The Elder Scrolls Online - Roleplay

Bonjour, ce forum ferme définitivement ses portes suite à son abandon complet. Vous pouvez toujours lire et éditer vos messages afin d'en récupérer le contenu. Merci de vous diriger vers http://tesoroleplay.enjin.com/home pour un forum communautaire actif.


    [guide][Sifraël]Le Lore des Elder Scrolls Pour les Nuls

    Partagez
    avatar
    Demnvath Uvaris

    Messages : 1068
    Date d'inscription : 15/01/2014
    Age : 28

    Feuille de personnage
    Race: Elfe noir
    Guilde(s): Tel Uvaris
    Alliance:

    [guide][Sifraël]Le Lore des Elder Scrolls Pour les Nuls

    Message par Demnvath Uvaris le Ven 7 Mar - 4:44

    INFORMATION IMPORTANTE:
    Sifraël est en train de rédiger une nouvelle version du Lore pour les Nuls. Je la partagerai avec vous lorsqu'elle sera terminée Smile


    Lors de l'un des mes voyages dans l’Ère Quinzième, j'ai pu rencontrer un grand archiviste nommé Sifraël, dans le pays de Wiwi, Wiwiland. Voici l'oeuvre qu'il a légué.

    Il s'agit de la base (hem hem) à connaitre pour le lore des Elder Scrolls.

    De l'aveu même de l'auteur, 99% de ce savoir pouvait être obtenu dans cinq tomes obscurs : TES I, TES II, TES III, TES IV, TES V.

    Voici ses écrits :

    Sifraël de Wiwiland a écrit:
    Tout d'abord, il y a une entité divine surpuissante, appelée le "Godhead". lien lien lien lien


    Ce Godhead est fou (enfin, il a au moins une double personnalité), et en plus il rêve. C'est ainsi que sont créés Anu et Padomay, la Stase et le Changement, l'être et le non-être... Petit à petit, par subgradience (division en des choses plus petites, parfois avec mélange), tout va être créé.
    D'abord, Anu et Padomay donnent naissance à Anuiel et Sithis , les forces de Stase et de Changement, et leur mélange, tout en descendant encore d'un gradient, donne les Et'adas.


    L'un d'eux, Le "Dieu Serpent de l'Espace", généralement appelé Lorkhan, a conscience de n'être qu'un rêve du Godhead. lien


    The Aedroth Aka, who goes by so many names as to perhaps already suggest what I'm about to commit to memospore, is completely insane. His mind broke when his "perch from Eternity allowed the day" and we of all the Aurbis live on through its fragments, ensnared in the temporal writings and erasures of the acausal whim that he begat by saying "I AM". In the aetheric thunder of self-applause that followed (nay, rippled until convention, that is, amnesia), is it any wonder that the Time God would hate the same-twin on the other end of the aurbrilical cord, the Space God? That any Creation would become so utterly dangerous because of that singular fear of a singular word's addition: "I AM NOT"?


    Aka (Le Dieu Dragon du temps) dit "I AM", "JE SUIS". C'est ce que font la plupart des êtres. Lorkhan, lui, répond "I AM NOT", "JE NE SUIS PAS". Il n'est pas réellement, car il n'est rien d'autre que le rêve du Godhead. Ainsi, tout va se baser sur cette opposition ; Des êtres Lorkhaniques cherchent à sortir du Godhead, pour acquérir leur liberté et "être" réellement (appelés aussi Shezarriens ou qualifiés de Padomayïques, car ce qui se passe dans le Godhead est une Stase pour eux, et ils cherchent le changement, Sithis), et d'autres, qui comme Aka (Akatoshiens, Aurielien ou Anuiques) veulent simplement rester comme ils sont.


    Il (Lorkhan) décide de faire en sorte de se libérer. Pour cela, il propose de créer le Mundus. lien lien lien
    Pourquoi ? On verra plus tard.


