The Elder Scrolls Online - Roleplay

Bonjour, ce forum ferme définitivement ses portes suite à son abandon complet. Vous pouvez toujours lire et éditer vos messages afin d'en récupérer le contenu. Merci de vous diriger vers http://tesoroleplay.enjin.com/home pour un forum communautaire actif.


    [Livre] Le Ta'agra pour les néophytes

    Partagez
    avatar
    Cleyam

    Messages : 538
    Date d'inscription : 08/01/2014
    Age : 23

    Feuille de personnage
    Race: Altmer
    Guilde(s): Museum
    Alliance: Domaine Aldmeri

    [Livre] Le Ta'agra pour les néophytes

    Message par Cleyam le Lun 20 Jan - 20:00

    ( Il est conseillé de lire au préalable le Guide sur les khajiits, avant de s'intéresser à ce présent guide. )

    Le Ta'agra pour les néophytes
    ou
    Etude du panthéon khajiiti, ainsi que de quelques us et coutumes de ce peuple
    à destination des citoyens du Domaine Aldmeri




    écrit par
    Rayven


    Dernière édition par Cleyam le Lun 17 Fév - 12:57, édité 1 fois


    _________________
    avatar
    Cleyam

    Messages : 538
    Date d'inscription : 08/01/2014
    Age : 23

    Feuille de personnage
    Race: Altmer
    Guilde(s): Museum
    Alliance: Domaine Aldmeri

    Re: [Livre] Le Ta'agra pour les néophytes

    Message par Cleyam le Lun 20 Jan - 20:17

    Prologue



    En ces temps d'union, synonymes d'un avenir meilleur pour tous les membres du Domaine Aldmeri, nous sommes bien trop occupés à vouloir préserver notre patrimoine culturel, que nous en oublions bien souvent de nous intéresser à celui de nos récents alliés. Bien que le Thalmor souhaiterait voir l'ensemble du territoire de l'aigle d'or vivre et se comporter à la manière des hauts-elfes, il n'en demeure pas moins que les khajiits et les bosmers possèdent également leur propre mode de vie.

    Chacun de nos modes de vie vaut celui des autres, si nous avons la tolérance d'accepter les différences de nos alliés, et de mettre de côté notre fierté pour nous intéresser à autrui. Mes mots peuvent paraître naïfs et enfantins, mais ils semblent souvent l'être, lorsqu'ils sortent de la bouche d'un bosmer. Pourtant, j'en fais l'effort aujourd'hui, en espérant vous encourager à suivra la même démarche.

    Cette œuvre porte sur la culture khajiit. Je ne prétends pas être une érudite au sujet de cette espèce, mais je tiens mes informations de l'un de leurs représentants, qui se reconnaitra, et que je salue affectueusement. J'espère que vous y apprendrez quelques informations utiles et que, grâce à elles, vous verrez nos amis félins sous un meilleur jour que celui de vos préjugés, en découvrant la richesse de cette civilisation.

    Bonne lecture !


    Dernière édition par Cleyam le Sam 22 Fév - 22:45, édité 1 fois


    _________________
    avatar
    Cleyam

    Messages : 538
    Date d'inscription : 08/01/2014
    Age : 23

    Feuille de personnage
    Race: Altmer
    Guilde(s): Museum
    Alliance: Domaine Aldmeri

    Re: [Livre] Le Ta'agra pour les néophytes

    Message par Cleyam le Lun 20 Jan - 20:35

    Le Panthéon Ta'agra
    Première génération




    Le monde, dans la culture khajiit, débute par le couple formé par deux compagnons, dont il est dit qu'ils partagent la "même litière" ( comprendre par là qu'ils sont amants, ou davantage ).

    Ces deux êtres originels répondent aux noms d'Ahnuur et Fadomaï.


    Après des phases d'existences impossible à calculer par les mortels, Fadomaï demanda à son époux de se marier avec elle, afin qu'ils engendrent des enfants susceptibles de partager la béatitude dans laquelle ils vivaient eux-même. Ils donnèrent alors naissance à une porté d'êtres aussi extraordinaires qu'eux, auxquels ils firent don de grands pouvoirs tout en les nommant. Il s'agit là de la première génération de divinités khajiits :

    A Alkosh, le Premier Félin :
    "- Alkosh, nous te faisons don du temps, car existe-t-il être plus lent ou plus rapide qu'un chat ?"


    A Khénarthi, le Vent et la Pluie, plus puissant des esprits célestes :
    "- Nous te donnons le ciel, Khénarti, car qui peut voler plus haut que le vent ?"


    A Magrus, l'Oeil-de-Chat, dieu solaire et deuxième divinité de la sorcellerie ( après Azurah ) :
    "- Le soleil est tien, Magrus, car qu'y a-t-il de plus brillant que l'oeil d'un félin ?"


    A Mara, la Petite Mère, signe de fertilité et de féminité :
    "- Mara, tu seras l'amour, car qui est plus aimant qu'une mère ?"


    Et à S'rendarr, le Nabot, signe de compassion, charité et justice :
    "- S'rendarr, nous t'offrons la pitié, car comment un nabot pourrait-il survivre sans la pitié des autres ? "



    Dernière édition par Cleyam le Sam 22 Fév - 22:46, édité 4 fois


    _________________
    avatar
    Cleyam

    Messages : 538
    Date d'inscription : 08/01/2014
    Age : 23

    Feuille de personnage
    Race: Altmer
    Guilde(s): Museum
    Alliance: Domaine Aldmeri

    Re: [Livre] Le Ta'agra pour les néophytes

    Message par Cleyam le Lun 20 Jan - 20:51

    Le Panthéon Ta'agra
    Deuxième génération




    De nombreux éons s'écoulèrent dans la plénitude, sans qu'Ahnurr ou Fadomaï n'aient jamais à se plaindre de quoi que ce soit. Puis, Ahnurr proposa à Fadomaï d'engendrer d'autres enfants, avec lesquels ils pourraient également partager leur bonheur. Cela fut à la convenance de Fadomaï, et ils nommèrent et firent dons d'attributs à la seconde portée, comme ils l'avaient fait pour la première. La seconde génération de divinités khajiits est la suivante :

    A Hermora :
    "- Tu incarneras les marées, car qui mieux que les lunes peuvent prédire les marées, et inversement ?"


