The Elder Scrolls Online - Roleplay

Bonjour, ce forum ferme définitivement ses portes suite à son abandon complet. Vous pouvez toujours lire et éditer vos messages afin d'en récupérer le contenu. Merci de vous diriger vers http://tesoroleplay.enjin.com/home pour un forum communautaire actif.


    Les crocs d'un Nordique.

    Partagez

    Vendimus

    Messages : 626
    Date d'inscription : 28/11/2013
    Age : 24

    Feuille de personnage
    Race: Impérial
    Guilde(s):
    Alliance: Pacte de Cœurébène

    Les crocs d'un Nordique.

    Message par Vendimus le Lun 24 Mar - 22:48

    musique d'ambiance:


    Rentrer à Val-Boisé. Quoi qu’il s’y passe, c’était toujours mieux que de se prendre pour une touriste qui pouvait se permettre d’errer sans fin. Elle n’avait plus que quelques pièces d’or, et ses réserves de nourritures étaient plus que dangereusement basses. Pour preuve, elle n’avait plus de saucisson. Et sans ça, elle n’avait plus la possibilité de faire redescendre la pression engendrée par les derniers évènements. La bataille de Guette-trouble portait bien son nom. Le trouble restait dans l’esprit de la Bosmer qui revoyait parfois quelques images de ses grands guerriers semblables à des statues d’ébonites. Bien que ce n’était que de l’acier noircit, et loin d’être aussi effrayante que l’armure du Drémora qu’elle avait jadis affronté. En y repensant, se souvenir de l’armure de cet ancien adversaire lui fit baisser encore plus son moral. C’est vrai, il était urgent pour elle de trouver du saucisson.

    Peut-être était-ce un coup du destin, une chance aveugle qui lui souriait enfin. Après avoir vécu des péripéties irritantes, elle voyait enfin quelque chose qui ne lui causerait surement aucuns soucis. Une petite caravane. C’était visiblement des voyageurs Khajiit qui avaient fait une halte par ici. Des marchands donc, et à défaut, ils auraient peut-être du saucisson à lui vendre. Si la chance était réelle, alors ce serait le cas, et Eïffy ne se priverait pas pour la tenté en y allant avec une bonne humeur montante. Elle ne pouvait pas l’expliquer, mais l’envie de pouvoir se sentir bien l’espace d’un instant était visiblement présente. Alors à l’Oblivion les problèmes, ses marchands vendraient du saucisson, et elle finira sa route confortablement.

    Finissant les quelques pas qui manquait avant d’arriver aux abords de la caravane, elle n’eut pas le temps de se présenté, ou de saluer qui que ce soit. Un Khajiit était déjà devant elle. Plutôt grand, mais pas suffisamment pour passer pour un Cathay. Il avait dans son regard une malice certaine. Ce qui changeait beaucoup de son ancien compagnon Dar’Jara dont elle avait découvert un caractère bon, mais réservé. Celui-ci semblait plus ouvert, mais ce n’était surement pas rare pour un marchand de grandes routes de savoir se montrer pour vendre ses affaires. Ou alors, peut-être était-ce une manière de la mettre en confiance pour la dépouillé avec ses camarades ? Eïffy lança un regard à droite et à gauche nerveusement, mais fut rassurée quand le Khajiit prit la parole.

    Par rapport à ce même Dar'Jara, qui avait été un compagnon d'arme de la Bosmer pendant quelques temps, entretenant les premiers bonnes relations entres l'elfe des bois et la race des Khajiit, celui ci entretenait les stéréotypes les plus stupides et injustes qui parcourait le chemin des félins d'Elsweyr depuis longtemps. Son attitude, son allure, ses tics. Si il avait été en avant pour voir la première voyageuse approcher avec peut-être quelque chose à acheté, c'est qu'il avait à prouver aux siens qu'il n'était pas qu'un abrutit fini.


    - La Bosmer n’à pas à avoir peur de Jir’Mardro, Le Khajiit promet qu’il ne fera pas de mauvais coup à la voyageuse. Accompagna-t-il d’un grand sourire.
    - Ce n’est pas ce que je…
    - Oh, si. Ils le font tous, mais ça ira. Le Khajiit à l’habitude.
    - Dois-je vous nommer…
    - Non. Ne nomme pas le Khajiit Jir’Mardro ! la coupa-t-il à nouveau, avec un grand sourire. Il cogna sur son casque qu’Eïffy remarqua enfin. Nomme le « Corne-Luth » !