    Ceux qui acceptent d'aider Lorkhan sont les Aedra, ceux qui refusent les Daedra. Juste avant de finir, certains, dont Magnus, se rendent compte qu'ils vont être tellement liés au Mundus qu'ils vont mourir (enfin, mourir pour un Et'Ada, cela signifie incapable d'agir pleinement) et s'enfuient (devenant les Magne Ge lien, appelés parfois Magna Ge lien, il n'est pas confirmé que ce soit un singulier), les autres (la plupart) ne sont pas content et, dirigés par le Dieu Dragon du Temps (appelé Akatosh, Auri-El voire Aka, les détails plus tard) se rebellent contre Lorkhan et le déchirent, envoient son corps dans le ciel et son cœur sur Nirn (Masser et Secunda sont alors ses restes, et le Cœur de Lorkhan, son cœur).


    On a donc déjà les deux mentalités qui vont s'opposer : l'"elfique" Anuique/ Akatoshienne qui prône la sortie du Mundus et le retour au statut d'Et'Ada, et l'"Humaine" Padomayïque / Lorkhanique qui a pour but d'utiliser le Mundus, et la subgradience pour sortir du Godhead.


    Cependant, les associer à la Stase ou au Changement doit être vu par long terme. Afin de sortir du Godhead comme le veut Lorkhan, le monde doit temporairement être gardé en Stase ; et Aka, lui, va être obligé de changer le monde qui existe pour s'assurer d'une Stase éternelle.


    Avant qu'il y en ait qui partent ou qui se battent, les Aedra s'étaient réunis lien (la Convention) et avaient mis en place une tour, la Tour Adamantine. Qu'est-ce qu'une tour ? lien lien
    Dans les Elder Scrolls, les tours ont une signification métaphysique : elles ont la forme d'un i majuscule (I) qui en anglais signifie "Je". Cette afirmation de soi, qui n'a aucun sens pour quelqu'un qui n'est que le rêve du Godhead, en prend un si on s'en échappe.


    Accessoirement, les tours canalisent de l'énergie. Grâce à cette tour, au sacrifice des Divins (qui sont devenus les planètes), le monde et le temps peuvent se stabiliser ; d'autres Et'Adas, eux, deviennent par subgradiance les Ehlnofeys, qui deviendront les mortels.
    Cette stabilisation peut-être vue en deux sens : Anuiquement, elle permet aux mortels de retourner à leur statut divin, notamment en détruisant le monde (Thalmor). Padomayïquement, un monde stable permet à ses habitants d'utiliser une des voies de marche vers la sortie du Godhead.


    Donc voilà le Monde tel qu'on le connait : lien
    En plaçant Nirn au centre, les lunes sont le corps brisé de Lorkhan, les autres planètes sont les corps des aedras, Le Soleil est le trou vers l'Aetherius formé par Magnus en fuyant, les étoiles les petits trous formés par les magne-ge, et le vide entre les étoiles sont les plans daedriques. (note de commentaire, cette vision a été revisitée depuis, explication plus bas)
    On compare souvent le Mundus à une roue ; les huit rayons sont les divins, l'espace entre sont les plans daedriques, au centre, se tient Talos, qui maintient l'ensemble stable. lien lien lien.


    On a tendance à faire le lien Elfes=Anu, Hommes=Padomay, mais il est faux ; ainsi, les Chimers avaient pour but l'effort Psijique, suivant les doctrines de Véloth (j'explique plus loin). Leur but, eux, n'est pas la divinité mais la sortie du Godhead !


    Pour sortir du Godhead, il existe 6 "Walking Ways", Voies de Marche. lien lien, théorisées par Vivec dans les 36 Sermons, lien qui passent souvent par une divinisation. Ces Voies de Marche ont, semble-t-il, été testée avant la 5ème ère, lien, en croisant toutes les données, il est possible d'obtenir ceci :


    1: ??? --> La Tour Prolixe
    2: Se libérer tous ensemble --> Effort Psiijique
    3: Accomplir une prophécie (douteux) --> le scarbée qui se transmore en le nouvel homme
    4: Copier quelque chose --> Endossement, énantiomorphe, Talos
    5: Atteindre le CHIM --> CHIM, Vivec
    6: Combiner les Âmes --> Numidium et les Dwemers


    Quelques explications.