    A Hircine, Dieu chasseur de la métamorphose, signe de ruse et de férocité :
    "- Tu seras le Chat Affamé, car qui chasse avec plus de détermination qu'un félin dont le ventre est vide ?"


    A Merrunz :
    "- Tu seras le Ja'Khajiit, car qu'existe-t-il de plus destructeur qu'un jeune chat ?"


    A Mafala :
    "- Tu seras la mère du clan, car qu'y a-t-il de plus secret que les mystères qu'elle garde avec ses consoeurs ?"


    A Sanguiyn, dieu de la mort et des meurtres secret, dissimulé aux yeux de Magrus :
    "- Tu incarneras le Sanguinaire, car qui peut contrôler les pulsions du sang ?"


    Et à Sheggorath :
    "- Tu seras le Skoume, car qui est plus fou qu'un chat drogué au skouma ?"


    Lorsqu'ils eurent finit de nommer ainsi leurs enfants, Ahnuur conclut que deux portées était suffisamment d'enfants pour eux deux, et qu'en faire davantage nuierait à leur bonheur.



    Dernière édition par Cleyam le Sam 22 Fév - 22:47, édité 3 fois


    _________________
    avatar
    Cleyam

    Messages : 538
    Date d'inscription : 08/01/2014
    Age : 23

    Feuille de personnage
    Race: Altmer
    Guilde(s): Museum
    Alliance: Domaine Aldmeri

    Re: [Livre] Le Ta'agra pour les néophytes

    Message par Cleyam le Lun 20 Jan - 21:15

    Le Panthéon Ta'agra
    Troisième génération




    Tous vivaient ainsi dans le bonheur, sauf Khénarthi, qui vint un jour trouver sa mère dans le plus grand secret. Elle lui fit par de son malheur, qui était de vivre ainsi seule, au dessus du monde, à des hauteurs telles que même son frère Alkosh, qui commandait au temps, ne pouvait l'atteindre. Prise de pitié pour sa progéniture, Fadomaï transgressa les conseils d'Ahnurr sans le consulter, et donna naissance à une troisième portée, sans son intermédiaire, qui constitue la troisième génération de dieux khajiits.

    Elle eut le temps de donner vie à Ja-Kha'jay, ainsi qu'aux soeurs rivales Nirni et Azura, et à une multitude d'autres enfants. Lorsqu'elle fut surprise par Ahnurr, qui devint fou de rage et la frappa, elle s'enfuit dans la Grande Nuit, où ses enfants la rejoignirent pour la protéger du courroux de leur père.

    C'est là qu'elle donna naissance à Lorkhaj, au milieu des ténèbres, qui emplirent son coeur. Il est appelé "Bête des Lunes",  



    A sa naissance, la Grande Nuit se donna le nom de Namiira, déesse ennemie d ela vie, qu'il faut apaiser davantage que vénérer.



    Les coups d'Ahnurr avaient grièvement blessé Fadomaï. Ainsi, avant de mourir, elle s'adressa à ses enfants, afin de leur offrir des dons, tout comme à leurs aînés :

    A Ja-Kha'jay, symbole des Lunes et de leurs phases
    ou Jone et Jode, lunes jumelles, symboles de la dualité, du destin et de la chance:

    "- Ja-Kha'jay, à toi, je donne le Treillis, car qu'existe-t-il de plus stable que les phases de la lune ? Tes éternelles révolutions nous protégeront de l'ire d'Ahnurr. "


    A ces mots, les lunes prirent leur place dans le ciel, ce qui piéga Ahnurr dans la Grande Nuit, où il se mit à fulminer, fou de rage.

    A Nirni, incarnant les sables majestueux et les forêts luxuriantes :
    " Nirni, c'est à toi que je fais mon plus grand cadeau. Tu donneras la vie comme je l'ai fait aujourd'hui. "


    Les innombrables enfants de Fadomaï, voyant sa faiblesse, s'en allèrent à la suite de Nirni, heureuse qu'Azura n'ait rien reçu. Cette dernière resta cependant seule aux côtés de sa mère, jusqu'à sa dernière heure.


    Dernière édition par Cleyam le Sam 22 Fév - 22:47, édité 3 fois


    _________________
    avatar
    Cleyam

    Messages : 538
    Date d'inscription : 08/01/2014
    Age : 23

    Feuille de personnage
    Race: Altmer
    Guilde(s): Museum
    Alliance: Domaine Aldmeri

    Re: [Livre] Le Ta'agra pour les néophytes

    Message par Cleyam le Lun 20 Jan - 21:25

    Le Panthéon Ta'agra
    Les derniers mots de Fadomaï



    Lorsqu'elles furent seules, Fadomaï prononça ceci :

    A Azura, l'aube et le crépuscule, patronne des magiciens et de la supercherie :

    "- A toi, ma fille préférée, je lègue le plus précieux de mes cadeaux. Je vais te dévoiler mes secrets."


    Ce qu'elle fit.

    Par la suite, elle donna encore quatre conseils à sa fille, qui furent les suivantes :

    "- Quand Nirni aura le ventre rond de ses enfants, prends-en un et transforme-le. Utilise-le pour créer le peuple le plus beau, le plus rapide et le plus intelligent qui soit. Quand tu l'auras fait, donne à tes fils le nom de Khajiits. "

    "- Les Khajiits doivent être les meilleurs grimpeurs car, si Masser et Secunda échouent, ils devront escalader le souffle de Khénarthi pour remettre les lunes sur leur trajectoire. "

    "- Les Khajiits doivent être les plus grands fourbes, car il leur faudra toujours cacher leur véritable nature aux enfants d'Ahnurr. "

    "- Les Khajiits doivent être les plus grands survivants, car Nirni sera jalouse d'eux et rendra ses forêts et ses déserts rudes et inhospitaliers, et toujours ils connaîtront la faim et devront se battre contre ta soeur. "

    Sur ces derniers mots, Fadomaï mourut.




