The Elder Scrolls Online - Roleplay

Bonjour, ce forum ferme définitivement ses portes suite à son abandon complet. Vous pouvez toujours lire et éditer vos messages afin d'en récupérer le contenu. Merci de vous diriger vers http://tesoroleplay.enjin.com/home pour un forum communautaire actif.


    L'Art du Combat.

    Partagez
    avatar
    Lhyon

    Messages : 97
    Date d'inscription : 26/01/2014
    Age : 32
    Localisation : Daguefilante

    Feuille de personnage
    Race: Impérial
    Guilde(s): L'Ordre du Lion.
    Alliance:

    L'Art du Combat.

    Message par Lhyon le Dim 23 Mar - 12:20

    Les grands principes de l’Art.

    L’attitude à adopter face à l’entrainement :

    C’est en s’exerçant jusqu’à ses dernières limites qu’un épéiste peut se libérer et s’affranchir des entraves liées à l’entrainement. Un entrainement discipliné intériorise la pratique au point de la rendre totalement naturelle, les techniques pouvant alors être exécutées de la même manière que fonctionnerait un réflexe : sans que l’esprit intervienne. On dit alors que l’expérience transcende la technique.

    On appelle cela la « non pensée ». Au stade ultime, l’épéiste doit pratiquer et pratiquer encore pour atteindre un tel niveau de concentration que la pratique elle-même cesse d’exister.

    Quelque soit ce qui demeure dans l’esprit, il s’agit d’une entrave à la liberté ou au mouvement « libre et fluide ». Il faut libérer l’esprit de tous les attachements qui sont pour lui autant de « maladies » nées d’une trop grande attention portée à la technique, voire à l’idée de gagner.

    Dans un combat opposant deux épées, la victoire vient à l’homme qui harmonise naturellement le principe et la fonction, et dont les pieds et les mains réagissent correctement. De la même manière, il est possible de dire que l’art martial d’un grand général consiste à gagner une bataille en utilisant correctement ses différentes forces armées et en imaginant d’habiles stratagèmes.

    Vous devez observer la situation clairement et avec beaucoup d’intensité ! Ceci est le grand principe des arts martiaux.



    Lhyonidas.


    Dernière édition par Lhyon le Ven 28 Mar - 19:11, édité 5 fois
    avatar
    Lhyon

    Messages : 97
    Date d'inscription : 26/01/2014
    Age : 32
    Localisation : Daguefilante

    Feuille de personnage
    Race: Impérial
    Guilde(s): L'Ordre du Lion.
    Alliance:

    Re: L'Art du Combat.

    Message par Lhyon le Lun 24 Mar - 17:00

    Les principes de l’Attaque et de l’Attente :


    Être Attaquant signifie donner un assaut vigoureux : porter la première frappe avec votre épée en étant totalement concentré dès que vous faites face à votre adversaire. Cette attitude est identique, que ce soit dans votre esprit ou dans celui de votre adversaire.

    Demeurer Imperturbable signifie attendre que votre adversaire fasse le premier mouvement sans porter vous-même une attaque surprise. Vous devez comprendre que demeurer imperturbable implique pour vous une extrême vigilance.

    Les principes de l’attaque et de l’attente existent à la fois pour le corps et pour l’épée.
    L’esprit qui soumet l’adversaire en l’autorisant à porter une attaque :

    Couper un homme en une seule frappe est chose aisée. Eviter de se faire couper par son adversaire est plus difficile. Alors qu’un homme manifeste l’intention de vous attaquer et que, pour ce faire, il avance, maintenez le à une certaine distance, et surtout restez calme, laissez le avancer, puis laissez le porter son attaque. Alors bien que votre adversaire ait l’intention d’attaquer et qu’il avance pour placer sa frappe, dès lors que vous le maintenez à une certaine distance, il ne pourra vous atteindre. Une épée qui n’atteint pas sa cible est une épée morte. Vous pourrez dès cet instant surpasser son épée morte, frapper et vaincre.

    La première attaque de votre adversaire a échoué, mais en retour, vous l’abattez avec la première frappe de votre épée. On appelle ça, prendre l’initiative de l’initiative.