    L'Endossement lien consiste à "Marcher comme eux jusqu'à ce qu'ils marchent comme toi". En imitant un être divin (généralement Lorkhan), il est possible de s'en rapprocher tellement qu'il soit impossible de distinguer les deux.
    Un énantiomorphe lien (assez daté), est une reprise du trio Lorkhan/Akatosh/Magnus, Roi/Rebelle/observateur omniprésent dans les TES. Par exemple, les différents aspects de Talos contiennent un Akaien, un Shezarrien et un Observateur, qui forment Talos tous ensemble. Généralement, le Roi Régnant et le Rebelle sont indiscernable, sauf pour l'observateur.


    Comme Vivec l'explique, Lorkhan aurait pu atteindre le CHIM, mais il ne l'a pas fait par altruisme ; son échec montre à tous ceux qui existent comment réussir. C'est d'ailleurs là la deuxième voie de marche : l'Effort Psijique, qui consiste à ce qu'un groupe, un peuple entier, fasse l'expérience du Godhead, en prennent conscience ensemble, et se libèrent.


    Vivec, lui, a atteint le CHIM lien, la 5ème Voie de marche. Le moment où il l'a atteint porte à discussion (soit dès qu'il est devenu un Dieu, soit lors de sa perte de divinté qui l'a encore plus fait se renfermer sur lui-même, soit au Procès même), le moyen non ; le CHIM consiste à prendre conscience que tous n'est que le Godhead, qu'il n'y a pas de différence entre soit et les autres, symbolisé par la phrase "I ARE ALL WE", Je somme nous tous. Cette conscience mène à une connaissance parfaite du monde, qui, par un mécanisme, mène à une disparition totale de la personnalité et de l'être, l'effaçant même des possibilités existantes ; c'est la Zero-Sum, la Somme nulle : avec des 1 (tours) on peut faire 1 + (-1) = 0.
    pour atteindre le CHIM, il faut donc, en plus d'avoir conscience que tous n'est que le Godhead, réussir à conserver son individualité par l'amour pour soi-même, ce que Vivec a réussi par son égocentrisme hors du commun...


    On peut aller plus loin, et lier les Voies de Marches aux Tours.


    Les Elfes ont donc fait comme les Et'Adas, et ont utilisé ou crée les tours lien pour essayer de redevenir des Dieux (liste incomplète lien : Or-Blanc, Cristal-pareil-à-la-Loi, Orichalque, Sève-Verte, la Tour d’Airain, la Gorge Neigeuse...). ces tours "canalisent" de l'énergie qui maintient le Mundus en place sous sa forme stable, et peut-être utilisée. Chaque tour, pour fonctionner, a besoin d'une pierre.


    la tour de Cristal est un catalyseur pour la Dracochrysalide, la transformation en un dragon divin. C'est Auri-El qui montre cette voie, et Phynastre, Xarxès, Trinimac et d'autres l'ont emprunté. (le culte des ancêtres est le culte des ancêtres ayant réussi la Dracochrysalide, et de ceux dont l'âme est utilisé pour cette ascension.).


    Une analyse :


    Dracochrysalis, is a mysterious process by which some figures (Xarxes, Phynaster, Syrabane, and maybe Trinimac) became gods. It was taught to them by Auri-El (the Altmer version of Akatosh), and is probably pretty difficult. The name implies that it has something to do with becoming a dragon, and spening time in a cocoon. Its possible that the Ka'Po'Tun of Akavir have discovered a similar process.


    I know that neither of them are directly said to have dracochyrsalized, but the implication is pretty clear. Auri-El gathered his people at Ada-Mantia to show them how to ascend to heaven. Later, some of his people (those who give us that story of Auri-El) built a tower in their home island for the purpose of "dracochyrsalis" (a process that is never described). At some point (never described) Xarxes, one of the dudes who watched Auri-El ascend to heaven, becomes a god. To me, the implication is clear that dracochyrsalization is the process of returning to heaven (individually escaping the mundus) like Auri-El did, and that any time someone ascends and becomes their own distinct deity, that's an example of drachocrysalis.