    Dernière édition par Cleyam le Sam 22 Fév - 22:47, édité 2 fois


    _________________
    avatar
    Cleyam

    Messages : 538
    Date d'inscription : 08/01/2014
    Age : 23

    Feuille de personnage
    Race: Altmer
    Guilde(s): Museum
    Alliance: Domaine Aldmeri

    Re: [Livre] Le Ta'agra pour les néophytes

    Message par Cleyam le Lun 20 Jan - 21:54

    Le Panthéon Ta'agra
    La Naissance des Khajiits
    et
    Les Trois Secrets




    Beaucoup de temps passa encore, avant que Nirni ne vienne trouver Lorkhaj, pour lui demander de créer un endroit où elle pourrait donner naissance à ses enfants, comme le lui avait demandé Fadomaï. Celui-ci accepta sa requête, mais son coeur avait été rempli de traîtrise par Namiira la Grande Nuit, ce qui le poussa à duper ses frères et soeur. Il enferma la multitude de ses frères et soeurs avec Nirni. Cependant, ils se rebellèrent contre leur tortionnaire. Dans la bataille, beaucoup s'enfuirent, et devinrent les étoiles. Plus encore périrent des mains de Lorkhaj, et les quelques survivants décidèrent de rester pour le châtier.

    Le Coeur de Lorkhaj fut arracher, et fut enfouit profondément en Nirni. Les enfants de Fadomaï lui dirent ces mots :

    "- Nous te maudissons, malfaisant Lorkhaj, et te condamnons à vivre en Nirni pendant de nombreuses phases. "

    Mais Nirni, qui avait le pouvoir d'enfanter, à présent, pardonna bientôt à Lorkhaj. Elle emplit son corps de multiples enfants, mais fut inconsolable en voyant que ses enfants préférés, le peuple de la forêt, ne la reconnaissaient pas. C'est à ce moment qu'Azura se présenta à elle, et lui dit :

    "- Cesse de pleurer, ma pauvre Nirni. Je vais t'offrir un nouveau peuple. "

    Azura chuchota alors le Premier Secret aux lunes.

    Masser et Secunda s'écartèrent, et la laissèrent traverser le Treillis qui la séparait de Nirni. Elle s'empara alors du peuple de la forêt, mi-homme, mi-animal, et le plaça dans les déserts et les forêts les plus accueillantes couvrant le corps de sa soeur. Elle leur donna des formes diverses, aux utilités multiples, et leur donna le nom de Khajiits.

    Elle leur apprit alors le Deuxième Secret, ainsi que la valeur du Silence.

    Puis, elle les quitta.

    En partant, elle prononça le Troisième Secret, liant par celui-ci les Khajiits au Treillis Lunaire, en faisant d'eux les ennemis secrets de Nirni.

    Avant son départ, Azura répéta le Troisième Secret, et par son intermédiaire, la clarté des lunes se transforma en sucre, dans les marais proches de l'habitat des tous jeunes khajiits. Comme ils l'apprendraient plus tard grâce au Mane Rid-Thar-ri'Datta, il s'agissait là de l'apparition du messager cosmique :

    Mys'Thar, la Danse des Deux Lunes,
    celui dont on dit qu'il est le dieu du sucre, et le porteur de la philosophie khajiit.


    Cependant, l'un des autres enfants de Fadomaï à être resté dans la Grande Nuit, Y'ffer, avait entendu le Premier Secret, et avait suivi Azura jusqu'à Nirni.

    Yffer
    qui déteste les secrets, apprit à Nirni comment elle avait été dupée par Azura.


    Pour se venger, Nirni rendit les déserts brûlants, le sable irritant, les forêts moîtes, et les habitants des jungles venimeux, pour mener la vie dure aux Khajiits. Elle remercia Y'ffer en lui permettant également de modifier le peuple de la forêt. Mais, moins sage qu'Azura, il en fit des Elfes, dissociés à jamais des arbres et des animaux, qu'il nomma Bosmers. C'est de ce jour que naquit la rivalité entre les khajiits et les bosmers.

    En définitif, Y'ffer, qui n'avait aucun goût pour la discrétion, hurla le Premier Secret à la face de l'univers, afin que tous les enfants d'Ahnurr et Fadomaï puissent quitter la Grande Nuit pour venir auprès de Nirni à leur guise. Heureusement, dans sa sagesse, Azura boucha les oreilles d'Ahnurr lui-même, et de Lorkhaj le sans-coeur, condamnés à rester enfermés dans les ténèbres.



    Dernière édition par Cleyam le Mar 27 Mai - 13:46, édité 3 fois


    _________________
    avatar
    Cleyam

    Messages : 538
    Date d'inscription : 08/01/2014
    Age : 23

    Feuille de personnage
    Race: Altmer
    Guilde(s): Museum
    Alliance: Domaine Aldmeri

    Re: [Livre] Le Ta'agra pour les néophytes

    Message par Cleyam le Lun 20 Jan - 22:20

    Le Panthéon Ta'agra
    Divinités tardives



    Nous avons déjà précisé plus tôt le cas de Riddle'Thar, qui est à la fois un dieu et un concept guidant la philosophie des khajiits. Il existe des divinités supplémentaires qui sont venues se greffer au panthéon khajiit, au fil des siècles et de l'évolution de l'histoire de ce peuple souvent pris pour cible par les mers et les humains. Ils sont les suivants :

    Baan'Dar
    Le Paria
    Il est la personnification de la ruse et de la roublardise des khajiits, en dépit de leur persécution par les autres races. On lui attribut la création des plans désespérés de dernière minute et les retournements de situations dont sont si friands le shommes-chats.