    Un casque à cornes. C’était vraiment étrange à voir. Mais Eïffy ne comprit le rapport avec le mot « Luth » que quand elle vit l’homme-chat d’Elsweyr prendre l’instrument de musique derrière lui, avant de faire quelques accords avec. D’un coup, tout devenait bien plus clair. Enfin du moins, si on se mettait dans la peau d’un des membres de ce groupe farfelu dont le premier protagoniste semblait le plus cinglé. Finalement, il s’approcha en tendant les bras, oubliant le Luth dont il était incapable de joué correctement. Mais jouer d’un instrument de musique était visiblement bon pour les affaires. Il ne s’en priva alors pas le moins du monde. Poussant un peu Eïffy par le dos, elle entra finalement dans le petit campement improvisé.

    Et quelle idiote ! Alors qu'elle n'avait pas le sous, rien pour payer son met dont elle rêvait depuis longtemps, elle troqua donc la nourriture contre un service. Elle en ressortie que plus tard. Particulièrement vexée, suivit de peu par le Corne-Luth qui ricanait en marchant derrière elle. Deux heures de discussion pour un accord. Et ce n’était pas son estomac gargouillant qui lui donnait envie de refuser. Déplorant le manque de nourriture absente dans sa besace, elle finit par accepté le marcher. Un sac rempli généreusement de saucisson, contre une quête effectuée avec ce timbré cornu qui la suivait en poussant la chansonnette. Accomplir une quête, avec une personne folle à ses côtés, pour son met si exquis. Un petit effort, et elle serait loin d’ici.

    Elle ne savait rien que la quête. Le vieux Khajiit s’occupant de ce groupe avait été très vague. Mais des informations qu’elle a pu en tirer, c’est que cela concernant un jeune « Ja’khajiit » qui s’était perdu vers l’ouest d’ici. Et vers l’ouest, il n’y avait que des montagnes bordant les terres en direction de Lenclume. Des grottes où un Ja’khajiit aurait pu se perdre, il y en avait sûrement plus d’un. Et il était encore plus difficile de se concentré à cause de l’autre taré de Corne-luth chantant de plus en plus fort. Mais ce qui fut le plus intriguant, après une bonne petite marche, et un coup de pied dans la rotule, c’était le petit panier qui avait été retrouvé par terre.

    S’assurant qu’il ne s’agissait pas d’un panier qui appartenait à la victime, Corne-luth lui assura que non. Bien qu’il lui fallut quatre inspections, un air de musique raté, et une sucrerie pour y réfléchir. Ce qui intéressait la Bosmer était plutôt ce qu’il restait à l’intérieur. Reniflant la nourriture, elle n’osa pas le mettre en bouche, mais reconnu la consistance. Elle avait déjà vu des nordiques en manger à Bruma. Mais que faisait de la Givreboise si loin de Bordeciel ? Peut-être était-ce un nordique qui avait kidnappé le Ja’khajiit, où était-ce une nordique victime aussi d’un bandit ? Rien n’était clair. Et elle préféra continuer la route. Une route vers une destination inconnue pour le moment.

    Ce fut à l’entrée d’une grotte que tout s’emballa. Bien envieuse de remplir cette quête sans se faire retrouver et égorger par les Khajiit, Eïffy s’avança légèrement. Avant de constaté de son courage lui faisait défaut. En reculant, elle constata aussi que le Corne-luth avait disparu. Et qu’elle était seule, perdue, devant l’entrée d’une grotte surement profonde et glaciale. Pour du saucisson, c’était un peu trop. Mais au final, plutôt que de partir en courant, elle leva la main en usant un sort de Clairvoyance pour y voir quelque chose. Il était temps de s’enfoncer dans ce lieu.