    La tour a été détruite durant la crise d'Oblivion, ce qui explique les méthodes de rechange Thalmor.


    De même, ce que faisaient les dwemers n'était pas vraiment de la technologie ; on y trouve de l'enchantement (gemmes spirituelles) mais surtout l'utilisation du coeur de Lorkhan. Car Numidium, la Tour d'Airain des Dwemers, a parfaitement joué son rôle [/url]lien ; Kagrénac a enfermé toutes les âmes des dwemers à l'intérieur, leur union donnant naissance à un Dieu, Numidium.
    Numidium a ensuite été utilisé par Tiber Septim (en y introduisant comme pierre le Mantella contenant l'âme de Zurin Arctus), mais la tour a finalement été détruite lors du Voile de l'Ouest.


    Ensuite, on a la tour d'or Blanc. Quel est son but lien ? Elle imite la roue de l'Aurbis ; par une forme d'endossement, ce qui arrive à la tour influe l'Aurbis, les Ayélides voulaient, en détruisant cette tour une fois qu'elle s'était assez rapprochée de l'Aurbis, détruire le monde. Il est possible que le Thalmor ait la même idée, mais la tour est sans doute désactivée, malgré la statue de dragon à côté.


    La plupart des autres tours semblent se désactiver (Sève-verte qui s'arrète, la tour neigeuse "brisée", le coeur de Lorkhan libéré)


    Cependant, bien que les voies de marche fassent penser aux moyens d'accession à la divinité, et donc au but des tours, il est en réalité opposé : ...


    Ces "Walking Ways" sont décrites lien comme menant à Z lien lien lien qui peut-être analysé comme étant Amaranth. Le but, en s'échappant du Godhead, est donc d'atteindre Amaranth lien


    3) To the close dreamers, don't forget the Amaranth. There *is* one step beyond CHIM, but you're right in that it is not godhood. It's the flowering of a statehood where the images you give birth to in your dream-- stolen (?) from first dreamer-- wakes up. Wails knowing free will. And begins to dream in the same way. Children of liberty without end, and then the music lives forever as a pirate radio tuned against the rules of Heaven and the vulgarities of Hell.


    cet état où l'on devient soi-même un Godhead, en rêvant éveillé. Mais cet état permet d'éveiller d'autres personnes enfermés dans le Godhead.
    Vivre dans le Godhead, c'est être endormi, prendre Une Voie de Marche, c'est se réveiller, atteindre Z, c'est dormir éveillé. Rêver, peut-être (non, je m'égare)
    Les tours permettent de remonter les subgradients, alors que le but final des voies de marche est de les descendre.


    Le cas de Numidium est ainsi particulièrement intéressant. Il y a de grandes chances qu'il ait manqué quelque chose au rituel de Kagrénac ; Arniel Gane, dans Skyrim, fait un tout petit bout du rituel et se retrouve seul lié à la divinité la plus proche (Dovahkiin, avatar de Shor) ; Kagrénac, lui, lie l'ensemble de la race dwemer au Numidium ; on peut penser qu'il voulait lier tous les Elfes, voire tous les vivants, ce qui aurait alors réussi pleinement , ils seraient redevenus divins ET "libres". Soit cette union amenait à un état capable de sortir du Godhead, soit [/url]lien Numidium aurait eu pour but de réunir toutes les âmes, et de les briser en des parties encore plus petites qu'avant.


    Revenons aux Et'Adas. Il semble exister plusieurs visages du Dieu Dragon du Temps (Dawnguard) et lien du Dieu Serpent de l'Espace (Lorkhan est les lunes, alors que Shor est dans Sovngarde, Shezzar pouvant avoir un rapport avec Akatosh lien)


    Soit il existe un Dieu du temps et un dieu de l'espace, mais on n'a là que des aspects différents. cependant, il est difficile de croire que l'Auriel qui est devnu un Dragon par dracochrysalide et l'Akatosh planète-qu'on-voit-dans-le-ciel sont les mêmes.


    Soit ils ont toujours été différents (mais dans ce cas là, qui a fait quel action durant l'ère de l'Aube ?)