    Rajhin
    Pied-Léger, Marcheur silencieux ou Menteur Ronronnant
    Le plus célèbre cambrioleur d'Elsweyr, dont on dit qu'il était capable de voler les tatouages des impératrices pendant leur sommeil, et qui rendit célèbre l'Anneau du Khajiit. Après sa mort, il devint un dieu, incarnant pour son peuple un symbole de débrouillardise et de discrétion.


    Arkhaj
    Cette divinité est énigmatique, et on ne possède guère d'informations à son propos, dans le panthéon ta'agra. La majorité des hypothèses lui accordent des attributs fort semblables à ceux d'Arkay, divinité présente dans la plupart des autres cultes de Tamriel. Il serait donc lié au cycle de la vie et aux rites funéraires.



    Littérature Ta'agra
    Le Dieu-voleur et la jeune femme aux pierres



    Il a longtemps, tandis que Rajhin passait près d'une rivière, il entendit quelqu'un pleurer sur l'autre rive. Là, une jeune femme remplissait ses poches de pierres. Il la regarda faire, et vit que lorsqu'elle eut fini, elle se mit à marcher dans la rivière.
    Ne pouvant pas la laisser se noyer, Rajhin se mit à courir sur l'onde et tira la demoiselle hors de sa potentielle tombe.

    "- Pourquoi m'avez-vous sauvé, mon seigneur ?" demanda-t-elle. "Est-ce que Rahjin, le Dieu-escroc, n'a pas compris mes intentions ?"
    "- Je les connais, ma dame, mais je ne connais par leur cause."

    La demoiselle fronça les sourcils et lui tourna le dos.
    "- Vous ne pourriez pas comprendre ma situation. S'il vous plait, laissez-moi rassembler mes pierres et reprendre mon labeur."

    Mais Rahjin ne saurait la laisser continuer tant qu'elle ne lui avait pas raconté son histoire. La vierge, Munilli de son nom, avait un fiancé nommé Mazaram, et ils s'aimaient beaucoup. Mais le père de Munilli, Azelit-Ra, était un chat cupide. Avant de les laisser se marier, il avait insisté pour que Mazaram lui fournisse une compensation considérable pour obtenir la patte de sa fille, qui était bien au-delà de ses moyens. Étant chef du clan, Azelit-Ra n'avait pas été stoppé, et nul n'avait osé s'insurger contre son injustice.
    Pourtant, Mazaram n'était pas intimidé par son beau-père, ce qui ne fit qu'augmenter la haine de celui-ci pour le prétendant de sa fille. Pourtant, il ne pouvait pas fuir avec Munilli, ne souhaitant pas salir l'honneur de sa bien-aimée. Celle-ci, plutôt que de voir son fiancé se faire ruiner par son père, avait donc décidé de se noyer dans la rivière.

    "- Tu dis que ton père dirige ton village ?"
    "- Avec une patte de fer, mon seigneur", répondit tristement Munilli. "Ceux qu'il ne soudoie pas lui doivent de l'argent. Seuls quelques uns, comme Mazaram, restent hors de son influence.... mais il fait tout ce qu'il peut pour les ruiner.
    "- Penses-tu que ton père s'estime satisfait de diriger un petit village ?" demanda Rahjin.
    "- Satisfait ?" balbutia Munilli, en essuyant ses larmes. "Il ne connait pas le sens de ce mot !"
    "- Alors je peux peut-être vous aider. Viens, allons trouver Mazaram."

    En se rendant au village, Rahjin explique son plan à la jeune fille. Cet après-midi là, Mazaram et Munilli se rendirent chez Azelit-Ra, en passant sur le porche de sa grande maison entourée de plantations de sucrelune. Les voir patte dans la patte attisa la colère d'Azelit-Ra, bien qu'ils soient fiancés.

    "- Alors, mon petit pauvre," s'exclama le beau-père de Mazaram, "as-tu accepté la dot, où est-ce enfin la dernière fois que l'on te voit ici ?"

    Mazaram refusa de s'offenser, et préféra s'incliner brièvement. Il lança :

    "- Il est vrai que je ne peux pas vous donner le prix que vous demandez pour ma fiancé, mon seigneur, mais je peux vous offrir quelque chose de bien mieux !"

    Les oreilles d'Azelit-Ra se figèrent, mais il ricana avec scepticisme.

    "- Mieux ? Mieux que la somme que je demande pour la patte de ma fille unique ? Bien, dis-m'en plus sur cette offre. Si elle me convient, qu'il en soit ainsi. Mais sinon, je ne veux plus jamais revoir le bout de ta queue chez moi !"
    "- Bien," soupira Mazaram. Il expliqua que l'un de ses agents grâce auxquels il faisait du commerce maritime, lui parla d'une terre proche du village et dénuée de chef. "Ces lieux sont bien plus vastes que ce village, et pourtant ils sont si riches qu'ils brillent comme une perle dans l'obscurité. Une terre que vous pourriez diriger, mais que vous ne trouverez jamais sans l'aide de mon acolyte."
    Azelit-Ra se mit à rire avec mépris. "- Aucune terre semblable n'existe ! Est-ce une ruse pour m'éloigner le temps que tu te maries avec ma fille ? Fah ! Je ne vais pas tomber dans ce piège !"
    "- Il n'y a pas d epiège, beau-père," affirma Munilli. "Sur l'honneur de ma mère, j'ai vu ce pays ! Il est renommé pour sa beauté, son histoire et ses chansons !"

    Cela prit Azelit-Ra de court. Il savait bien que Munilli voulait épouser Mazaram, mais il savait aussi que c'était une fille sincère. Et elle tenait énormément à l'honneur de sa défunte mère, autant qu'à son propre honneur. Pourtant il continuait de doutait, car un khajiit qui n'a pas d'honneur ne fait pas confiance facilement.

    "- Très bien. Qu'est-ce que ce grand pays dont vous parlez, et dont je n'ai encore jamais entendu parler ?"

