The Elder Scrolls Online - Roleplay

Bonjour, ce forum ferme définitivement ses portes suite à son abandon complet. Vous pouvez toujours lire et éditer vos messages afin d'en récupérer le contenu. Merci de vous diriger vers http://tesoroleplay.enjin.com/home pour un forum communautaire actif.


    Les revers de la perfection [Cley'am et Eïffy]

    Partagez

    Vendimus

    Messages : 626
    Date d'inscription : 28/11/2013
    Age : 25

    Feuille de personnage
    Race: Impérial
    Guilde(s):
    Alliance: Pacte de Cœurébène

    Re: Les revers de la perfection [Cley'am et Eïffy]

    Message par Vendimus le Mar 25 Fév - 20:03

    Idéaliste. Dans un sens, ce que le Khajiit avait répondu n’était pas faux. Du moins, il fallut un petit moment à Eïffy pour se dire que ce n’était pas si stupide. Idéaliste. Elle retourna le sens de ce mot de haut en bas jusqu’à ce que quelques images lui apparaissent comme des brides de conscience. Alors qu’elle était étalée dans les herbes, le visage levé vers le ciel. Dans ses instants là, elle transformait sa simple vie en quelques rêves inaccessible. D’antan, elle avait même imaginé qu’elle pouvait être en couple avec un autre Bosmer. Une vie calme, paisible. Son seul véritable rêve, ça aurait été d’être tranquille à jamais.

    Cependant, elle quitta rapidement cette pensée en se disant que cette époque était révolue. Mais elle se demanda, au fond. Est-ce dans l’Empire qu’elle trouvait son idéal ? Depuis qu’elle avait vécue quelques aventures avec des soldats dissidents, elle trouvait de l’admiration pour ce genre de vie. Et ce n’est que maintenant, qu’elle commençait à se dire que croire en l’Empire était peut-être un genre d’idéalisme. Un idéal sombre et froid, mais capable de créer de l’union et de la beauté. Un idéal dans le sang et l’acier.

    En levant les yeux, Eïffy admirait les premières lueurs du soleil éclairé Prime-Tenure en faisant quitter ce voile brumeux qui l’entourait. La ville en devenait moins sinistre. Mais uniquement en allure, en ce qui concerne le symbole de l’endroit, il fallait le fuir. Mais encore une fois, cette fuite la perturbait. Et encore une fois, elle revoyait l’image de cet Altmer encapuchonné. Une nouvelle fois, elle l’avait servie aux risques de périr. Mais cette fois, il ne s’agissait pas d’une quête douteuse. Il s’agissait d’une erreur sinistre. Si elle devait suivre son idéal, elle le tuerait la prochaine fois.

    A ses dires, Eïffy tourna la tête vers le Khajiit dont le casque posait problème. Etrangement, et sans même qu’elle n’y fasse attention, un sourire ce dessina sur ses lèvres. Déjà parce qu’il était drôle de voir Cley’am se prendre la tête avec le heaume de sa tenue lourde. Mais aussi parce qu’il avait su profiter du temps où elle s’occupait de Gaelon pour improvisé si vite un plan magnifique. Peut-être que au final, les choses finiront bien mieux que prévu.


    « Je ne te sous-estimerais plus, l’ami. Le Khajiit est plein de surprise. »

    Laissant le temps de répondre à Cley’am, ils se dirigeaient vers les quais. L’ambiance y était calme, malgré l’agitation des gardes discutant entre eux. Les brides de discutions des dockers et des civils et pêcheurs faisaient allusions aux victimes de cette nuit. Mais ce n’était pas des élloges à leurs valeurs. Bien nombreux étaient heureux de savoir cet Altmer mort, car apparament, sa notoriété était aussi grande que sa bétise. Il était le genre à harcelé les travailleurs pauvres, et l’on le dénonçait aussi pour rackets en tout genre. Ce soir, les habitants des quais trinqueront et buverons à la bonne nouvelle.

    Un navire était présent, et son chargement commençait à être embarqué dans les cales. Un équipage de marins mélangés entres des Khajiits, des Bosmer, dont seuls les responsables étaient Altmer. Un navire marchand surement aux mains d’une famille riche. Seul le garde du ponton n’était pas d’une race du domaine : Un gros nordique, dont la graisse débordait un peu de son armure de plaque de mauvaise qualité.