    Soit il existait un dieu du temps (Aka) et un Dieu de l'Espace (Lorkhan), Aka s'étant divisé au fil du temps entre Akatosh, Auriel, Alduin, Alkosh, Borhamu... (voir plus loin)


    Soit lien les places des divinités changent à chaque kalpa (Péryite prenant la place d'Akatosh au prochain, expliquant son aspect de dragon et son lien avec l'ordre) avec des mortels devenus des Dieu qui rejoignent le panthéon, Shor, Shezzar et autres n'étant que des mortels qui avaient endossé Lorkhan précédemment.


    Avec possibilité de mélanger les théories.


    Un dernier point concerne les cassures du dragon lien(daté) ; il est évident que le temps n'est pas totalement linéaire dans les TES lien lien, mais parfois se produit une cassure du dragon (du temps) où le temps fait comme à l'ère de l'Aube ; n'importe quoi. lien lien, (ce deuxième livre voulant réfuter les cassures provient du futur et les confirme en fait donc.)
    La première, la plus grande, vient lien


    lorsque les Élus Maruhkati ont tenté de séparer l'essence d'Akatosh de celle d'Auriel.


    En cassant le dragon, le temps s'est détraqué. On ne sait pas si c'est là l'origine de la différence Akatosh/Auriel et la raison pour laquelle ils sont parfois confondus, mais sont bien deux aspects différents du tmeps, cependant, c'est la plus probable.


    d'autres cassure du Dragon s'est déroulé durant l'ascention de Talos, et le Voile de l'Ouest (où chacune des puissance de la baie d'Illiaque a possedé numidium simultanément)


    Une autre a été l'instant Ecarlate lien lien
    Après que Kagrénac ait utilisé le coeur de Lorkhan, nérévar a récupéré les outils et les a confié à Voryn dagoth. ce dernier s'est averé les avoir utilisé, Nérévar l'a tué, et alors que voulant écouter ce que Azura voulait qu'il fasse, détruire les outils, il a été assassiné par Almalexia, Sil et Vivec. ils ont utilisé le coeur pour acquérir ds pouvoirs divins, et changer le passé de manière à avoir toujours été des Dieux... cassant le Dragon.


    Deux remarques sur cette image ; Sil (Seht) tiens Garde Spectrale (pour se protéger de Lorkhan, qui est mort et donc un spectre) avec Lamentation dedans, suivant les anciens artworks de Morrowind. lien Quand à la lance de Vivec, après sa divinisation, elle est devenue un symbole de la tour... mais aussi un symbole phallique évident dont il use abondamment.


    Vivec confirme se meurte par un message secret caché dans les sermons :


    He was not born a god. His destiny did not lead him to this crime. He chose this path of his own free will. He stole the godhood and murdered the Hortator. Vivec wrote this.


    Cependant il peut dire dans le sermon zero lien


    Vivec committed no crime.


    Et dans son Procès lien


    Vehk the mortal did murder the Hortator. Vehk the God did not


    En effet, le Vehk mortel qui a tué Nérévar n'est pas le Dieu que l'on voit ensuite.


    Dans la lettre d'amour lien , il est fait mention du Landfall. Bien qu'on ne sache pas encore ce que c'est, il ne s'agit pas de la chute de Baar Dau (le Ministère de la Vérité) lien


    Why Love?
    Know Love to avoid the Landfall, my brothers and sisters of the past.


    Voici comme promis en commentaire une version plus actuelle et mieux pensée de l'organisation cosmologique de notre univers :



    Dernière édition par Demnvath Uvaris le Lun 24 Mar - 6:10, édité 2 fois

    avatar
    Demnvath Uvaris

    Messages : 1068
    Date d'inscription : 15/01/2014
    Age : 28

    Feuille de personnage
    Race: Elfe noir
    Guilde(s): Tel Uvaris
    Alliance:

    Re: [guide][Sifraël]Le Lore des Elder Scrolls Pour les Nuls

    Message par Demnvath Uvaris le Ven 7 Mar - 11:15

    Je tiens à préciser que si je rapporte tout cela, c'est à titre hautement indicatif. Cela peut servir à établir une philosophie pour un personnage (anuique/padomayique etc...). Ce n'est certainement pas pour vous voir jouer des psijiques en shorts ou des Vivec en puissance. De plus c'est surtout le fonctionnement de tout cela qui va nous servir ici : la moitié des événements narrés là n'ont pas eu lieu encore dans teso.