    Maziram agita un doigt, "- Non non ! Si je vous le dis, comment puis-je être sur que vous n'essaierez pas de prendre cette terre sans moi ? J'insiste, vous aurez besoin de l'aide de mon agent, mais vous pourriez tenter quelque chose de stupide !"
    "- Très bien," grommela Azulit-Ra. "Si tu ne me le dis pas, alors comment puis-je savoir que tu dis la vérité ?"
    "- Mon agent," répondit Mazaram, "vous y emmène ce soir. S'il le fait, considérerez-vous que je peux épouser ma fiancée ?"

    Une ruse, pensa le beau-père avide. Ils espéraient sans doute s'échapper tandis qu'il préparait son "voyage" pour leur terre merveilleuse. Il comptait leur donner une bonne correction.

    "- D'accord !" s'écria Azelith-Ra, à la grande surprise de ses suivants. "Mais si nous devons faire un tel voyage, il nous faut faire un banquet pour célébrer votre futur mariage ce soir. Toi, Mazaram, sera assis à ma droite, et toi, Munilli, à ma gauche !"
    Ils pouvaient toujours essayer de s'échapper pendant qu'il les tenait à portée de la main ! Pourtant, ils acquiescèrent tous deux. Azelith-Ra n'eut d'autre choix que d'ouvrir sa cave et son garde-manger à tout le village. Ils se régalèrent tout l'après-midi, et le propriétaire mangea goulûment, comme à son habitude, en faisant en sorte que nul ne mange plus que lui. le couple se nourrit avec modération, et resta constamment à ses côtés. Bientôt, Azelith-Ra se sentit somnolant et, agacé, demanda :
    "- Les lunes sont hautes, Mazaram ! Où est cet agent ?"
    "- Je suis derrière vous, mon seigneur !" ronronna une voix à l'oreille du beau-père, qui sursauta, mais reprit rapidement contenance. Quand il se retourna, il vit une sorte de vagabond avec un chapeau à larges bords, dont la queue se crispait de nervosité ou d'amusement, sans qu'Azelith-Ra ne puisse deviner laquelle de ces sensations.

    "- Alors, où est votre terre ?" hurla-t-il. "Je suis prêt à m'y rendre, ou à vous voir déguerpir, toi et Mazaram !"
    "- Vous êtes prêt ?" demanda le vagabond. "Alors allons-y !"

    Dans un éclat de lumière, il retira son grand chapeau. Là se tenait Rahjin le Dieu-Voleur dans toute sa gloire. Sans autre mot, Rahjin saisit le gros chat par sa tunique tâchée de nourriture, et s'envola avec lui vers le ciel, tels deux étoiles filantes. Bientôt, ils disparurent dans l'aura de perle de Jode, la plus grande lune.



    "- Pourtant," fit remarquer Munilli à haute voix, "c'est bel et bien un pays proche, puisqu'on le voit de notre village."
    "- Et qui brille comme une perle." ajouta Mazaram.

    Quand les villageois se furent remis du choc, la fête de fiançailles devint une fête de mariage. Quand les lunes furent toutes deux bien hautes dans le soleil, ils furent mariés. Plus tard, dans l'intimité de leur chambre, un frisson les traversa tous deux, les bougies s'atténuèrent, et l'obscurité s'intensifia. Munilli cria, et Mazaram se mit à chercher son épée à tâtons dans le noir. Il y eut un nouvel éclair de lumière. Rahjin se tenait devant eux, époussetant la poussière de lune couvrant ses vêtements.

    "- Et bien, où êtes-vous ?" s'ecria-t-il tandis que les amants l'observaient, bouches bées, dans le noir complet. "Ah, vous êtes là !"

    Avec un mouvement trop rapide pour être vu, Rahjin saisit l'air et la mit dans l'une des nombreuses petites poches de sa veste, y faisant disparaître l'obscurité. La chambre redevint aussi claire qu'auparavant.

    "- Qu'était-ce, mon seigneur ? Qu'était cette obscurité que vous avez saisi ?" demanda Munilli.
    "- L'ombre du gros chat ! Je l'ai emmené si vite jusqu'à sa nouvelle terre qu'il en a sauté sans penser à la récupérer !"

    Leurs rires résonnèrent jusqu'à l'autre bout de la rivière.

    Littérature Ta'agra
    La Légende de Dro'Zira



    Dans les temps anciens, Alkosh, le Grand Roi-Félin du Temps, poussa un puissant rugissement. A son appel, les khajiits de jadis, qui étaient jeunes et forts, se levèrent pour répondre à son appel. Il ne leur fallu que trois jours pour traverser Tamriel d'un bout à l'autre, sans même s'arrêter pour consommer du sucrelune.

    Il rejoignirent la troupe d'Alkosh, et devinrent ses puissants guerriers. En réponse à cela, Lorkhaj, qui n'est qu'un jaloux et un traître, décida de les punir, et donna son pouvoir à Ru'Wulfharth, qui devint capable d'utiliser sa voix pour rugir comme lui, et en lui ordonnant de détruire les khajiits ayant répondu à l'appel.

    Malgré son pouvoir, lorsqu'il vit la férocité des querriers khajiits, Ra'Wulfharth ( également nommé Ysmir, chez les nordiques ) ne put se résoudre à les tuer. Il utilisa son pouvoir pour demander à Masser et Secunda de changer leur inclinaison dans le ciel, et par l'intermédiaire du Ja-Kha'jay, leur fit atteindre leur plénitude. Ainsi, les khajiits devinrent de puissants Tigres-Senches, que Lorkhaj priva de raison.

    Bien plus tard, lorsque Ra'Wulfharth revint plonger ses crocs dans le Mont Écarlate ( référence à la Guerre du Premier Conseil, durant laquelle Wulfharth, ressuscité comme le "Roi des Cendres", lutta contre les dwemers et la fourberie des dunmers ), il demanda à son peuple de l'aider. De tous les anciens khajiits ( ou "Rhojiits" ) ayant perdu la raison, seul le Tigre-Senche Dro'Zira répondit à l'appel, car lui seul se souvenait.



