The Elder Scrolls Online - Roleplay

Bonjour, ce forum ferme définitivement ses portes suite à son abandon complet. Vous pouvez toujours lire et éditer vos messages afin d'en récupérer le contenu. Merci de vous diriger vers http://tesoroleplay.enjin.com/home pour un forum communautaire actif.


    Graziella Briselame

    Partagez
    avatar
    Graziella Briselame

    Messages : 163
    Date d'inscription : 09/01/2014
    Age : 28
    Localisation : Un pied sur le cadavre de l'ennemi

    Feuille de personnage
    Race: Impérial
    Guilde(s): Aucune
    Alliance:

    Graziella Briselame

    Message par Graziella Briselame le Lun 17 Fév - 13:53




    Nom: Valius
    Surnom: Briselame
    Prénom: Graziella
    Race: Impériale
    Spécialité: Art de la guerre, Armure lourde, Maniement du bouclier et de l'épée.
    Intérêts: combattre, l'entrainement, parfois la lecture.
    Caractère: Souvent froide, calculatrice et brute aux premiers abords.
    Apparence physique: 1m83, visage anguleux, borgne, corps clairsemé de marques de combats divers et musclée de façon assez impressionnante. Les mauvaises langues diront qu'elle ressemble de corps a une orque.
    Liens familiaux: Millia Valius (Mère), Pertus Valius (Père), Skadda l’enneigée (Grand mère Maternelle)

    - Histoire -

    Quoi ? Tu veut réellement que je te racontes mon histoire ? Tu n'as vraiment rien d'autre à faire ? T'as rien d'autre à foutre de ta journée ? Enfin... Comme tu voudras.

    Hm.. Eh bien, Je n'ai pas bien connu mes parents. Mon père était sur le front et ma mère était infirmière. Ils sont morts durant un conflit. On dit qu'ils se sont battus jusqu'au bout pour protéger des civils.
    Alors j'ai vécu avec ma grand-mère. Une nordique. On l’appelait l'enneigée à cause de sa manie de chasser par temps de tempête et qu'elle revenait toujours avec une bonne couche de neige sur elle. ça devait être assez comique à voir, je pense. Bref : Elle était aussi réputé pour être une excellente guerrière et j'adorais écouter ses histoires étant gamine.

    Comme j'étais toute seule, elle m'as prise avec elle en me disant "chez moi on travaille si on veut manger !". Et bon sang, elle tenait parole !
    Enfin bon.. Dès que j'ai eu l'âge de tenir une épée en bois, elle m'entrainait pour que je sache me défendre, au cas où. Et ça a bien servi quand un un gars voulait me dépouiller et probablement plus : Maintenant il mange de la main gauche. Héhé.

    D'ailleurs, tu veut pas voir ailleurs ?.. Tu y tiens vraiment, hein ? Tu es bien curieux, je trouve. Enfin soit.

    Ses entrainements se sont fait de plus en plus durs jusqu'à utiliser des vraies armes. Mais bon... Elle se faisait vraiment vieille et elle se tuait à la tache. Et si j'avais le malheur de lui dire de se reposer, je me faisait engueuler.
    Et puis, elle a passé l'arme à gauche alors que j'avais 17ans. Je lui ai fait une sépulture digne de ce nom à Bruma où l'on vivait et j'ai réfléchi un peu vis à vis de ce que je pouvait bien faire. Parce que c'est bien joli de savoir éventrer un type de 8 façons différentes mais il faut bien que ça serve !

    De toutes mes idées, la meilleure pour moi était la Légion. Mon père y était, alors pourquoi pas après tout. Alors j'y suis allée assez confiante.
    Parmi tout les aspirants, j'étais la plus douée du fait que j'étais déjà formée en quelque sorte. A un point que j'ai pas eu droit aux entrainements car j'ai failli tuer un faiblard par erreur. C'était ma faute s'il tenait mal son épée et qu'elle a failli lui revenir dans la gueule ? Sérieusement..
    Bref. Du coup on m'as vite catapultée dans une unité où j'ai fait mes premières armes et tué la première fois. Je me souviens bien de ce regard.. Un regard de peur. Il puait la peur. Il était déjà mort avant que je lui ouvres la gorge, en un sens.
    J'ai continué ma route sur les champs de bataille où j'ai débuté ma collection de cicatrices. Mais je peut t'assurer que les auteurs de pas mal d'entre elles servent de fertilisant désormais.

    Quoi mon œil ? Tu veut savoir ça aussi ? bon, bah tant que j'y suis, je te raconte pour mon surnom. Ça va de paire.

    Tu vois, parfois tu tombe sur une embuscade et ça tourne mal. Pour le coup, les gars qui étaient avec moi se sont fait tuer mais non sans emporter pas mal de ces minables. Il restait le plus doué et deux gars amochés contre moi. Je me suis battue contre les trois et il m'as fait perdre mon œil. L'adrénaline qui a résulté suite à la blessure m'as transformée en bête sauvage pour ainsi dire : Il a paré mon coup avec son arme déjà bien abimée. Mais j'ai frappé tellement fort que la lame s'est brisée et je lui ai fendu le crâne en deux. Ses copains ont gueulé comme des fillettes. Comme s'ils avaient vu un Xivilai au moins. ça m'a pas empêché de les tuer... Et je suis rentrée avec l'arme brisée en guise de trophée et moi pissant le sang. D'ailleurs heureusement qu'on me pistait pas parce que ça aurait été d'une facilité déconcertante de me trouver du coup.
    Suite a ça, j'ai été promue. Et j'ai continué les batailles jusqu'à ce que je soit le Légat du général Maloris. C'était un bon général. Bien que trop réfléchit à mon goût.

    Et puis bon. Il y a eu tout le bordel en Cyrodiil, tout ça. Pas besoin de te faire un dessin : Tu l'as vécu aussi. Je me suis battue autant que je pouvait avec d'autres mais c'était vraiment peine perdue. On a battu en retraite et l'armée a disparue dans tout ce bordel infâme.
    Je me suis exilée en Bordeciel, voir les paysages décrits par ma grand mère ainsi que les bestioles. Dont certaines que j'ai pris grand plaisir a les affronter. J'y ai fait mercenaire un temps. J'y ai vécu quelques aventures ci et là également. Dont une très drôle qui implique un bucheron et une matriarche spriggan.. J'en pleure encore de rire parfois ! J'en ai aussi profité pour me perfectionner là bas, un peu d'entrainement.. Bon, un peu beaucoup. Oui, bon : C'était quotidien. Là, t'es content ?

    Mais tu vois, dernièrement avec tout ce qui se trame.. Je n'aime pas bien voir ma nation être dans une situation aussi trouble. Alors j'ai décidé de prendre les armes pour Coeurébène. Je peut pas rester sans rien faire alors je compte bien retourner en Cyrodiil botter quelques culs hors de chez moi avec une petite équipe.

    Voilà. Content ? Ta curiosité est satisfaite ? Maintenant tire-toi de ma tente et laisse moi finir de mettre mon armure avant que je te renvoie chez ta mère en pièce détachée !

    Sale gosse...


    _________________
    Graziella Briselame - Dame de Guerre
    Mildreth Hlaalu - Commerçante et Politicienne

      La date/heure actuelle est Mar 22 Aoû - 22:31