The Elder Scrolls Online - Roleplay

Bonjour, ce forum ferme définitivement ses portes suite à son abandon complet. Vous pouvez toujours lire et éditer vos messages afin d'en récupérer le contenu. Merci de vous diriger vers http://tesoroleplay.enjin.com/home pour un forum communautaire actif.


    Cette vie, derrière nous

    Partagez
    avatar
    Daric Frey

    Messages : 264
    Date d'inscription : 10/12/2013
    Localisation : La campagne en Bretagne ça vous gagne

    Feuille de personnage
    Race: Bréton
    Guilde(s): Confrérie Errante
    Alliance:

    Cette vie, derrière nous

    Message par Daric Frey le Mer 12 Fév - 0:43

    Cette vie, derrière nous


    Sommaire

    I - La bête.







    Dernière édition par Daric Frey le Mer 12 Fév - 0:44, édité 1 fois
    avatar
    Daric Frey

    Messages : 264
    Date d'inscription : 10/12/2013
    Localisation : La campagne en Bretagne ça vous gagne

    Feuille de personnage
    Race: Bréton
    Guilde(s): Confrérie Errante
    Alliance:

    Re: Cette vie, derrière nous

    Message par Daric Frey le Mer 12 Fév - 0:43

    I – La bête.

    Les matins en Hauteroche, des matinées grises et pluvieuses mais d'une température parfaitement douce et agréables pour les habitants de ces contrées habitués à un climat océanique sont peu aimées par les voyageurs venants du sud, pas habitués à la pluie et aux climats tempérés ils préfèrent en général écourter leurs passages par ces terres trop souvent couvertes par leurs gris nuages pluvieux.

    Daric contemplait ces matinées à la fois grises et douces à travers les vitres de sa chambre dans le donjon du baron d'Arnevaux. Les chevaliers au service du baron habitaient dans des petites chambres composées d'un lit, d'un bureau, de meubles, de mannequins pour déposer leurs armures dessus et d'une table avec deux à trois chaises tout en ayant une vue ouverte sur les vastes terres de la baronnie. Ces chambres étaient réservées pour les chevaliers les plus dévoués et les plus assidus à leurs tâches qui étaient en majorité l'éradication des menaces qui mettraient en danger la bar ainsi que ses sujets.

    Daric était de cette élite spécialisée dans le démantèlement et l'éradication des cabales, nécromants, vampires, loups garous et démons venants des profondeurs des royaumes daedras. Il avait déjà participé à l'éradication de certains groupuscules liés aux daedras, on y trouvait majoritairement des vampires mineurs ou encore des apprentis nécromanciens qui s'entraînaient à parfaire leur art dément sur des villageois dans les grottes les plus sombres et profondes de la baronnie. En combattant ces démons, on développe rapidement de nouvelles techniques de combat supplémentaires que celles apprises en cours avec les instructeurs.

    En effet, les enfants choisis par ces instructeurs sont formés à apprendre le maniement des lames dès leurs plus jeunes âges. Ensuite, ils ne font que parfaire la maîtrise des bottes et des techniques spéciales associées à chaque être dément les dix à quinze années qui suivent leur première initiation aux armes contre les humanoïdes "normaux" mais rien ne remplace les vrais combats contre les bêtes enragées en question. Daric se souvient encore de la première fois où il a mené combat contre son premier loup-garou où il a bien failli se faire mordre et déchiqueter la carotide à cause de son inexpérience au combat réel contre ces monstres assoiffés de sang.

    Il s'agissait d'un soir sans lune complètement plongé dans le noir, lui et trois de ses compagnons d'armes étaient envoyés dans un patelin proche où l'on avait signalé des turbulences de type "daedra", "dément", "d'une férocité d'un autre monde". Lorsqu'ils arrivèrent enfin sur place un paysan au teint blafard accourra vers eux en hurlant tout en haletant, ce qui donna un mélange rauque : "Vite, dans la maison de Marc ! Sa femme est devenue une maudite assoiffée de sang, tout comme Paulliac !".
    L'affaire de Paulliac était semblable à celle ci, le vieux Paulliac avait été en contact avec du sang contaminé ce qui le rendit fou et le transforma en une bête assoiffée de sang et affamée. Il sauta rapidement sur sa femme pour la déchiqueter devant les yeux de leurs enfants avant qu'ils courent à en perdre haleine pour prévenir les autorités avec une peur et une tristesse dans leurs yeux qui feraient même tanguer le plus brave et le plus solide des soldats.

    Daric connaissait déjà cette histoire de Paulliac et il savait ce qui l'attendait. Les quatre soldats laissèrent alors l'homme les mener à la maison tout en restant sur leurs gardes, ils observaient partout autour d'eux et tout ce qu'ils voyaient étaient des villageois apeurés qui se réfugiaient ou fermaient leurs rideaux au passage du petit groupe d'hommes. Ils arrivèrent enfin à la maison en question après quelques minutes de marche, on pouvait entendre des bruits rauques et indescriptibles s'en échapper, comme si une bête était en train de se repaître d'un festin sanguinolent et encore chaud. Le paysan resta en retrait, laissant les personnes les mieux qualifiées pour ce genre de tâches mais il restait quand même un peu plus bas par curiosité de la suite des événements.

    Les soldats défoncèrent la porte à grand coups de pied avant de tirer leurs épées et d'investir les lieux, la bête s'étant réfugiée à cause du vacarme provoqué par l'entrée fracassante de ces derniers. Ils cherchèrent la bête tout en restant sur leurs gardes, ils se faisaient les moins bruyants possible avant que le monstre en question ne se jeta sur Daric qui était monté à l'étage de la maison où la chose l'attendait dans un coin assombri à cause de l'heure tardive. Il s'agissait d'un loup-garou de taille moyenne, le pelage noir et avec deux petites billes rouges à la place des yeux. Le monstre avait la gueule ensanglantée et pleine de bave avec encore quelques morceaux de viande mâchonnée entre ses dents.
    On avait une vue imprenable sur ces détails répugnants du point de vue de Daric puisque celle ci se jetait droit sur lui avec une férocité inhumaine, cette même férocité qui le déstabilisa un peu il se retrouva alors plaqué sur le dos en train de retenir la bête en lui donnant des coups à l'aide de ses pieds et genoux tout en la retenant avec ses bras pendant que celle ci essayait de le mordre pour se repaître à nouveau d'un festin sanguinolent. Heureusement qu'un de ses camarades accourra au plus vite à l'étage et sauta sur leur proie, tranchant net la tête du loup-garou qui s'arrêta brusquement après quelques spasmes violents après que la tête soit arrachée de son corps. Daric roula sur le côté, s'essuyant rapidement son visage plein de sang pour ne pas être infecté lui aussi avant de se retourner vers son camarade :

    - Merci.

    Ils se serrèrent l'avant bras à la manière de chevaliers avant de reprendre leur route dans la même nuit obscure à peine éclairés par leurs torches qu'ils portaient à la main pendant qu'ils étaient sur leurs destriers. Laissant aux paysans le plaisir de nettoyer et de brûler le cadavre du monstre ayant assassiné son mari avant de l'avoir déchiqueté en morceaux.

      La date/heure actuelle est Mer 18 Oct - 18:47