The Elder Scrolls Online - Roleplay

Bonjour, ce forum ferme définitivement ses portes suite à son abandon complet. Vous pouvez toujours lire et éditer vos messages afin d'en récupérer le contenu. Merci de vous diriger vers http://tesoroleplay.enjin.com/home pour un forum communautaire actif.


    [BG Naemi] Journal d'une fugueuse

    Partagez
    avatar
    Naemi

    Messages : 9
    Date d'inscription : 27/06/2014
    Localisation : Lille

    Feuille de personnage
    Race: Elfe des bois
    Guilde(s): Silaseli
    Alliance:

    [BG Naemi] Journal d'une fugueuse

    Message par Naemi le Sam 28 Juin - 13:27

    Fiche de personnage

    • Prénom : Naemi

    • Race : Bosmer

    • Age : 30 ans (jeune adulte)

    • Date de Naissance : 1er jour de Plantaison (Mai), 553 de la 2E Ère

    • Sexe : Feminin

    • Lieu de naissance : Alinor, Archipel de l'Automne. La Maison Silaseli.

    • Divinités Vénérées : Jode et Jone, Dieu et Déesse des deux lunes, qui l'accompagnaient lors de ses excursions nocturnes. Y'ffre, le Dieu de la forêt, pour qui même loin de Val-Boisé elle honore le Pacte Vert.

    • Maître(s) / Mentor(s): Ra'Tesh, ancien Maître-Espion, lui a enseigné les bases de l'archerie.

    • Relations : Père inconnu, mère décédée. Ra’Khar (Maître-Espion), ami d'enfance et camarade d'archerie. Et le reste des membres de la Maison Silaseli, qu'elle considère comme sa famille.

    • Signes Particuliers : De stature petite et svelte et à la peau tannée, Naemi a des cheveux ébouriffés, teints rouges vifs aux extraits de fleurs sauvages, et des yeux émeraudes éclatants, ces deux couleurs opposées du cercle chromatique rendant son regard d'autant plus intense. Tenant rarement en place, c'est une fille d'action, comme peuvent en témoigner sa tenue déchirée, ainsi que de nombreuses griffures et hématomes parcourant ses bras et jambes.

    • Traits de caractère : Plutôt du genre discrète, elle préfère rester en retrait en présence de grands groupes. C’est en petit comité qu’elle dévoile sa nature plaisante et parfois cocasse. Elle est bien vivante et aime festoyer, avec un goût prononcé pour les vins épicés. Malgré un héritage culturel Altmer, du à une enfance passée entre les murs de la Maison Silaseli, sa race est Bosmer et sa soif de nature et de liberté reprennent souvent le dessus, de la même façon que les plantes sauvages recouvrent les vieux temples oubliés, et ses manières peuvent parfois se faire oublier. Elle a du mal à concevoir une autorité autre que divine, et même si elle se plie au jeu étant née dans une maison noble, elle peut parfois s’emmêler dans les titres et rangs, qu'ils soient nobles ou militaires, ce qui peut parfois passer pour un manque de respect mais est absolument... habituellement... involontaire.

    • Devise : « Sur la flèche qui l'atteint, l'oiseau reconnaît ses plumes. (Ésope)»

    • Résumé : Fille unique d’une des servantes de la Maison Silaseli, et d’un père inconnu, Naemi voit le jour en l’année 553 de la Deuxième Ère, la dernière nuit d’Ombrepluie, dans une petite chambre de bonne. En grandissant, on tente de lui enseigner le métier de sa mère mais la jeune Bosmer n’a cure d'une vie de simple servante. Elle seule sera maîtresse de son destin. La forêt l'appelle et elle décide d'apprendre l'art de la chasse et l’archerie - au cours d'excursions nocturnes non-autorisées - plutôt que le service de table. Elle servira sa maison, mais en tant que combattante.

    Lorsqu'une deuxième attaque frappe sa maison en l’année 579, la mère de Naemi est l’une des malheureuses victimes, et la jeune elfe des bois se retrouve orpheline. Afin d'échapper au même destin que sa défunte mère, elle demande à rejoindre les espions de la Maison Silaseli, et passe sous la tutelle de Ra'Tesh, le Khajiit Maître-Espion, aux cotés de son fils Ra’Khar, en tant qu’archère de l'ombre.