    Le Roi de Cendres combattit les dunmers sur le Mont Écarlate, monté sur le dos de Dro'Zira, dont la bravoure sauva Ra'Wuflharth de Dumalacath ( plus connu comme Dumac, Roi des Dwemers ) l'Orque-Nain, qui pressait sa gorge sur son cou. Même Lorkhaj fut tant impressionné de ses hauts-faits, qu'il rendit la raison à Dro'Zira en lui permettant d'échapper à la folie de Sheggorath.

    Dro'Zira devint dès lors une légende, tandis que les autres rhojiits, toujours sous forme de senches, mais sous l'emprise de Sheggorath, virent leur intelligence dégénérer avec le temps, devenant les animals connus sous le nom de smilodons.



    Dernière édition par Cleyam le Sam 22 Fév - 22:58, édité 11 fois


    _________________
    avatar
    Cleyam

    Messages : 538
    Date d'inscription : 08/01/2014
    Age : 23

    Feuille de personnage
    Race: Altmer
    Guilde(s): Museum
    Alliance: Domaine Aldmeri

    Re: [Livre] Le Ta'agra pour les néophytes

    Message par Cleyam le Lun 20 Jan - 22:42

    Le Panthéon Ta'agra
    Les Constellations



    Les khajiits partagent les mêmes constellations que les autres peuples de Tamriel, à quelques variantes stylistiques près, mais comme expliqué plus haut, elles sont décrites comme étant les enfants de Fadomaï ayant fui Lorkhaj dans la Grande Nuit. En voici un rappel :

    Rituel
    Mois : Primétoile


    Amant
    Mois : Clairciel


    Seigneur
    Mois : Semailles


    Mage
    Mois : Ondepluie


    Ombre
    Mois : Plantaisons


    Destrier
    Mois : Mi-l'An


    Apprenti
    Mois : Hautzénith


    Guerrier
    Mois : Vifazur


    Dame
    Mois : Âtrefeu


    Tour
    Mois : Soufflegivre


    Atronach
    Mois : Sombreciel


    Voleur
    Mois : Soirétoile


    Serpent


    Carte céleste khajiit :



    Dernière édition par Cleyam le Sam 22 Fév - 22:47, édité 7 fois


    _________________
    avatar
    Cleyam

    Messages : 538
    Date d'inscription : 08/01/2014
    Age : 23

    Feuille de personnage
    Race: Altmer
    Guilde(s): Museum
    Alliance: Domaine Aldmeri

    Re: [Livre] Le Ta'agra pour les néophytes

    Message par Cleyam le Lun 20 Jan - 22:50

    La Culture Ta'agra
    Les Thjizzrini



    Les khajiits ne connaissent pas le concept de lois, au sens où nous le connaissons. Bien qu'ils se soient pliés à une administration proche de la notre, sous l'impulsion de l'Empire, puis du Domaine, ils n'ont pas de règles de vie au sens strict, telles que la propriété privée ou l'honneur.

    En langue ta'agra, l’équivalent le plus proche du mot "règle" ou "loi est
    Thjizzrini ou "Concept absurde"

    Ces Thjizzrini prennent la plupart du temps la forme de petites maximes, auxquelles semblent se tenir la majorité des khajiits, bien que d'un individu à un autre, elles soient interprétées différemment. En voici quelques exemples, dont certains précédés de leur version originale :

    Gzalzi vaberzarita maaszi :
    "L’absurdité est devenue nécessité"

    Q’zi no vano thzina ualizz :
    "Lorsque je me contredis, je dis la vérité"

    Vaba Do’Shurh’do :
    "Il est bon d’être brave"

    Vaba Maaszi Lhajiito :
    "Il est nécessaire de s’enfuir"

    Fusozay Var Var :
    "Profitez de la vie"

    Fusozay Var Dar :
    "Tuez sans scrupule"

    Ahzirr Durrarriss :
    "Nous donnons librement au peuple"

    Ahzirr Traajijazeri :
    "Nous prenons justement par la force"

    Fusozayiit naba fusozay fusozayiit :
    "Un fou ne peut tromper un fou."

    "L’esprit d’un Khajiit n’est pas conçu pour l’introspection. Il agit, c’est tout."

    "Si vous voulez rendre un combat ennuyeux, livrez-le loyalement."

    "Un chat surmené oublie le goût du sucre."

    "La griffe soignée n’accroche pas."

    "Un couteau silencieux résout davantage que des cris."

    "Épée dans une main, et rire dans l’autre."

    "Le tempérament du corps doit supporter le tempérament de l'esprit."

    "La Danse des Deux lunes exige le rejet de sa vanité."


    La Culture Ta'agra
    Les Temples des Deux Lunes



    Présent dans n'importe quelle bourgade khajiit, le Temple des Deux Lunes est toujours le bâtiment le plus luxueux. Construit pour duré, dans les matériaux les plus riches de sa région, il constitue le cœur de la société khajiit. Ils y prient les dieux, ainsi que le ja-Kha'jay, qui représente à leurs yeux la chance, le destin et le hasard.

    Au temple, on vénère les Lunes, puisque celles-ci donnent la vie aux khajiits à travers le sucrelune, dont la consommation est régulée par les prêtres des Lunes. Au dessus de ceux-ci, on trouvent les archiprêtres, puis les évêques des Lunes et, enfin, le Mane. Celui-ci guide spirituellement le peuple khajiit, et assure sa protection grâce à la "Légion du Mane", qui protège les temples.




    Dernière édition par Cleyam le Sam 22 Fév - 22:49, édité 7 fois


    _________________
    avatar
    Cleyam

    Messages : 538
    Date d'inscription : 08/01/2014
    Age : 23

    Feuille de personnage
    Race: Altmer
    Guilde(s): Museum
    Alliance: Domaine Aldmeri

    Re: [Livre] Le Ta'agra pour les néophytes

    Message par Cleyam le Lun 20 Jan - 22:51

    La Culture Ta'agra
    Exemple de Prière Khajiit



    « Jone et Jode, guidez mes pas.
    Révélez le sentier que je suivrai.
    Donnez votre doux sucre à votre fidèle.

