The Elder Scrolls Online - Roleplay

Bonjour, ce forum ferme définitivement ses portes suite à son abandon complet. Vous pouvez toujours lire et éditer vos messages afin d'en récupérer le contenu. Merci de vous diriger vers http://tesoroleplay.enjin.com/home pour un forum communautaire actif.


    Vaowyn Hlaalu, l'histoire de sa vie.

    Partagez
    avatar
    Vaowyn

    Messages : 11
    Date d'inscription : 20/06/2014
    Localisation : Narsis

    Feuille de personnage
    Race: Elfe noir
    Guilde(s): Aucune
    Alliance:

    Vaowyn Hlaalu, l'histoire de sa vie.

    Message par Vaowyn le Ven 20 Juin - 14:06

    Chapitre 1 : Intro

    Tout commença à Balmora, le premier Vifazur de l'année 557 de la 2eme ère sous le signe du Guerrier dans une maison non loin du manoir Hlaalu, dans une famille Hlaalu, moi, le petit Vaowyn vis le jour. Je suis né dans une famille riche donc, mon père se nommait Isôwyn Hlaalu, c'était un grand commerçant qui manipulait bien la magie du feu.

    Ma mère, elle, ce nommai Indrele Hlaalu et était une prêtresse d'Azura. Mon enfance fut assez calme, je grandis dans les pieds de mon père et appris toutes les subtilités du langage, comment amadoué, manipuler voir arnaquer les gens ! Mon père était un homme bien, mais pour de l'argent il aurait tout fait, sauf vendre sa famille bien entendu.

    En parallèles, il m'appris la magie du feu ce que j'appréciais beaucoup, mon ambition était de devenir le plus grand mage de tout Morrowind ! Ambitions très vite abandonné pour devenir cette fois, le Dunmer le plus riche non pas de Morrowind, mais du monde..

    Oui l'argent était très important dans ma famille, sauf pour ma mère qui était contre la corruption et elle n'aimait pas que mon père ne jure que par l'argent. En tant que bonne prêtresse elle m'appris tous les principes du culte des bons Daedras, mais principalement d'Azura.

    Mon enfance fus donc assez calme et sans grande aventure, j'avais des copains, des copines, je jouais comme les autres enfants mais quelque chose me taper à l’œil et me rendez mal. En effet étant de famille riche, je ne jouais qu'avec des enfants riches et non pas avec les autres Dunmers qui était moins fortuné. Cette différence me choquais, pourquoi des personnes de la même espèce, de mêmes origine ne devrais pas cohabiter pour un simple principe d'argent ? L'argent est créé de toute pièce par nous, mais les liens du sang et de l'espèce c'est quelque chose de vrai, de concret, pourquoi ne jurer que par quelque chose de faux alors ? Peut être ces gens étaient réellement différent alors ? Il n'y avait qu'une seule façon de savoir, je devais essayer de les fréquentés discrètement !

    Le soir venu, quand personne ne regardait, je décide d'aller parler avec eux. En arrivant devant eux je vis quelque chose d'affolant, ils ne jouaient pas avec de la magie, des invocations ou des objets animer par la magie. Eux, jouaient avec des morceaux de bois et de tissu et avais l'air très heureux comme ça ! Je vis un Dunmer pauvre donc, qui jouait, je décide donc de m'approcher de lui pour lui parler. Quand il me vit, il attrapât un bout de bois et me griffa avec en plein milieu du visage avant de s'enfuir en courant. Je ne saigner pas, mais ça me piquer, me brûler intensément. Je rentre chez moi et quand mon père me vis comme ça, il me demanda qui était celui qui m'avait autant amoché, je lui décris le petit Dunmer physiquement, il pris un couteau sur la table et sortie de la maison. Sous le choc, je m'évanoui.


    Le lendemain à mon réveil, j’appris que mon père avait tué toute la famille de mon agresseur et que j'allais garder ma cicatrice toute ma vie. Je me jurais à ce moment que ces gens étaient des monstres fous et, que, plus jamais je n'irais dans les bas quartiers. Mon enfance continua alors comme avant, sans grand exploits, j'allais prier tous les jours à l'autel d'Azura, je testais mes nouveaux sort de feu et j'arnaquais mes petits camarades. Bref une vie normale pour un petit Hlaalu.


    Dernière édition par Vaowyn le Ven 20 Juin - 15:16, édité 1 fois


    _________________
    Silence, mon frère.
    avatar
    Vaowyn

    Messages : 11
    Date d'inscription : 20/06/2014
    Localisation : Narsis

    Feuille de personnage
    Race: Elfe noir
    Guilde(s): Aucune
    Alliance:

    Re: Vaowyn Hlaalu, l'histoire de sa vie.

