en attendant. D'ailleurs, la jeune femme mâte durant le voyage n'était pas de trop, elle s'est rendue utile dans les combats livrés contre la racaille des routes de Tamriel et cela m'a fait un peu de compagnie car ça fait trop longtemps que je ne suis pas resté en groupe avec une personne plus d'un jour ou deux. Je ne sais pas si elle va monter vers Vandeaume et le reste des villes nordiques à cause de ses habits peu commodes pour le froid qui nous attend mais je ne lui ai pas encore fait la proposition et je lui ferais après avoir terminé un service rendu à une personne de la ville.
    avatar
    Daric Frey

    Messages : 264
    Date d'inscription : 10/12/2013
    Localisation : La campagne en Bretagne ça vous gagne

    Feuille de personnage
    Race: Bréton
    Guilde(s): Confrérie Errante
    Alliance:

    Re: Carnet de voyage d'un chevalier errant

    Message par Daric Frey le Dim 23 Mar - 2:03

    [L'écriture incertaine a désormais laissé place à une écriture agile et élégante.]

    Notre arrêt à Faillaise a été plus court que prévu à cause du comportement de la Rougegarde qui s'est fait poursuivre par les soldats. Elle m'a laissé son butin, je ne compte pas la poursuivre dans la forêt pour le moment car je n'ai pas le temps pour cela.
    Peu avant sa course poursuite avec la garde qui se déroula devant mes yeux, un marchand était venu me voir pour me proposer d'escorter sa caravane jusqu'à Vendeaume. Je comptais rejoindre cette ville pour continuer plus au nord en passant par les taïgas et les toundras mais l'argent me faisait défaut. Puisque je ne sais pas où se situe la femme, je compte escorter le marchand dont le départ se déroule demain dès l'aube. Peut être que la voleuse s'est fait attrapée, je ne sais pas mais peut être que celle ci reviendra dans la soirée pour me demander son butin mais cela m'étonnerait qu'elle remette les pieds dans la ville aussitôt donc je ne pense pas la revoir avant un bon moment sauf si je la croise en escortant le négociant sur la route de Vendeaume.
    avatar
    Daric Frey

    Messages : 264
    Date d'inscription : 10/12/2013
    Localisation : La campagne en Bretagne ça vous gagne

    Feuille de personnage
    Race: Bréton
    Guilde(s): Confrérie Errante
    Alliance:

    Re: Carnet de voyage d'un chevalier errant

    Message par Daric Frey le Sam 19 Avr - 0:39

    [Une autre page est tournée, l'encre a désormais changé de couleur. Elle passe du noir profond à un bleu marin.]

    Vendeaume, toutes les grandes cités nordiques se trouvant le plus au nord. Je les ai enfin dépassées, elles et le froid mordant qui les accompagne. Il me tarde de rentrer chez moi, en Hauteroche car il s'agit là de ma prochaine destination. Je passerais par delà les pics et les cols enneigés qui séparent Bordeciel et Hauteroche pour revenir chez moi, j'imagine revenir par le même endroit par lequel j'ai pu passer autrefois.
    J'ai fait quelques rencontres intéressantes en cours de route mais rien de bien long, il s'agissait seulement de personnes qui voulaient faire une partie de leur route avec moi, comme des trajets entre deux villes. J'imagine qu'ils se sentent plus en sécurité à mes côtés même si certains étaient assez désagréables.
    Les contrats n'ont pas manqué dans le nord de Bordeciel, les menaces ne manquent pas. Trolls, bandits, revenants, nécromanciens il y avait de tout même si l'originalité manquait certaines fois. Mon seul vrai ennemi lors de mon périple dans les régions nordiques était bel et bien le froid mordant qui vous empêche de dormir et qui vous oblige à trouver un abris à chaque fois que vous désirez faire une pause. Ce même froid qui gèle les jointures de votre armure et qui vous empêche de retirer votre lame de votre fourreau si du sang frais aurait eu le malheur de rester dessus.

    Enfin, désormais je retourne dans mon pays beaucoup plus tempéré même si les étrangers ne sont pas habitués à notre climat pluvieux je le préfère largement à celui des nordiques.

    Contenu sponsorisé

    Re: Carnet de voyage d'un chevalier errant

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Dim 17 Déc - 5:21