    Après avoir asséné votre première frappe, assurez-vous qu’il ne relève pas les mains. Après avoir frappé, si vous hésitez sur ce que vous devez faire ensuite, il est vraisemblable que votre adversaire vous portera une nouvelle attaque. A ce point, toute négligence sera synonyme de défaite. Vous serez atteint par l’épée de votre adversaire et votre première frappe n’aura servi à rien. La raison en est que vous avez arrêté votre esprit à l’endroit ou vous avez porté votre frappe. N’arrêtez pas votre esprit à l’endroit ou vous avez frappé, en vous demandant si vous avez ou non atteint l’homme. Vous devez frapper une deuxième ou une troisième fois, voire même quatrième ou cinquième fois, en ne lui laissant aucune chance de relever la tête.

    La victoire sera acquise dès la première frappe de votre épée.


    Lhyonidas.
    avatar
    Lhyon

    Messages : 97
    Date d'inscription : 26/01/2014
    Age : 32
    Localisation : Daguefilante

    Feuille de personnage
    Race: Impérial
    Guilde(s): L'Ordre du Lion.
    Alliance:

    Re: L'Art du Combat.

    Message par Lhyon le Mer 26 Mar - 20:58

    La Stratégie :


    En étudiant toutes les techniques de manière approfondie et en les faisant vôtres, vous pourrez développer d’autres techniques.

    « Alors que vous imaginez des stratagèmes à l’abri de votre tente, la victoire se joue à des centaines de kilomètres de là. »

    Cette phrase signifie que les différents stratagèmes se préparent calmement dans votre camps et que votre ennemi est vaincu alors qu’il se trouve encore à des kilomètres de là. Pour appliquer ces mots aux arts martiaux, il est essentiel de comprendre que l’intérieur de la toile n’est autre que votre esprit.

    Elle devrait signifier pour vous que votre esprit ne doit pas être enclin à la négligence, qu’il est nécessaire d’observer les mouvements et les activités de vos adversaires, d’imaginer différents stratagèmes et d’observer votre adversaire pour trouver une ouverture.
    Vous devez comprendre « La victoire se joue à des centaines de kilomètres de là. » comme la nécessité d’observer l’adversaire pour trouver une ouverture et le vaincre avec votre épée.

    Conduire une grande armée et sortir victorieux d’une bataille ne devrait pas être autre chose pour vous que de mener un combat d’art martial avec des épées. Vous devriez sortir victorieux d’une bataille entre de grandes armées en ayant compris comment vaincre quelqu’un dans un combat singulier à l’épée ; et vous devriez sortir vainqueur d’un combat d’art martial à l’épée en ayant compris comment remporter la victoire dans les batailles opposant les grandes armées.

    La victoire et la défaite, en ce qui concerne l’épée, se situent dans votre tête.


    Lhyonidas.


    _________________
    _______Lien Forum
    avatar
    Lhyon

    Messages : 97
    Date d'inscription : 26/01/2014
    Age : 32
    Localisation : Daguefilante

    Feuille de personnage
    Race: Impérial
    Guilde(s): L'Ordre du Lion.
    Alliance:

    Re: L'Art du Combat.

    Message par Lhyon le Ven 28 Mar - 19:20

    La Feinte :


    La feinte est au cœur de la stratégie, le faux appelle le vrai. Elle est telle que même lorsque votre adversaire en est conscient, il ne peut faire autrement que de s’y laisser prendre. Lorsque vous vous rendrez compte que votre adversaire ne s’est pas laissé abuser, vous utiliserez aussitôt une nouvelle feinte. Ainsi, même un adversaire qui de prime abord ne se laisse pas tromper, finira par se faire prendre.

    Vous devez exécuter plusieurs feintes lorsque vous êtes confronté à un adversaire qui a adopté une position d’attente. Tout en observant ce que votre adversaire fait, vous devez faire semblant de ne pas l’observer, et de ne pas regarder lorsque vous semblez le regarder. A aucun moment ne soyez négligeant et ne fixez pas vos yeux en un seul endroit, mais continuez à les bouger constamment. Tel dit le proverbe : « Jetant un coup d’œil furtif, la Libellule échappe à la pie-grièche. »

    Attaquez votre adversaire en vous rapprochant le plus possible de lui avec votre corps tout en gardant votre épée en retrait. De cette manière, vous le poussez à faire le premier mouvement avec votre corps et vos membres, et cette feinte vous permettra une ouverture. En agissant ainsi, votre corps et vos membres sont attaquants alors que votre épée reste en attente, ce qui a pour objectif d’amener votre adversaire à oser le premier mouvement et donc lui faire lever sa garde.

    Vous aurez alors l’avantage puisque vous serez l’instigateur de ses mouvements et pourrez les anticiper facilement alors que lui, continuera de subir et d’être surprit par les vôtres.