    Histoire



































    Dernière édition par Naemi le Sam 28 Juin - 14:18, édité 2 fois


    _________________
    "Sur la flèche qui l'atteint, l'oiseau reconnaît ses plumes."
    @Banjin | Joueur | Personnage | Guilde
    avatar
    Naemi

    Messages : 9
    Date d'inscription : 27/06/2014
    Localisation : Lille

    Feuille de personnage
    Race: Elfe des bois
    Guilde(s): Silaseli
    Alliance:

    Re: [BG Naemi] Journal d'une fugueuse

    Message par Naemi le Sam 28 Juin - 13:59

    I


    De rares rayons du soleil, pourtant ardent, du mois de vifâzur trouvaient laborieusement leur chemin à travers l’épaisse canopée du Val-Boisé, dessinant parcimonieusement sur le tapis de feuilles au sol des îlots de lumière vibrante et accueillante. Cette période de l’année, connue comme la plus calorifique, se voyait aisément contrecarrée par la fraîcheur dégagée par les arbres géants dont les ramures aux denses feuillages s’étendaient dans toutes les directions sur des centaines de mètres. Immergée dans cette majesté naturelle, bercée par une cacophonie de chants d’oiseaux et de cris d’animaux rythmant la vie de la forêt, une jeune elfe-des-bois au teint mat et au regard émeraude se tenait sur l'épaisse branche d’un chêne millénaire. Ses cheveux mi-courts et ébouriffés, d’un rouge alizarine, ressortaient dans le champ verdâtre des frondaisons environnantes, telle une vive flamme rebelle.

    - « Ma pauvre Naemi, te voila belle et bien perdue,» soupira-t-elle, tout en affichant un léger sourire.

    Depuis son arrivée impromptue dans ce nouveau monde, quoique celui de ses ancêtres, la petite Bosmer, âgée à peine d’une vingtaine, un age presque adulte pour sa race, s’était consacrée corps et âme à son immersion totale dans ce milieu naturel féerique mais hostile. Son arc et ses flèches, construits uniquement à partir de matières animales, d’os, de cuir et de boyaux, étaient ses seuls alliés face aux nombreux dangers que recelait la jungle. Elle avait du recouvrir des sens depuis longtemps oubliés, particulièrement l'odorat, qu’elle parvenait tout juste à orienter selon les vents, pour déceler ses proies, ou ses prédateurs, potentiels.

    Pour le moment, elle venait de se repaître de la chair crue d’un marcassin. Agissant selon la loi Bosmer, le Pacte Vert, qui interdisait à ceux de son peuple de nuire de quelque manière à la végétation locale, elle se nourrissait uniquement d’animaux, et s’efforçait de les consommer entièrement, utilisant leurs peaux, ossements et même leurs entrailles d’autant de manières que possible. Elle mangeait la chair et buvait le sang, cousait la peau en vêtements, taillait les os en flèches, dagues et outils divers, étirait les entrailles en corde d’arc. Certains os servaient aussi de renforcement d’armure et d’ornements, donnant à la jeune elfe une fière allure de guerrière sauvage et dangereuse.

    Profitant d’un ventre plein et d’une éclaircie ensoleillée, Naemi se laissa baigner dans la lumière, l’astre solaire offrant à sa peau vitamine et chaleur apaisante. La pureté du moment remplit son cœur de joie. Malgré quelques doutes passagers, elle savait qu’elle avait fait le bon choix de quitter Alinor, la capitale de l’Archipel de l’Automne, région urbaine des Hauts Elfes, les Altmers, parmi lesquels elle était née et avait passé ses vingt premières années. Sa mère était une simple domestique Bosmer au sein de la maison noble Altmer du nom de Silaseli, les « Halls Scintillants » en langue elfique. Elle lui manquait parfois. Mais quoi de plus normal et banal pour une jeune pousse quittant son foyer pour voler de ses propres ailes, que cette pointe de mélancolie sporadique. Les bois l’avaient toujours appelée, et elle avait finit par répondre à l’appel. Elle était sans regret, sans un doute, et sans la moindre inquiétude…