    Message par Vaowyn le Ven 20 Juin - 15:13

    Chapitre 2 : Le depart

    Nous sommes le 1 Vifazur de l'an 573 de la 2E ère, aujourd'hui, j'ai 16 ans.

    Toute la famille est réunie pour cet événement, sauf ma mère qui, il y a quelques jours, c'est gravement blessée au visage après une chute dans les escaliers. Il faut avouer que ça ne me dérangeait pas tant, pour une fois ma mère ne serait pas sur mon dos et je pourrais fêter mon anniversaire librement

    La fête se déroulait bien, tout le monde était invité et tout le monde s'amuser, danser, faisais la fête. Tout à coup, plus de lumière, une lueur rouge venez de la salle central du manoir, le gâteau arrive ! Tout le monde s'installait autour de la table pour me voir souffler mes seize bougies. Le moment est venu, je souffle !

    La soirée s'en suit, nous avons fait la fête et énormément bu. Des concours de tire à l'arc au course de Guar, la soirée était parfaite ! Evidemment le soir ayant un peu trop bu après que les invités soient parti, quand j'arrivais à mon lis, je m’effondre sur lui.

    A mon réveil, je regardais l'heure sur la pendule de ma chambre : 6h30 du matin. Je me levais alors et m'assis sur le lit, tout à coup, j'entendis crier. C'était une voix d'homme et une voix de femme qui me semblait familière, je me levis alors et vis, stupéfié, dans la cour du manoir, mon père frappant a gros coup sur le visage de ma mère. Il l'a frappé sans relâche, sans arrêt et continuais. J'accourus au salon, pris un couteau dans le tiroir et je sortis en courant de la maison. En ouvrant la porte, mon père entendis et s'arrêta.

    Il n'eu pas le temps de se retourner que je lui enfonçais mon poignard dans le coeur, il tomba lentement par terre, ma main était rempli de sang, ma mère me prend l'épaule et me dit : "Part mon fils, mon fils que j'aime tant, sauve toi ! Quand il le sauront il n'hésiteront pas à te tuer, SAUVE TOI !" Juste le temps de rentrer pour prendre quelque affaires, les larmes au yeux, ma mère était auprès de moi. Mes affaires enfin prêtes ma mère regarda par la fenêtre, les gardes Hlaalu était la ! C'est la qu'elle me dit : "Prend la porte de derrière, je me débrouillerais, qu'Azura soit avec toi !"

    J'accourus par la porte de derrière, couru vers le port et vis un petit bateau de pêcheur avec une voile et deux rames, je sautais dedans et parti, avec juste deux bouteilles de bleu de Balmora et quelque pomme de cendre. Heureusement j'avais pris une carte de Morrowind et, je décidais donc de me diriger vers le continent, plus précisément vers la petite ville de Bal Foyen.


    _________________
    Silence, mon frère.
    avatar
    Vaowyn

    Messages : 11
    Date d'inscription : 20/06/2014
    Localisation : Narsis

    Feuille de personnage
    Race: Elfe noir
    Guilde(s): Aucune
    Alliance:

    Re: Vaowyn Hlaalu, l'histoire de sa vie.

    Message par Vaowyn le Ven 20 Juin - 15:15

    Chapitre 3 : Nouvelle vie

    Trois jours, cela fait trois jours que je suis en mère, il ne me reste qu'une moitié de pomme de cendre et je n'ai plus rien à boire. Et puis je commence à me sentir serrer dans cette vielle barque. Mais en même temps ça m'a donné du temps pour réfléchir sur ce que j'avais fait.. C'était juste pour moi, mais c'est mon père tout de même .. Je n'eu pas le temps d'y réfléchir quand j'aperçus la côte.

    J'accostais loin du port pour le pas avoir de problème, je finis ma pomme de cendre et parti pour la ville. Arriver à l'entrée, trois hommes vêtu d'uniforme Indoril me prirent en embuscade me demandant de donner tout ce que j'avais sur moi, car vêtu comme je l'étais, j'étais surement très riche. Pas faux me diriez vous, mais je n'avais rien sur moi à part mes vêtements, mais bien évidemment, les hommes ne me crurent pas. Le pire c'est quand il vit mon emblème de Hlaalu cousu sur mon haut. Ils approchèrent, lance à la main quand un homme avec une capuche noire apparu. Il tira des dagues dans la gorges des Indoril les achevant sur place, il me prit par la main et me dit de le suivre. J'étais épuisé du voyage et je n'avais pas beaucoup de nourriture dans le ventre et, il est allé trop vite .. beaucoup trop vite pour moi ... je m'évanoui.