    Rugissement d’Alkosh, emplis mes oreilles.
    Affûte mes griffes et mon esprit.
    Accorde la sagesse du Premier Chat à mon foyer.

    Souffle de Khenarthi, emplis mon esprit.
    Murmure tes secrets à nos oreilles.
    Et porte-nous vers le ciel. »



    La Culture Ta'agra
    La vie après la mort, ou les dro-m'Athra



    Après la mort, l'âme des vrais khajiits est emportée par les vents de Khénarthi, jusqu'aux Sables par delà les étoiles, où ils peuvent jouer et prier jusqu'à ce qu'ils appellent le « Prochain Bond ».

    Quant aux khajiits courbés, qui n'ont pas respecté les dieux et leurs préceptes, ils sont aspirés dans la Grande Nuit d'au-delà le monde, où ils doivent servir le Coeur de Lorkhaj de Namiira, jusqu'à ce que leur queue ait retrouvé toute sa droiture. Ils deviennent alors les « Danseurs de l'Obscurité », dans laquelle ils tourbillonnent au rythme du battement du Cœur de Lorkhaj. Parfois, ils s'infiltrent jusqu'à la surface de Nirni, là où brillent les lunes, et erent parmi les vivants. Ce sont les dro-m'Athra, les esprits de l'ombre ( les fantômes khajiits ? ), qu'il faut craindre.

    Lorsqu'un vrai chat voit un dro-m'Athra faire la danse des chats courbés, il peut ressentir sa queue se contracter en raison de l'attrait de l'Obscurité. S'il se laisse se laisse avoir, le vrai chat subira de plus en plus de contractions, tandis qu'il s'éloigne de la clarté des lunes, rendant le dro-m'Athra plus puissant. Si l'obscurité submerge la lueur des Lunes dans le cœur du khajiit, celui-ci est perdu, et deviendra courbé comme le danseur de l'ombre. Le dro-m'Athra peut alors tordre l'âme du chat courbé, et l'envoyer à travers les fissures dans la Grande Nuit d'au-delà le monde, où il ira danser au rythme du Coeur de Lorkhaj, pour l'éternité.

    Il existe deux méthodes pour banir un dro-m'Athra :
    La méthode de Jone, affectionnée par les guerriers, qui consiste à dégainer ses griffes pour frapper l'obscurité jusqu'à ce qu'elle disparaisse. Il faut pour cela avoir de la force, de la détermination, le cœur bien accroché et des griffes ( armes ) aiguisées.
    La méthode de Jode, elle, consiste à éclairer l'obscurité de la nuit sans lunes à l'aide de la magie. De cette manière, les dro-m'Athra, deviennent de vrais chats, et sont emportés par Khénarthi de façon définitive.




    Dernière édition par Cleyam le Jeu 27 Fév - 17:25, édité 4 fois


    _________________
    avatar
    Cleyam

    Messages : 538
    Date d'inscription : 08/01/2014
    Age : 23

    Feuille de personnage
    Race: Altmer
    Guilde(s): Museum
    Alliance: Domaine Aldmeri

    Re: [Livre] Le Ta'agra pour les néophytes

    Message par Cleyam le Lun 20 Jan - 22:58

    ( Tous les mots qui suivent sont issus des jeux TES, mais certains ont été traduits par des fans, ce qui rend certains d'entre non entièrement canons, mais parfaitement utilisables, malgré tout. )

    La Culture Ta'agra
    Petit lexique de langue ta'agra ( Ta'agra'iis )



    A
    Ahn trajiir : pour toi.
    Ahzirr : (p.) nous.
    Ahziss : (p.) je, moi, mon
    Ajo : magnifique, merveilleux
    An : et
    Aratataami : être semblable
    Ashlik : de toute manière
    Atatami : le même, identique
    Avek : passage, chemin

    B
    Bahlee : tout(es), tous
    Haliji : (pron.) vous
    Bek : (v.) mentionner, citer
    Beko(h) : avant, auparavant
    Bo : mais
    Boshei : sembler, paraître
    Budi : (n.) chemise de style khajiit, attachée par le côté droit par des soutaches.
    Budiit : (n.) tailleur, couturier.

    D
    Da'khe : l'eau
    Dar : (n.) voleur ( dans un nom )
    Dariit : voleur ( le mot )
    Dek : invisible (adj) ou disparition, invisibilité (n.)
    Dekoh : (v.) disparaître, devenir invisible, s'évaporer
    Do  : (n.) guerrier.
    Dor : (préposition) pour ou (conjonction) pour, depuis, parce que
    Dro : (n.) grand-père.
    Dro-m'Athra : (n.), esprits de l'ombre [d'Elsweyr]/Daedras.
    Durrarr : (n.) stylet ( pour écrire )

    E
    Ehkoh/eeko : (v.) poursuivre, chasser, traquer
    Ehkoht : (v.) rechercher
    Ehpak : (n.) famille, clan, tribu
    Eks : (v.) réparer.
    En : (préposition) à l'intérieur de, dans
    Ettofarwalkah + nom : formule "Je vous présente ..."

    F
    Famer : (n.) fermier
    Fasiiri : (n.) tour ( bâtiment )
    Fasiiri'ja-kha'jay : (n.) tour des lunes ( bâtiment )
    Fusozay : (v.) je plaisante, ou avec joie/entrain, ou sans regrets/hesitation
    Fusozay : (p.) vous.
    Fusozayiit : (n.) clown, fou, excentrique, libre-penseur, personne sans regrets/responsabilités

    G
    Gzalzi : (n.) l'absurdité.

