The Elder Scrolls Online - Roleplay

Bonjour, ce forum ferme définitivement ses portes suite à son abandon complet. Vous pouvez toujours lire et éditer vos messages afin d'en récupérer le contenu. Merci de vous diriger vers http://tesoroleplay.enjin.com/home pour un forum communautaire actif.


    [Parchemin] Vampirisme et légendes - Cassandra Val-d'Hiver

    Partagez
    avatar
    @Cleliavdv

    Messages : 1
    Date d'inscription : 18/03/2013
    Age : 27

    Feuille de personnage
    Race: Bréton
    Guilde(s): Guilde des Mages
    Alliance:

    [Parchemin] Vampirisme et légendes - Cassandra Val-d'Hiver

    Message par @Cleliavdv le Ven 16 Mai - 14:09

    Un simple ouvrage, des exemplaires pouvant être obtenus dans les bibliothèques de la Guilde des mages.


    Vampirisme et légendes

    De toutes les recherches que j'ai pu mener, celles concernant de près ou de loin le vampirisme demeurent les plus hypothètiques et les plus complexes tant les légendes, les superstitions et l'érosion de leur histoire provoquée par l'origine lointaine de leur existance rendent les faits véritables presque indisociables de ce qu'il en est vraiment.

    Les premières découvertes tendent à croire qu'il est bel et bien plusieurs formes de vampires, certains sensibles à la lumière du jour, d'autres non, certains renforcés par la nuit, d'autres moins... Difficile de savoir quelles caractéristiques sont propres à chacun. Néanmoins, un ouvrage de Cinna Scholasticus affirme que le vampirisme le plus répandu au jour d'aujourd'hui serait celui issu de l'affliction bien nommée la "Sanguivoria noxiphilique".

    Cette maladie induirait sous certaines conditions une forme de vampirisme, une forme insensible à la lumière du jour et plus puissante aux heures nocturnes. La légende raconte que son adaptation à la nuit serait du fait d'un pacte secret entre Molag Bal et Hircine, bien sûr je doute fort que cette chère Cinna soit allée en Oblivion pour le vérifier et ce n'est pas mon cas non plus.

    D'après ses écrits, même si vous êtes porteur de la Sanguivoria Noxiphilique vous ne contracterez la maladie que si vous êtes vidé de votre sang puis abreuvé en retour par un vampire... Cette théorie me semble fort contestable, néanmoins je n'ai jamais pu savoir d'où elle tenait ses sources. Quoi qu'il en soit, si l'on se réfère à ses écrits, être porteur n'est finalement pas si préoccupant que cela.

    De mon côté, et d'après mes études, il semblerait qu'être porteur de la Sanguivoria sans être soigné par un prêtre d'Arkay ou sans accomplir le rituel à temps conduirait à la mort, puis à l'errance dans la non-vie... Transformerait le malade en créature aussi apellée "Esclave de Sang", une sorte de "Zombie" possédant certaines propriétés des vampires tout en restant particulièrement sauvage et dangereux, une forme de vampire décérébré. Quand à l'accomplissement du rituel, peut-être tel qu'il est décrit par Cinna (victime vidée de son sang puis nourrie en retour par son "agresseur"), devrait conduire à la mutation telle qu'on la connait.

    Le vampirisme, quel que soit la forme sous laquelle il est contracté reste une puissante affliction et les guérisseurs que j'ai pu questionner à ce sujet ont peu espoir d'en trouver un jour le remède.

    Durant mes recherches, j'ai entendu bien des histoires concernant l'origine des vampires, leurs diverses formes, leurs capacités, leurs faiblesses... Certains prétendent que les vampires sont généralement des créatures faibles, chétives, facilement neutralisables, alors que d'autres parlent de combattants aux aptitudes surhumaines, capables d'anéantir les meilleurs guerriers de Tamriel d'un simple claquement de doigts.