    En gros tout ce bazar, 99% de la population de Nirn ne doit pas en avoir conscience. Seuls très peu de gens sont au courant d'une partie, et ils doivent se compter sur les doigts de la main ceux qui savent tout (et encore : absolument personne ne sait pourquoi les dwemers ont disparu, il faut attendre Morrowind et Skyrim pour ça).

    si vous voulez jouer un psijiques (je vous le déconseille si vous n'avez pas minimum 15 ans de lore) ou un très haut responsable du thalmor,  un seigneur-mage Telvanni,  un gourou illuminé détenteur d'un savoir étrange, le chef des prêtres de l'ordre de la Phalene Ancestrale, Vivec, Talos etc... : pourquoi pas. Mais dans le cas où vous joueriez un archer bréton venu de son village terreux, même le prêtre du coin ne savait rien de tout ça Wink

    avatar
    Ajaxandriel

    Messages : 96
    Date d'inscription : 25/02/2014
    Localisation : Pas des Nuées

    Feuille de personnage
    Race: Haut elfe
    Guilde(s): Coalition du triskélion
    Alliance:

    Re: [guide][Sifraël]Le Lore des Elder Scrolls Pour les Nuls

    Message par Ajaxandriel le Ven 7 Mar - 15:31

    Merci de partager avec nous cette synthèse très intéressante !

    Demnvath Uvaris a écrit:Mais dans le cas où vous joueriez un archer bréton venu de son village terreux, même le prêtre du coin ne savait rien de tout ça
    C'est justement pour ça que d'annoncer ce sujet comme "lore ultra basique pour les noobs lol" me semble assez cocasse (à moins que ce ne soit là encore qu'un trait d'humour telvanni! Razz) Que 99% des joueurs passent à 3 km de ce sujet est au contraire dans la logique des choses (sauf pour les rp spécifiques que tu cites)

    Ah, l'un des paragraphes
    On compare souvent le Mundus à une roue ; les huit rayons sont les divins, l'espace entre sont les plans daedriques (...)
    m'a rappelé cette autre illustration, assez schématique (et peut-être obsolète/imprécise, n'ayant pas le "niveau" pour juger):

    http://nirnnet.tumblr.com/post/68086032146/the-elder-scrolls-cosmology


    _________________

    « Mortelle ? Mortelle... Je crains qu'il y ait erreur, daedra. » Dame Altarya.

    « Que deviendra Alinor si nous établissons un nouvel Empire ? » Ajaxandriel.

    « ... Monde de merde. » Dorguldun gro-Arash.
    avatar
    Demnvath Uvaris

    Messages : 1068
    Date d'inscription : 15/01/2014
    Age : 28

    Feuille de personnage
    Race: Elfe noir
    Guilde(s): Tel Uvaris
    Alliance:

    Re: [guide][Sifraël]Le Lore des Elder Scrolls Pour les Nuls

    Message par Demnvath Uvaris le Ven 7 Mar - 15:51

    Ajaxandriel a écrit:annoncer ce sujet comme "lore ultra basique pour les noobs lol" me semble assez cocasse (à moins que ce ne soit là encore qu'un trait d'humour telvanni! Razz) Que 99% des joueurs passent à 3 km de ce sujet est au contraire dans la logique des choses (sauf pour les rp spécifiques que tu cites)

    En fait, comme je l'ai dit, je ne suis pas l'auteur originel de ce "résumé". L'auteur est Sifraël, surnommé MK II, sur Wiwiland, et ce titre est le sien. Je n'ai pas voulu le dénaturer (j'ai déjà corrigé quelques fautes, j'allais pas changer son titre ^^')

    Voici le post d'origine sur Wiwiland : Le Lore Des Elder Scrolls Pour Les Nuls
    On y trouvera des explications supplémentaires dans les commentaires. (On trouve vraiment tout sur Wiwiland).