    Au-dessus d’un toit, sur une hauteur. Un petit garçon observait le groupe, avec un petit sourire malicieux. Le men de Cyrodill, lanceur de tuile, secouait la main vers la Bosmer et le Khajiit. Quoi qu’il soit arrivé, il s’en fichait bien. Prime-Tenure n’était pas une de ses citées où il y avait le plus de « bonnes personnes ». Car tout était relatif. Surtout pour ce duo bien loufoque.
    avatar
    Cleyam

    Messages : 538
    Date d'inscription : 08/01/2014
    Age : 24

    Feuille de personnage
    Race: Altmer
    Guilde(s): Museum
    Alliance: Domaine Aldmeri

    Re: Les revers de la perfection [Cley'am et Eïffy]

    Message par Cleyam le Mer 26 Fév - 21:43

    Cley'am, fidèle à lui-même, afficha un grand sourire en entendant la bosmer l'appeler son ami, quand bien même ils se connaissaient à peine. Certes, elle semblait étrange, même pour une bosmer, et elle lui en avait fait voir de toutes les couleurs, tout au long de la nuit. De plus, il fallait bien admettre qu'elle ne pouvait même pas se vanter d'une quelconque ressemblance avec Rayven, ce qui aurait pu le pousser à se sentir proche d'elle par pure nostalgie. Mais il n'était pas dans les habitudes du khajiit d'être rancunier, et la présence d'un allié avait toujours quelque chose de réconfortant, surtout dans le genre de situation dans lequel il s'était une fois de plus embarqué, sans que cela ne parvienne guère plus à le surprendre.

    Le Thalmor découvrirait surement les cadavres du garde khajiit dans les décombres du manoir de Gaedon et, le temps de l'identifier, pour peu qu'ils y arrivent, ils croiraient sans doute dans l'intervalle qu'il était mort. D'ici que la vérité soit révélée, il serait bien loin de l'Archipel et grâce à la guerre imminente que laissaient présager les récentes levées de troupes dans la région, il disparaitrait encore bien longtemps dans le chaos. Après tout, il n'avait pas pour coutume de se faire emprisonner, ce dernier séjour dans les cachots des justiciars faisant figure d'exception, et comptait bien à ce que cette dernière vienne confirmer la règle. Qu'un agent infiltré dans le Thalmor l'ai libéré une fois, soit, mais il ne fallait pas espérer que cela arrive une seconde fois.

    Qui avait bien pu faire cela, d'ailleurs ? Il commençait certes à être un fugitif avec une certaine renommée dans le Domaine, mais il n'aurait jamais que ce soit au point d'encourager des groupes secrets à le sauver des geôles de la police politique. Cet étrange individu, au capuchon noir et aux allures d'inquisiteur, devait être lié de près ou de loin à toutes ces histoires, mais il doutait de le revoir un jour. Après tout, d'après les dires de l'elfe des bois, ils avaient accomplis leur part du contrat. Quoi qu'Eïffy puisse attendre de leur mystérieux commanditaire, il avait lui-même reçu son paiement "d'avance", en se faisant libérer. Peut-être que cet agent du Thalmor, qui mangeait à l'auberge où il s'était si brièvement installé, aurait pu les renseigner ? Trop tard pour le dire, à présent.

    Ses pas le guidèrent jusqu'au port, encore plongé dans la pénombre, mais déjà empli de vie par les marins et dockers, préparant les cargaisons pour les départs devant avoir lieu à l'aube. Dans les airs, de nombreuses mouettes faisaient un vacarme de tous les diables, se disputant les premiers déchets abandonnés par la populace, et accomplissant l'office du coq, en réveillant les habitants du quartier. Grâce à l'obscurité encore présente, le duo nouvellement formé parvint à cheminer jusqu'aux quais à proprement parler, sans trop attirer l'attention sur eux, si ce n'est celle de leur petit allié perché. Loin de l'avoir remarqué, surtout avec toute la ferraille altmer qui lui plaquait le museau contre la visière de son casque, le chat avançait tout droit vers le navire semblant le plus actif.