    Et après une petite exploration, le voyage improvisé arriva à son terme. Mais à défaut d’une bataille qui aurait pu être épique. Eïffy fut confrontée à la scène la plus folle qu’elle n’avait jamais vu depuis tout ce temps. Corne-luth était avec le Ja’khajiit qui dormait dans un coin, complètement défoncé avec le ravisseur. Un nordique, qui rigolait comme un attardé. Partout autour de lui, il y avait une sorte de scène macabre de corps sans vies mêlés à des paniers et caisses de Givreboise que consommait le nordique. Entres eux, se trouvait le nécessaire pour l’utilisation de Skoomah.

    Nordique, qui n’était rien d’autres qu’un jeune vampire. Surement un contaminé qui ne l’avait très certainement pas demandé. Mais il avait commis bien des meurtres. Et ils étaient surement tous condamnés à être la même nourriture que les autres dépouilles. Un misérable bandit qui s’était retrouvé vampirisé, isolé dans ce genre de caverne. Toutes les Givreboise éparpillés dans la caverne devaient être son ancienne nourriture. Les cadavres étaient la nouvelle.

    Quel vampire bien taquin. Attendre de se distraire des délires de ce pauvre Khajiit qui aurait rendu les siens bien honteux de son comportement. Il savourait la bouffonnerie d'une proie qu'il dévorait sous peu. La vie de Corne-luth aurait été écourté cependant, si il ne possédait pas cette drogue sur lui. Mais qui peut le dire ? Dans tout les cas, il était assit en tailleur en rigolant sur les délires de l'homme-chat.

    Continuant ses desseins d’une manière bien plus sinistres. Serais-ce ainsi ? Dans un lieu où deux Khajiit profitaient de Skoomah aux côtés d’un vampire écoutant leurs paroles pour se distraire. Plutôt que de rester là, et avant qu’elle ne soit elle-même atteinte possiblement par l’effet de la drogue des Khajiit. Tournant les talons, elle prit la liberté d’abandonner la quête pour s’enfuir. Ce qu’elle ne savait pas, c’est que le vampire l’avait entendu.

    Ainsi débuta une petite course poursuite. La vitesse d’une créature de la nuit la dépasserait surement largement, alors comment s’en débarrasser ? Arrivant hors de la caverne, elle bondit dans une roulade improvisée en dégainant sa longue dague en argent. Tournant la tête, elle observant le Vampire qui s’était arrêté juste avant la lumière du jour. L’observant d’un regard méprisant. En plus d’avoir coupé son plaisir avec le Khajiit défoncé, il venait de perdre une nouvelle nourriture. Et ce qu’il ne savait pas, c’est qu’il perdit ensuite la vie. Par une chose toute simple.

    Corne-Luth venait de se prendre le Vampire de plein fouet pendant qu’il poursuivait le groupe qui se pourchassait hors de la caverne. Le nordique émit un râle d’étonnement, avant de passer dans la lumière du jour, écrasé par le gros chat. Gesticulant pour pousser le Khajiit défoncé, il voulut se redresser. Mais la dague en argent que possédait Eïffy vint lui percer la gorge d’un coup sec. Puis un autre coup, et encore, et encore. Jusqu’à ce que la créature ne puisse plus bougé. Elle venait d’abattre un vampire, même le plus faible, d’une manière complètement aléatoire et stupide. En soufflant brusquement, elle écarquilla les yeux en voyant le sac remué par le Khajiit défoncé.

    Cette ordure avait depuis tout ce temps le saucisson sur lui. Bondissant d’un coup, elle vint choper le sac en soufflant, et se tourna vers le Khajiit. Corne-luth gesticulait pour se redresser, visiblement ses ordres n’étaient pas de lui laisser la nourriture avant la tâche accomplie. La gardant au cas où elle rechignerait à la tâche, comme pour lui dire "Regarde ! Si tu fini ta quête, tu auras ceci", l’effet du Skoomah le rendait illogique. Et rapidement, il ne savait plus pourquoi il venait d’avoir une pointe d’agitation. Mais il n’oublia pas la botte en plaque qui atteint sa tempe pour l’envoyer dans le monde des rêves.

    Les jours suivants, Corne-luth revint avec son ja’khajiit, et Eïffy s’enfuit vers le sud avec un petit air de panique. Marchant sur la route en se souvenant du visage de se nordique, cette fois, elle put se récompenser et calmer ses angoisses avec un bon morceau de saucisson.

      La date/heure actuelle est Lun 23 Oct - 20:47