    Ce qui faillit causer sa perte. Une flèche siffla et un rugissement retentit. Se relevant d’un bond, la jeune elfe évita de justesse un coup de griffe acérée. Reprenant aussitôt une position défensive, elle se retrouva nez à nez avec la plus grosse panthère qu’elle n’ait jamais vue. Une seule option, la fuite vers les cimes, si l’opportunité se présentait et en espérant en avoir le temps. Une deuxième flèche vint de loger dans l’arrière train de la créature, lui arrachant un autre râle furieux. Naemi saisit l’occasion pour s’élancer vers les branchages au dessus d’elle, se hissant avec agilité et vélocité vers les hauteurs des arbres et leurs ramures plus fines. Son prédateur, pesant facilement quatre cent kilos, ne pourrait la suivre sans briser les branches sous son poids et chuter vers une mort certaine. Réalisant sans doute ceci, la panthère géante se retourna contre celui ou celle qui avait osé lui faire perdre sa proie. Naemi vit la bête plonger et disparaître dans le feuillage, rugir si puissamment qu’elle intima toute la forêt à déguerpir, puis tomber mollement aux pieds des grands arbres… Morte.

    La Bosmer resta un moment à balayer les feuillages du regard, cherchant à détecter le tireur, quand une voix féminine s’éleva.

    - « Tu vas rester là haut, ou tu vas m’aider à la bouffer ? Ca fait un gros morceau pour moi toute seule ! »


    Dernière édition par Naemi le Sam 28 Juin - 21:19, édité 1 fois


    _________________
    "Sur la flèche qui l'atteint, l'oiseau reconnaît ses plumes."
    @Banjin | Joueur | Personnage | Guilde
    avatar
    Naemi

    Messages : 9
    Date d'inscription : 27/06/2014
    Localisation : Lille

    Feuille de personnage
    Race: Elfe des bois
    Guilde(s): Silaseli
    Alliance:

    Re: [BG Naemi] Journal d'une fugueuse

    Message par Naemi le Sam 28 Juin - 13:59

    II


    L'elfe de bois était une vraie sauvageonne des pieds à la tête, de par son accoutrement déchiré et mal rafistolé, laissant apparaître sa peau hâlée et couverte de tatouages, de par sa chevelure éméchée aux couleurs de corbeau, trop longue et lui cachant partiellement le visage, de par son regard sombre et insondable. Et puis, cette odeur... comme si on avait condensé toute la forêt en un parfum exotique... et prit un bain dedans.

    En l'approchant, Naemi faillit tourner de l'oeil, mais se ressaisit aussitôt. Après tout, depuis son arrivée en ces lieux barbares, la jeune Bosmer avait fortement perdu de sa présentation dite civilisée. C'était un peu le but de son voyage. Retrouver une culture ne pouvait se faire sans en estomper une autre. En réalité, se tenait devant elle, en chair et os, et d'ailleurs aussi recouverte d'os, l'incarnation même de ce qu'elle cherchait à devenir, une vraie Bosmer.

    Découpant à la dague dans la carcasse encore chaude de l'immense panthère noire, la sauvageonne jetait ça et là des petits regards furtifs envers Naemi. Cette dernière s'accroupit en face d'elle est imita ses gestes, arrachant la chair sanguinolente pour la fourrer directement dans sa bouche, mâcher, avaler, recommencer. Pendant un long moment, on n'entendit d'autre son que des bruits de mastication, ponctués d'un éventuel grognement ou éructation récalcitrante, basés sur un fond d'ambiance forestière digne d'une musique de relaxation, puis la sauvageonne se présenta la bouche pleine :

    - «Ze'Lani... Toi ?»
    - «Euh, Naemi.»
    - «T'es perdue ? T'es d'où ?»
    - «Je suis née à Alinor.»
    - «...»
    - «La Capitale de l'Archipel de l'Automne.»
    - «...»
    - «Une île à l'Ouest d'ici.»
    - «... J'connais. J'bouffe. Continue.»

    Ainsi, Naemi raconta la brève et banale histoire de sa vie, où comment une simple fille de domestique avait décidé de renouer ses liens avec la culture de son peuple d'origine. La sauvageonne dénommée Ze'lani se présenta à son tour comme une locale de pure souche, n'ayant jamais quitté sa terre natale, mais arpentant l'idée éventuelle d'aller voir ailleurs et notamment en terre Altmer. Malgré leurs histoires plutôt contraires l'une à l'autre, les deux elfes des bois s'entendirent à merveille, et Ze'lani accepta d'enseigner à Naemi les rudiments de la survie dans l'environnement particulièrement hostile du Val-Boisé.