    L'illustration schématique que tu proposes est très juste, je ne l'avais jamais vu, merci pour le partage. On y voit bien Magnus, qui est une "porte" vers Aetherius, et les Magna Ge (les étoiles) qui sont des passages plus petits. Ces trous permettent de passer d'Oblivion à Aetherius. Cerné par l'Oblivion, Mundus, où résident les Aedra (les planètes "divines") ainsi que Nirn et les restes de Lorkhan (Masser et Secunda).
    Bref, très joli schéma Smile

    avatar
    Sifraël

    Messages : 1
    Date d'inscription : 07/03/2014

    Re: [guide][Sifraël]Le Lore des Elder Scrolls Pour les Nuls

    Message par Sifraël le Ven 7 Mar - 19:29

    Bonjour à tous (si le passage par la section présentation n'est pas obligatoire ici, je crois que je vais pas m'y amuser pour juste écrire ça)

    Donc oui, c'est moi qui ait écris le pavé au dessus (pavé ? Ils ont pas encore vu la V2.0), et je trouve ça très bien que ça se diffuse, même si à la base, c'était prévu pour permettre de s'aventurer dans les discussions lore de Wiwiland sans avoir l'impression d'être débordé.

    Mais, ça peut être extrêmement utile partout dans au moins deux mesures :

    - Comprendre les mentalités des différentes races. Avoir été éduqué sans religion dans les TES est un fait assez exceptionnel, et la religion se montre très intrusive dans les mentalités (la xénophobie et le manque de gêne des Dunmers et Altmers pour l'esclavage, par exemple, mais aussi simplement comprendre pourquoi personne ne soutient une amitié entre races, à part des cas plutôt caricaturaux qui ne font pas long feu)

    - Il est extrêmement difficile de douter de la religion (les dwemers, plus que de nier la religion dans un athéisme, niaient tout et avaient pour but final d'être les seuls à exister, en réfutant le reste), et les "dieux" se promène réellement dans le monde. Savoir un peu qui est la divinité pour qui on bosse, fonder les croyances religieuses de son PJ, voire dans un travail écrit, représenter le mieux possible les motivations, et donc les actions, d'un dieu... En effet, il est facile de tomber dans "8/9 Divins = Dieux, Daedra = Démons", alors que ça pourrait presque être le contraire... suivant votre parti politique votre race et vos idéaux.  Wink 
    avatar
    Follain d'Arnevaux

    Messages : 215
    Date d'inscription : 19/09/2013
    Age : 20
    Localisation : Paris et ses faubourgs

    Feuille de personnage
    Race: Bréton
    Guilde(s): Les Bitches errantes
    Alliance:

    Re: [guide][Sifraël]Le Lore des Elder Scrolls Pour les Nuls

    Message par Follain d'Arnevaux le Ven 7 Mar - 19:38

    Merci pour tout.

    Pour le coup, c'est vachement instructif. Je savais bien que le lore des TES était un gros bordel spatio-temporel et philosophiquement étrange, mais je ne m'étais pas attardé dessus. Ces histoires de Godhead et tout le tsoin-tsoin ont fortement éveillé mon intérêt. Ce n'est pas quelque chose que je vais déblatérer en RP avec mon perso, mais c'est assez passionnant de compulser autant d'infos sur un univers si... abondamment bizarre !  
    Merci Demvath pour le partage, et Sifraël pour la rédaction.

    PELINAL EST UN CYBORG OMG §§§§  Shocked


    _________________
    Follain d'Arnevaux; pieux chevalier de Hauteroche, combattant habile et impavide, guerrier xénophobe du club des 'chevaliers quarantenaire et bedonnant'.

    Phylaclès Léondius, dit "la Curée"; soudard du Weald Occidental, équarrisseur et surineur, charognard de bataille, petit chauve caustique à la gouaille acérée.

    Contenu sponsorisé

    Re: [guide][Sifraël]Le Lore des Elder Scrolls Pour les Nuls

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 22 Aoû - 22:22