    "La Fleur Abécéenne", patronyme du bâtiment, était en effet dotée d'un équipage cosmopolite, sur lequel le capitaine Heceril exerçait un contrôle total, véritable maître à bord. Se tenant droit comme un pic, à côté du gouvernail, son regard doré et inquisiteur observait avec expertise les manœuvres de ses hommes les préparant au départ. Aussi, il remarqua aussitôt l'approche d'un agent du Thalmor, et ne laissa pas le temps à l'un de ses rustauds de faire une erreur, s'élançant d'un bon pas sur le pont du bateau, arrivant à la hauteur de Cley'am et Eiffy, au moment où ils finissaient de monter à bord. Avec une certaine pointe de froideur, il salua le groupe, tout en tâchant de paraître le moins étonné et effrayé possible par les implications que pouvaient avoir la présence des autorités sur son bien-aimé navire.

    "- Salutations au capitaine, lança Cley'am d'une voix plus grave et sérieuse qu'à son habitude, tout est en règles sur la "Fleur Abécéenne", Mrrr ? Rien qui n'obligerait le justiciar à faire une inspection-rrr ?"

    Devenant soudain livide, se voyant déjà trainé en justice pour une quelconque norme stupide dont seul le Thalmor avait le secret, ou pour suspicion de trahison parce qu'il vendait certaines de ses marchandises à Stros M'kai, il se mit à balbutier. Il commença à articuler quelques excuses polies et des propos rassurants d'une voix tremblotante, d'une manière tout à fait pitoyable, laissant transparaître qu'au fond, il n'avait rien de quelqu'un de mauvais. Le coupant avec autorité, Cley'am lui lança brusquement :

    "- Le capitaine ne voit aucun inconvénient à accepter à son bord deux agents du Thalmor, pour les déposer sur le continent, Mrrr ?"

    Pris au dépourvu, et trop heureux de ne plus sembler faire partie des futurs prisonniers politiques à se morfondre dans les cachots du guet de Vukhel, Heceril hocha la tête avec précipitation, se confondant en preuves de respect et en assurances de sa joie de les accueillir à bord. En peu de temps, il fut décidé de leur accord à chacun l'une des cabines réservées aux hôtes de marque, vers lesquelles ils furent guider par l'une des rares autres altmers constituant l'équipage, qui n'était autre que la fille du capitaine. De nature joviale, cette dernière leur fit bon accueil, de même que l'équipage, d'autant que Cley'am se montra bien plus amical une fois qu'ils eurent largué les amarres et pris le large. Ils se retrouvaient ainsi embarqués pour une bonne semaine de voyage, jusqu'à la prochaine escale, au Sud du Val-Boisé.

    Tandis qu'Auridia disparaissait doucement à l'horizon, le khajiit ne put s'empêcher de remarquer, ironique :

    "- Mrrr, trop de perfection tue la perfection."



    Sur les quais de Prime-tenure, observant d'un air neutre les voiles blanches disparaître peu à peu dans le lointain, une silhouette mystérieuse, enrobée dans les robes d'ébène et d'or des inquisiteurs du Thalmor, réfléchissait. N'ayant de l'agent du Domaine que l'apparence, l'altmer encapuchonné constatait avec le plus parfait stoïcisme que les pions avaient accompli leur mission, au point même de la réussir d'une manière presque trop satisfaisante. Le décès de Gaedon, qui depuis trop longtemps avait des doutes sur sa véritable identité et qui avait failli le dénoncer à la Reine, avait été camouflé en accident par la débauche de sortilège de l'homme-chat. Cet état de fait finissait de le tenir hors de cette affaire, tout en lui permettant à présent d'agir avec davantage de marge dans l'Archipel, puisqu'il ferait dès lors preuve de davantage de prudence.

    Cela étant, les pions pouvaient être amenés à parler, et dans cette éventualité, il valait mieux s'assurer qu'ils ne soient plus en mesure de le faire. Conscient de cette nécessité, il hocha doucement la tête, puis s'éloigna leur laissant au moins pendant un temps profiter de leur liberté. Il ne comptait pas les perdre de vue.


    _________________

    Vendimus

    Messages : 626
    Date d'inscription : 28/11/2013
    Age : 25

    Feuille de personnage
    Race: Impérial
    Guilde(s):
    Alliance: Pacte de Cœurébène

    Re: Les revers de la perfection [Cley'am et Eïffy]

    Message par Vendimus le Jeu 27 Fév - 1:38

    La fleur Abécéenne. Ce serait donc le navire que les ramènerait loin de cette ville. Tel serait le nom du bâtiment voguant sur les flots en transportant ce groupe improvisé. Et celui-ci les guiderait vers Val-Boisé. Une nouvelle fois, ses terres natales surement le point de départ vers de nouvelles quêtes. A la fin d’un but, en commence un autre. C’est ce que venait de se dire Eïffy qui suivait au pas le Khajiit alors qu’il était temps d’embarquer.