    A mon réveil j'étais dans une pièce avec des murs a moitié de pierre et de fer, comme une cachette souterraine. Une sensation bizarre était dans la pièce, à la fois froide mais chaude, comme si des personnes m'observer, quand j'entendis une voix.

    Une voix de femme qui accrocher au niveau de la gorge, elle me dit : "Réveil toi petit Hlaalu, il faut qu'on parle, réveil toi."
    Je me levis et là, une Argonienne avec une capuche noire, la même que celle de mon sauveur était assit et avait un bol avec un liquide dans la main. A l'odeur je reconnus une potion médicinal, comme celle que ma mère me faisait quand j’étais blessé ou malade. La femme ce lève et me dit alors : "Pas trop tôt, j'ai failli attendre, trois jours c'est déjà trop pour une personne comme toi. Oui tu as dormi trois jours et sans moi tu serais déjà mort. Aller, suis moi j'ai quelque chose à te montrer."

    Je sortis de la pièce et vis des hommes tous vêtu de noir comme mon sauveur, elle me dit : "Tu vois ici, c'est le sanctuaire de la Morag Tong. Enfin un des nombreux sanctuaires présent en Morrowind. C'est ta mère qui m'a contacté, j'ai traversé Morrowind pour te trouver tu sais ?" Je comprends que mon sauveur, c'était elle.
    Nous sortîmes alors du sanctuaire et là, une immense ville se dressait devant nous, bien plus grande que Balmora ou bien qu'Ald'ruhn, même plus grande que Vivec !

    Ma sauveuse me dit : "Là mon petit, on est à Sombrejour, plus grande ville de tout le pays. Au faite, je ne me suis pas présenter, je m'appelle Ey'zera chef de la Morag Tong en Sombrejour." La Morag Tong ? Le groupe d'assassin dont je rêvais de faire partie depuis enfant ? C'était super ! Je lui demandais alors comment les rejoindre, elle me dit :"Du calme petit Hlaalu, moi je suis censé veiller sur toi, pour faire partie de la Morag Tong c'est autre chose, tu devras prouvé ta valeur le jour de tes 20 ans. Haha, tu as le temps n'est-ce pas ?" J’étais déçu, mais en même temps heureux ! Quatre années ça passe vite non ? Haha je compte bien les faire passer vite, maintenant que je n'es plus de personnes a m'occuper, plus de cour de magie, ni de commerce ni rien ce sera la belle vie ! Quand Ey'zera me vu sourire et confiant elle me dit :" Hohoho, ne crois pas que je vais te nourrir comme cela et que toi tu ne vas rien faire en retour ! Je connais tous les maîtres des métiers de cette ville, tu en choisiras un et il t'apprendra sont métier TOUS LES JOURS, sans exceptions. Si tu m'as pris pour un ange, tu es mal tombé mon vieux " Encore une déception.. Enfin après tout j'avais un peu rêver il faut dire.Je lui demandais donc de me présenter les maîtres et leurs métiers.

    Tout en visitent les boutiques de chacun elle me dit : "Ici c'est Lômendir, travailleur du bois réputé, il fabrique des arcs, des bâtons et autres. Ici c'est Deoloth, l'enclume c'est sa vie, il fabrique toute sorte d'armure bien solide et, d'arme de combat rapproché à partir de différent matériaux. La c'est Jim'case, le seul Argonien avec moi et ceux de la Morag Tong n'ayant pas un travail d'esclave, il est couturier, il fabrique essentiellement des armure légères style robes ou en cuir pour les mages et les gens voulant une grande mobilité tout en ayant une bonne protection. La c'est Kar'tag, seul Khajiit de la ville, il est cuisinier, pas besoin de t'expliquer son rôle. Voilà les choix qui s'offrent à toi. Après si tu n'en veux aucun il reste le métier de balayeur de ville, mais pour un Hlaalu ce serais dégradant non ?" Le choix ne fut pas si dur en vérité, ma mère cousait souvent et je la regardais souvent admiratif devant ces vêtements qu'elle cousait de ses mains.
    Nous rentrâmes alors au Sanctuaire, car les cours commençait demain à l'aube et, j'avais besoin de repos.


    _________________
    Silence, mon frère.

    Contenu sponsorisé

    Re: Vaowyn Hlaalu, l'histoire de sa vie.

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Lun 23 Oct - 20:53