    A son contact, cette dernière en apprit beaucoup sur la flore et la faune, ainsi que sur la culture Bosmer. Au fil du temps, la jeune elfe déracinée devint une chasseuse expérimentée, agile et espiègle, à la visée juste et expéditive. Les deux femelles formèrent un duo fatal, traitant la jungle inhospitalière comme un terrain de jeu, tout en respectant ses habitants et surtout sa végétation, comme le dictait le Pacte Vert.

    Pour Naemi, ses années furent la période la plus plaisante, stimulante et fructueuse de toute sa vie, lors de laquelle elle comprit et embrassa ce qui bouillonnait en elle depuis toujours, cette soif insatiable de grands espaces boisés, cette sensation mélangée de perte de soi et d'appartenance à un gigantesque écosystème féerique et divin.


    Dernière édition par Naemi le Sam 28 Juin - 21:20, édité 1 fois


    _________________
    "Sur la flèche qui l'atteint, l'oiseau reconnaît ses plumes."
    @Banjin | Joueur | Personnage | Guilde
    avatar
    Naemi

    Messages : 9
    Date d'inscription : 27/06/2014
    Localisation : Lille

    Feuille de personnage
    Race: Elfe des bois
    Guilde(s): Silaseli
    Alliance:

    Re: [BG Naemi] Journal d'une fugueuse

    Message par Naemi le Sam 28 Juin - 14:00

    III


    Quelque chose avait changé. Naemi le ressentait, comme une sombre intuition, néfaste et sournoise, et elle n'était pas la seule. Toute l'ambiance des sous bois semblait différente, comme si la forêt entière était inquiète, angoissée. C'était arrivé avec l'onde de choc quelques jours plus tôt. Naemi était posée tranquillement sur la cime des arbres millénaires, baignant dans le soleil matinal après un copieux repas, quand la forêt l'alerta d'un danger.

    Au loin, un immense nuage noir s'était soulevé et menaçait d'obscurcir le ciel. Des milliers d'oiseaux s'étaient envolés, pris de panique, et le long des feuillages elle avait aperçu comme une distorsion déferlant à toute vitesse vers sa position, remuant tout sur son passage. Lorsque l'onde fut arrivée à son niveau, une puissante déflagration avait retentit dans ses oreilles et elle fut projetée en arrière, perdant sa prise et chutant à travers la canopée. Se rattrapant de justesse à une branche, elle était parvenue à éviter une chute mortelle.

    Aujourd'hui, elle constatait les effets étranges et néfastes de cette curieuse onde de choc sur la forêt du Val-Boisé. Les plantes pourrissaient par endroit sans raison apparente. Les animaux se comportaient de manière anormale, plus agressifs que d'habitude. Les mystiques Bosmers souffraient de rêves sombres, et leurs visions étaient devenues cauchemardesques. De violents orages dévastaient toute la région. En outre, plus inquiétant encore, la constellation du Serpent avait retrouvé sa place dans le ciel nocturne, et sa taille était telle qu'elle éclipsait presque ses consœurs.

    Selon les rumeurs locales, une grande tragédie s'était déroulée loin dans les royaumes du nord-est. Une explosion mystérieuse aux proportions titanesques s'était produite à la Cité Impériale, au cœur de Cyrodiil, plongeant les mages et mystiques dans la folie, si elle ne les tuait pas sur le champs. Mais personne n'était en mesure d'en expliquer la cause.



    La jeune elfe des bois se faufilait furtivement à travers les fougères et les ronces des sous-bois, lorsqu'elle entendit un bruit atroce, comme une machine infernale, lui déchirant les tympans. Grimpant avec agilité vers les cimes, elle découvrit la source du vacarme. Un gigantesque anneau métallique était apparu dans le ciel, et survolait à présent la forêt. Puis l'objet lâcha trois immenses chaînes, comme les ancres d'un navire, qui se plantèrent dans le sol, soulevant des nuages de poussière. Un autre son retentit, dont la puissance fit déguerpir les animaux de la forêt dans tous les sens opposés, et un grand vortex obscur apparu au centre de l'anneau.