    Son petit numéro de membre du Thalmor la fit sourire. Combien de temps avait-il dut subir ses effrayants inquisiteurs pour savoir aussi bien les imités ? Trop, surement, au goût du Khajiit comme de la Bosmer. Mais au final, si cela pouvait leurs permettre de quitter ce lieu sans problèmes. Elle se contentait d’observer les membres de l’équipage d’un regard sombre. C’était bien souvent le caractère des Bosmer rejoignant le Thalmor. Des Bosmer plus froid, plus calculateur. Et ayant renié le Pacte Vert. Cette pensée la fit réfléchir quelques instants, jusqu’à ce qu’elle considère que ce n’était pas le moment de s’en poser la question. Le Khajiit avait réussi.

    Avant de partir, elle posa son regard sur Heceril. Elle jugea le capitaine d’un œil perçant. Son objectif était de prouver rien qu’avec son air, cet air méprisant que pouvait avoir un membre du Thalmor. Cet air qui pouvait se décrire comme une menace. Ce n’était pas tellement le but. Ou même chercher la provocation. Mais si elle pouvait lui prouver qu’il n’y avait aucune raisons de se méfiés d’eux, ce n’était pas plus mal. Aussi, il fallait rentrer dans le personnage pour ne pas se laisser avoir. Et cela amusait Eïffy, le jeu de rôle lui avait déjà fait gagner quelques faveurs. Ou bien encore des récompenses honteusement acquises.

    Elle observait une dernière fois la ville de Prime-tenure qui se réveillait doucement aux rythmes des travailleurs et de ses mouettes traçant des cercles dans les airs. Celle-ci n’avait pas l’air si glauque que ça, si l’on retirait la raison de leurs présences ici. Ses gens avaient l’air pauvre. Pauvre, mais ce sentiment ne se partageait pas avec un malheur qui aurait pu être apparent. Dans cette ville, ils appréciaient visiblement la misère et en trouvait de l’amusement. Tout comme dans ce débit de boisson où elle avait rencontré Cley’am. Les gens riaient. Tandis que la perfection subissait ses revers, ils jouaient dans la crasse que leurs laissaient les plus hauts. Peut-être n’est-ce pas plus mal ainsi.

    Plus tard, lors de ce long voyage à travers les flots, Eïffy trouvera sa place régulièrement sur une rambarde contre une caisse. Celle-ci prendra le temps d’observer la mer, se laissant aller aux rêveries. Sûre que personne ne la guettait, son regard avisé avait dû trouver les sentinelles et les endroits d’où l’on aurait pu la surprendre. Et au moment où le calme fut, elle passa sa main sous son écharpe verte. Ses doigts vinrent chercher le pendentif de la légion impérial d’un ami défunt qu’elle portait, pour l’admirer quelque secondes.

    Ce fut suffisant pour la faire réfléchir à un prochain objectif. Et à peine remise sous son haut, elle revoyait déjà dans son imagination l’Altmer encapuchonné. Elle avait déjà été victimes de tâches ingrates, et désormais, elle se sentait trahie. Mais quelques soit ses capacités et influences au sein du Thalmor, elle se sentait étonnamment calme. Elle se sentait calme, alors qu’elle doutait ne pas avoir sa tête sur une mise à prix. Si l’Altmer en avait la possibilité, il le ferait surement, pensait ’elle. Mais ce qu’elle se dit particulièrement, c’est que quand elle le pourrait, le revers qu’elle représente sera à double-tranchant. Si elle peut ébranler la perfection, qu’il en soit de même du vice.
    avatar
    Cleyam

    Messages : 538
    Date d'inscription : 08/01/2014
    Age : 24

    Feuille de personnage
    Race: Altmer
    Guilde(s): Museum
    Alliance: Domaine Aldmeri

    Re: Les revers de la perfection [Cley'am et Eïffy]

    Message par Cleyam le Jeu 27 Fév - 7:59



    _________________

    Contenu sponsorisé

    Re: Les revers de la perfection [Cley'am et Eïffy]

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 11 Déc - 12:15