    Lhyonidas.


    _________________
    _______Lien Forum
    avatar
    Lhyon

    Messages : 97
    Date d'inscription : 26/01/2014
    Age : 32
    Localisation : Daguefilante

    Feuille de personnage
    Race: Impérial
    Guilde(s): L'Ordre du Lion.
    Alliance:

    Re: L'Art du Combat.

    Message par Lhyon le Jeu 1 Mai - 11:30


    De l’Apprenti à l’Aguerri :


    Lorsque le débutant ne sait rien des postures du corps ou du positionnement de l’épée, son esprit ne réfléchit pas à une quelconque technique. Si un homme lui porte une attaque à l’épée, il rencontre simplement le fer sans que rien ne lui vienne à l’esprit.

    Alors qu’il étudie différentes choses et qu’il apprend les diverses manières de se mettre en garde, comment tenir une épée, sur quoi poser son esprit, ce dernier devient pollué par de nombreuses pensées et s’il veut attaquer un adversaire, il se sentira extraordinairement mal à l’aise. Plus tard, quand les jours s’ajoutent aux jours et que le temps passe, que s’enrichit sa pratique, ni les postures de corps, ni les manières de tenir l’épée n’encombrent plus son esprit. Il est à nouveau comme au jour ou il n’était qu’un simple débutant qui ne connaissait rien et avait tout à apprendre à ceci près que son niveau sera bien supérieur puisqu’il aura acquis de multiples automatismes plus efficaces.

    C’est en cela qu’il est possible de dire que le début est semblable à la fin.

    En toutes circonstances, restez toujours vigilant. Ne vous autorisez aucune négligence, même devant un novice.

    Bien que vous connaissiez parfaitement toutes les pratiques, vous ne serez pas capable de les utiliser avant d’avoir refoulé les quatre comportements qui consistent à battre en retraite, fuir, être timoré ou timide. Traitez ces quatre comportements comme autant d’adversaires, car il est dit qu’il n’existe aucun adversaire plus farouche que ces quatre là.

    Et n'oubliez jamais :

    Que vous vainquiez votre adversaire, manquiez votre but ou que vous soyez en train de vous préparer ; que vous reculiez ou que vous attaquiez… demeurez toujours vigilant, ne vous autorisez jamais aucune négligence et gardez vos yeux toujours fixés. C’est la base du combat.


    Lhyonidas.


    _________________
    _______Lien Forum
    avatar
    Lhyon

    Messages : 97
    Date d'inscription : 26/01/2014
    Age : 32
    Localisation : Daguefilante

    Feuille de personnage
    Race: Impérial
    Guilde(s): L'Ordre du Lion.
    Alliance:

    Re: L'Art du Combat.

    Message par Lhyon le Mar 6 Mai - 11:35


    La Garde :


    Le véritable commencement est une garde à l'épée appelée la roue. Elle est appelée ainsi car elle implique que vous bougiez votre arme de manière circulaire. Prenez une garde latérale, donnant l'illusion à votre adversaire qu'il peut atteindre votre épaule gauche, vous le vaincrez en faisant décrire à votre épée un grand cercle au moment où il lance son action et coupe.

    A tout instant, assurez-vous que votre garde vous permet de ne pas être atteint par la coupe de votre adversaire. En construisant les châteaux comme en construisant les douves, l'intention est d'empêcher les ennemis d'approcher.

    Il ne s'agit pas là de pourfendre votre adversaire, ne vous précipitez pas. Assurez vous plutôt fermement votre garde et ne vous laissez pas couper par votre adversaire.

    Parmi les priorités, la garde vient en premier.




    Connaitre la Fleur cachée :


    Si elle est cachée, elle devient une fleur, si elle n’est pas cachée, elle ne pourra en devenir une. Se connaître soi-même est la fleur essentielle. En toutes choses, dans toutes les Voies, la raison qui prévaut dans la nécessité de garder les choses secrètes est que les grandes victoires dépendent de ce secret. Les méthodes utilisées dans la Voie de la guerre en sont un exemple. Les stratagèmes, les plans et les méthodes inattendus d’un grand général permettront de vaincre même l’armée la plus forte. C’est parce que les perdants auront été abusés par des principes inconnus qu’ils seront détruits.
    En toutes choses, dans toutes les Voies, il est un principe de victoire dans le combat : le secret.



    Lhyonidas.


    _________________
    _______Lien Forum

    Contenu sponsorisé

    Re: L'Art du Combat.

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 22 Aoû - 22:34