    En faisant son chemin vers la base de l'objet, où s'étaient plantées les chaînes, Naemi remarqua d'autres Bosmers, des chasseurs, guerriers et chamanes, sans doute aussi intrigués qu'elle par l'apparition. Parmi eux, elle reconnu sa grande amie, Ze'lani. L'attroupement se recueillait aux pieds des chaînes, quand le vortex s'agita de nouveau et des volutes de fumées sombres s'en extirpèrent, descendant au sol.

    De monstrueuses abominations, à mi-chemin entre des démons et des morts vivants, surgirent des ombres. Sans prévenir, elles se ruèrent sur le groupe de Bosmers, démembrant les premiers rangs, trop stupéfaits pour éviter leurs attaques soudaines. Après un moment de chaos, durant lequel les elfes des bois se faisaient charcuter, le groupe parvint à se ressaisir et à s'organiser face au danger, constituer une défense, et une contre-attaque.

    Les archers se positionnèrent en arrière et criblèrent de flèches les assaillants, tandis que les guerriers formèrent un mur défensif, protégeant leurs confrères de leurs boucliers. Les chamanes usèrent de leur puissante magie pour fortifier et guérir tout le groupe à chaque nouvel assaut. Les combattants encore debout étaient expérimentés et la stratégie improvisée semblait efficace. Mais pour combien de temps. Par vagues successives, de nouvelles créatures monstrueuses continuaient à s'extraire de l'anneau pour se joindre à la mêlée. Et malgré leurs efforts, les Bosmers perdaient peu à peu en nombre.

    Naemi encochait et décochait ses flèches aussi rapidement que possible, faisant mouche à chaque tir, et Ze'lani usait de sa puissante magie curative, bombardant les troupes en mêlée de soins et de protections. Mais peu à peu, les abominations gagnaient du terrain, et le sort des Bosmers semblait compromit. C'est alors que Naemi changea de cible, s'attaquant aux chaînes elles-mêmes. Suivant son idée, d'autres combattants en firent de même, prenant le risque de relâcher leur assaut sur les abominations. Ces derniers en profitèrent pour ravager les malheureux guerriers en mêlée et se frayer une percée vers le cœur de la troupe. Le coût en vies fut rude mais il en valu la peine. Une chaîne rompit, et une autre, puis la troisième, et le vortex se referma aussitôt. Les créatures infernales semblèrent soudainement désorientées, et la troupe d'elfes sylvains put concentrer ses efforts sur elles. Les flèches percèrent, les épées tranchèrent, et les sortilèges réduisirent les restes en charpie, jusqu'à ce qu'il ne reste plus rien des affreuses abominations.



    Le calme retomba enfin sur la forêt, et les guérisseurs finirent de prodiguer leurs soins sur les nombreux blessés. Épuisée, Naemi s'affala sur un rocher. Quand Ze'lani eu achevé ses guérisons, elle vint la rejoindre.

    - Rien de cassé, p'tite flamme ?
    - Ça va, et toi ?
    - Ha ! Il m'en faut plus pour m'esquinter !

    Naemi lui sourit. C'était réconfortant de savoir que quelqu'un comme Ze'lani existait. La fière chamane était une lueur d'espoir en ces temps obscurs. Malgré l'issue victorieuse de cette bataille, une ombre indélébile s'était étendue sur Tamriel. Et celle-ci continuerait à s'étendre, tant que ce mal ne serait repoussé pour de bon. S'étendre jusqu'à... Le sourire de la jeune Bosmer fut remplacé par un air emplit d'inquiétude.

    - Ze'lani... Je dois repartir.

    La chamane arqua un sourcil.

    - Pour aller où ?
    - Je dois retrouver ma mère. Si ce mal s'étend jusqu'à l'Archipel de l'Automne... je crains le pire. Il faut que je rentre à Alinor au plus vite, pour défendre la Maison qui protège ma mère... ma maison... Silaseli.

    Un long silence s'en suivit. Les deux femmes toutes deux plongées dans leurs pensées. Puis Ze'lani bomba le torse et déclara :

    - Tu vas avoir besoin d'une escorte !


    (A suivre !)


    _________________
    "Sur la flèche qui l'atteint, l'oiseau reconnaît ses plumes."
    @Banjin | Joueur | Personnage | Guilde

    Contenu sponsorisé

    Re: [BG Naemi] Journal d'une fugueuse

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Jeu 17 Aoû - 23:24