The Elder Scrolls Online - Roleplay

Bonjour, ce forum ferme définitivement ses portes suite à son abandon complet. Vous pouvez toujours lire et éditer vos messages afin d'en récupérer le contenu. Merci de vous diriger vers http://tesoroleplay.enjin.com/home pour un forum communautaire actif.


    Neferys, fille d'Alik'r

    Partagez
    avatar
    Neferys

    Messages : 61
    Date d'inscription : 30/12/2013
    Age : 33
    Localisation : Avignon

    Feuille de personnage
    Race: Rougegarde
    Guilde(s): Hel Do Alik'r
    Alliance:

    Neferys, fille d'Alik'r

    Message par Neferys le Jeu 2 Jan - 19:27

    Neferys, fille d'Alik'r

    • Nom : -
    • Prénom : Neferys
    • Race : Rougegarde
    • Spécialité :  Ambidextre


    Au dehors, la respiration d'Alik'r n'avait cessé depuis plusieurs jours. Ce langage sans mots, passant, chantant, pleurant, dont seuls les hôtes de ces sables changeants savent interpréter les sens. Le souffle de l'impalpable brise se faufilait parfois entre tissus et laines pour mourir dans les entrailles de l’abri éphémère. Les premières lueurs du jour portaient guère mieux, néanmoins suffisantes pour offrir à l'espace confiné une maigre pénombre. Une femme se tenait là, à genoux, le regard rivé au devant du vide. Et tandis que ces murmures s'offraient aux anciens dieux, une voix raisonna de l’extérieur, celle-ci bien humaine.

    "Neferys ?"

    Se tournant alors vers l'entrée, Neferys y glissa ses mains pour l'ouvrir légèrement. En un court instant, la pénombre se brisa pour laisser place aux brulants rayons, se déversant ainsi sur son visage à la peau sombre. Le regard figé sur l'infini, il ne fut perturbé que lorsqu'elle se tourna vers Adalabar, un chasseur de passage, dont elle avait offert hospitalité pour quelques jours. Ce dernier la regardait, saluant d'un simple sourire cette fille d'Alik'r, une guerrière parmi tant d'autres.

    Les visites étaient rares au sein du campement, et il s'agissait tout au plus de nomades ou quelques mercenaires. Il n'était pas d'usage d'être trop curieux sur leur vie, tout au plus l'ont pouvait leur demander d’où ils venaient et ou ils partaient au sein des vastes cimes indécises du désert.

    Neferys se dressa vers l’extérieur. Le corps recouvert d'un cuir épais, usé par quelques années de vie dans ces entrailles ardentes, ne laissait paraitre de la Rougegarde qu'une petite taille et d'une modeste carrure. Et pourtant on disait d'elle qu'elle se battait convenablement, du moins suffisamment pour survivre dans ces contrées. Mais les usages envers les voyageurs l'étaient également pour les résidents du campement, et peu de gens pouvaient prétendre connaitre la vie de cette fille d'Alik'r.

    Une vie qui ne devait pas être sienne, c'est ce que l'on dit des enfants de marchands quittant brutalement la richesse et le confort de Sentinelle pour une vie d'errance. Il suffit de la regarder pour y voir une certaine fierté, comme si les effluves de cette vie passé l'habitaient encore.

    Les pieds figés sur le sable chaud, le regard de Neferys se porta sur les quatre autres tentes composant le modeste campement. C'est ici, à l'ombre de la roche rougeâtre et non loin de la baie d'Illiac que trois hommes et cette femme s'étaient installés. Frères, sœur, ils étaient tous issus du même sang. Tous vécurent le même drame, quand dans l'obscurité d'une nuit glaciale, la demeure et les richesses de leur père furent réduites en cendre. La punition par le feu et la mort, l'une des sentences qui est réservée aux traitres.

    Cette histoire, Adalabar en entendit parler, de la bouche même de cette femme qui se tenait devant elle. Pourquoi s'était-elle confiée? Surement parcequ’il était un visiteur régulier du campement, et qu'il avait appris à connaitre ces occupants. C'est ainsi qu'il su qu'en ces temps de malheurs, les quatre enfants eurent le temps de rejoindre les portes d'Alik'r. Ils pouvaient alors entendre les cris plaintifs de leur père sombrant vers la mort sous la torture. Nul doute que ces heures sombres restèrent gravées au sein de ses orphelins qui trouvèrent refuge dans le désert, loin à l'est, là ou personne viendrait les chercher.