    Néanmoins, j'ai été confrontée à un groupe de vampires quelque part en Cyrodiil, et, même si bien sûr je n'aurais jamais pu rivaliser seule contre ces créatures, nous avons pu constater qu'ils étaient relativement faibles, dangereux, mais faibles. Il n'empêche que nous n'avons pas pu les contenir au vu de notre faible nombre mais nous avons pu battre en retraite sans dénombrer de pertes. Ces vampires étaient chétifs, hagards, sauvages et usaient de rituels nécromantiques depuis leur tanière pour relever les ossements de leurs victimes certainement. Aujourd'hui, je regrette encore de ne pas avoir pu capturer l'un d'entre eux, cette étude aurait pu être d'un grand secours pour nous permettre de mieux cerner cette créature.

    Faute de n'avoir de sujets en proie au vampirisme à étudier pour l'instant, je me suis penchée sur la recherche d'ouvrage contant leur histoire, peut-être même écrits par les premiers d'entre eux.
    C'est donc ainsi, que j'ai pu obtenir quelques réponses, bien que ces récits ne seront jamais une source déterminante car ils auraient aussi bien pu être écrits par un esprit fantasque mais je peux néanmoins leur reconnaître une cohérence et une crédibilité certaine.

    Bien qu'il soit difficile de déterminer comment les vampires se sont propagés aussi rapidement en Tamriel, il semblerait que l'apparition du premier vampire aurait été constatée en Bordeciel, la légende raconte qu'il s'agirait d'un monarque, qui, face à la crainte de son propre déclin aurait pactisé avec Molag Bal afin d'obtenir l'immortalité. Néanmoins, un pacte avec un Prince Daedra aussi malfaisant que Molag Bal ne pouvait pas se faire sans conséquences tout aussi maléfiques. Alors le monarque se changea en créature assoiffée de sang, en proie à la faim perpétuelle. On raconte que pour obtenir cette métamorphose, ce don offert par le Prince Daedra, le monarque aurait du sacrifier un nombre terrifiant d'âmes innocentes... Certains écrits relatent un million de sacrifices, d'autres de mille.

    J'ai néanmoins eu connaissance de sources annexes à celles-ci, des textes racontant qu'en réalité il y aurait plusieurs vampires de source purement Daedrique, des être issus de l'union entre Molag Bal et certaines de ses "concubines", des êtres issus d'un viol exercé par le Prince de l'asservissement à ses esclaves mortelles. Ces femmes donneraient ensuite naissance à un vampire. On dit qu'une fois la mise-à-bas effectuée, la mère serait vidée de son sang afin d'abreuver sa progéniture.

    Certains parchemins font état de l'existence d'un Seigneur Vampire, difficile de savoir s'il s'agit de ce monarque, le vampire originel, mais il s'agirait d'une sorte de monstre d'une puissance sans limite dont l’apparence se rapprocherait de celle d'une gargouille. On raconte que son sang est si dominant qu'il permettrait même de soigner la lycanthropie. Mais à quel prix? Bien sûr, j'ose croire qu'il ne s'agisse que d'une simple légende, mais se pencher sur la question me semble envisageable.

    J'aimerais poursuivre encore mes recherches, mais cela devient de plus en plus difficile de discerner le vrai du faux, je dois rencontrer un vampire.

    Cassandra Val-d'Hiver, Mage de la guilde
    Guilde des Mages - Daguefilante

    [HRP] Au vu des échanges HOULEUX au sujet du vampirisme, je tiens à préciser que je ne prétends pas détenir les faits VÉRITABLES, il s'agit là uniquement des recherches de mon personnage. Je n'aimerais pas que ce post, rp donc, devienne une source de débat, merci.

    Si vous n'êtes pas d'accord, écrivez à mon personnage en rp afin de convenir d'une rencontre à ce sujet, ce peut être une source pour roleplay. Smile

      La date/heure actuelle est Mar 17 Oct - 7:59