    Neferys se dirigea alors vers Adalabar pour lui tendre une outre gorgée d'eau fraiche. La journée s’annonçait brulante, et il était temps pour le chasseur de reprendre la route du nord. Après quelques échanges, il salua chaleureusement la Rougegarde, ne prêtant aucune attention sur les autres tentes du campement. Elle le regarda partir en silence, avant de retourner vers son abris de tissus et de laines. Entre temps, les mots d'Alik'r s'étaient tus, pour laisser place à un silence macabre.

    Neuf ans ont passé depuis ce drame, et aujourd'hui Neferys se tient encore debout, honorant sa survie par les pensées et les prières, mais aussi par cette soif inébranlable de vengeance. Il résonne encore en elle cette nuit de malheur, suivit de ces années de doutes, ou elle a vu ses trois frères tombés un par un, condamnés par le jugement d'Alik'r qui ne laisse aucune pitié à la faiblesse.

    Et tandis qu'Adalabar reprit la route vers le nord, surement en quête de quelques éventreurs des dunes, Neferys récupéra ses armes et quelques fruits secs. Elle se redressa ensuite pour regarder une dernière fois le campement d'un regard circulaire. C'était ici, sous ces abris de tissus et de laines, qu'elle avait mis en terre chacun de ses frères. Elle se rappelle encore du dernier, Thaik, l'ainée qui depuis le début fut un grand protecteur à son égard. Et tandis que la fièvre le rongeait tout comme les précédents, ces derniers mots furent à l'égard de sa jeune sœur à qui il conjura de partir. On dit que ce soir là, d'effroyables cris de souffrances et de tristesses se mêlèrent au langage d'Alik'r.

    C'était il y a quatre ans de cela lors de l'Eruption dont elle n'entendit que des rumeurs à travers les récits de quelques nomades. Elle vit néanmoins les changements qui s'opéraient autour d'elle. Prenant le temps de pleurer son frère,  ces longues années passèrent avant le passage d'Adalabar. Et aujourd'hui il était temps de partir, au risque de rejoindre à son tour l'ombre de Satakal comme ces frères enterrés là.

    Neferys prit alors la route vers ce qui fut son passé, vers ce qui sera son avenir.


    Dernière édition par Neferys le Dim 2 Fév - 22:18, édité 1 fois
    avatar
    Liam Faol

    Messages : 468
    Date d'inscription : 04/03/2013
    Localisation : HauteRoche

    Feuille de personnage
    Race: Bréton
    Guilde(s): La Bannière au Loup
    Alliance:

    Re: Neferys, fille d'Alik'r

    Message par Liam Faol le Ven 3 Jan - 1:34

    [HRP]

    Très jolie introduction pour ton personnage. Smile

    Je te souhaite de t'amuser avec.

    LJD Liam Faol [GM de la Bannière au Loup]
    « Avec honneur brûle de t'élever »
    avatar
    Raziel

    Messages : 106
    Date d'inscription : 13/11/2013
    Localisation : Faillaise

    Feuille de personnage
    Race: Argonien
    Guilde(s): Confrérie de Sombrecœur
    Alliance:

    Re: Neferys, fille d'Alik'r

    Message par Raziel le Mer 15 Jan - 0:15

    Bravo ! C'est passé dans les Chroniques de Tamriel.


    _________________
    C'est un fameux breuvage qui apporte du réconfort. Jusqu'au prochain rivage, vous pouvez boire sans effort.
    avatar
    Neferys

    Messages : 61
    Date d'inscription : 30/12/2013
    Age : 33
    Localisation : Avignon

    Feuille de personnage
    Race: Rougegarde
    Guilde(s): Hel Do Alik'r
    Alliance:

    Re: Neferys, fille d'Alik'r

    Message par Neferys le Mer 15 Jan - 21:16

    HRP :
    Effectivement, c'est une agréable surprise Embarassed Merci pour vos retours.

    Isil-Nim

    Messages : 24
    Date d'inscription : 02/01/2014
    Age : 27
    Localisation : Nantes/ Pays de la Loire

    Re: Neferys, fille d'Alik'r

    Message par Isil-Nim le Sam 22 Fév - 14:45

    Même si c'est un peu tard.
    Neferys tu as toujours eu un bon coup de "crayon" et tes écrits sont super ^^

    Contenu sponsorisé

    Re: Neferys, fille d'Alik'r

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Jeu 19 Oct - 7:32