    H
    Hekoh : (v.) surcharger, encombrer, ou (adj.) fort

    I
    Iiliten
    iit : (v.) marcher.
    _iit : (v. terminaison) ce que quelqu'un fait (« Budiit » = tailleur) — Endroit (« Senchal'iit »).
    iitay : (n.) l'endroit où l'on vit («Senchal'iitay »).
    Iko : après
    Irat : important

    J
    J, Ja, ou Ji : (n.) célibataire, jeune adulte, ou personne qui manque d'expérience.
    Jah : (n.) monnaie, ou pièces de monnaie.
    Jaji : (pronom) celui-ci, ou marque de la 1ere personne du singulier
    Jajo : (pronom) celui-là, ou marque de 2e personne du singulier
    Ja-Kha'jay : (n.) le « Treillage Lunaire » (ou « Cordes de Lune »).
    Ja'khajiit : (n.) chaton.
    Jei : (n.) panier, seau
    Jekosiit : (n. ou v.) une insulte de signification inconnue. Désignerait probablement les habitants de Jekos, mais pourrait aussi être la conjugaison du verbe « jekos ».
    Je'm'ath : (n.) coutume khajiite similaire à celle du "service-contre-service".
    Jer : (pron.) tu
    Jihatt: (n.) guerrier à louer - péjoratif
    Jihatt'ra/jeehater : (n.) chasseur de primes, épée louée ( neutre )
    Jijri : (n.) sol, ou peau ( selon contexte )
    Jo : (n.) sorcier, ou érudit

    K
    Ka : marque de cause ( ex : "jajo dekoh ka reghah" = "Ta disparition a l'a rendu suspicieux" )
    Kadoh/kadoo : (v.) garder un secret ( philosophie de vie khajiit )
    « Kahkahturr ? » : « quelle sorte ? ».
    Khaj : (n.) sable, ou désert.
    Ko : (v.) savoir
    Koh : (v.) promettre ou (n.) promesse
    Kohjah/Cohjah : (n.) affaire, transaction
    Koht : (v.) prêter serment ou (n.) serment
    Kon/con : (v.) aller
    Krin : (n.) sourire (cf. l'anglais « grin »).
    Kriinya : (v.) sourire (impératif).

    L
    Lhajiito : (v.) s'enfuir.
    Liter : (n.) compagnon, frère

    M
    M, ou Ma :(n.) enfant, apprenti, ou vierge.
    Maaszi : (n.) nécessité/nécessaire.
    Mo-jo'khaj : (n.) "sombres esprits du désert"

    N
    Naba : (v.) ne pas être
    Naba-Shanjijri : (n.) fongus ( pl = Naba-Shanjijra )
    Nak : (n.) nom
    Nirni : (n.) l'arène, le Mundus, le Peut-Etre Gris, le plan mortel.
    Nirnijijri : (n.) la peau de Nirni, la surface
    Nukoh/nookoh : (v.) se reposer, se relaxer, être en paix
    Nukoht : (v.) dormir

    O
    Ohkoh/ohku : (v.) regarder
    Ohkoht : (v.) espionner
    Ohtoh : (v.) avoir une dette
    Ohtoht : (v.) avoir une dette éternelle, à vie
    Oodurr : frisson
    Orikah : soucieux

    P
    Pakseech : (n.) Siège du clan.  ( P. anal. chef. )
    Pal : (n.) jour
    Pelin : chevalier
    Po : (adj.) pauvre ( mot emprunté, car il n'existe pas de tel concept chez les khajiits )
    Pur : (v.) parler, dire, converser

    R
    Ra : (n.) utilisé dans les noms pour montrer un statut de dirigeant, désigne souvent un leader de tribu.
    Rabi : (v.) avoir (impératif).
    Raj : (adj.) tous
    Rajhin : (n.) bandit
    Rawl : (n.) pluie
    Rawlith : (v.) pleuvoir
    Rawlith Khaj : (n.) Pluie du désert ( art martial khajiit )
    Reghah : (v.) suspecter, (adj.) suspicieux
    Reghaht : (v.) s'inquieter, (adj.) inquiet
    Renrij : (n.) pourriture, ou mercenaire, ou exilé.
    Renrijra : (n.) mercenaires, ruffians "honorables" ( renrijii au pluriel).
    Retoh : (v.) revenir
    Ri : (n.) voir « Ra ».
    Ri’sallidad : (n.) morts honorés, martyrs.
    Ro : votre
    Roziir : votre groupe, vous-même
    Roziss : forme d'adresse pour des khajiits extrêmement proche ( impoli si utilisé autrement )


    S
    S : (n.) adulte.
    Sallidad : (n.) morts.
    Seechoh : (v.) s'assoir/assoir (impératif).
    Shan : (v.) grandir
    Shanjijri : (n.) plante, arbre
    Shanvasajijri : (n.) racine
    Shee : (n. ) prix, coût
    Shurh : être brave
    Siicho/seechoc : (v.) s'asseoir
    Sky'ell : (n.) toute chose (« Sratha eks sky'ell » = Sratha répare tout).
    Slarjei : (n.) chameau
    Sreek : (adv.) après tout, tout bien considéré
    Sri : (v.) posséder, garder

    T
    -t : (adj./suffixe) montre l'importance, le respect ou l'aspect mystérieux de quelque chose
    Ta'agra'iss : (n.) les mots du peuple ( le langage khajiit )
    Tekoh : (v.) être plein
    Teport : (n.) port ( maritime )
    Teretoh : (v.) être exilé, ne jamais revenir
    Thjizzrini : (n.) concepts absurdes. Équivalent Ta'agra du mot « règles ».
    Tok : épouse
    Traajijazeri : qui prennent justement par la force.
    Tunur/tunoor : (n.) nuit

    U
    Uder : (v. ) trembler ( de peur )

    V
    Va : (v.) être
    Vaba : (v.) être (infinitif)/il est.
    Vabazeri : (v.) se métamorphoser, devenir
    Vaberzarita : (v.) est devenue.
    Vakasash : souhaiter être
    Var : (n.) sucre, sang ( essence de vie ) ou énergie ( vitale )
    Var dar : (n.) mort, (v.) faire saigner, tuer
    Var var : (n.) vie, âme (v.) vivre
    Var var var : (v.) « ce qui doit être sera » ou « c'est ainsi ».
    Vano : contradiction
    Vasa : (adv.) sous, en dessous
    Vek : (n.) le lointain, une grande distance
    Velk : (n.) royaume, état

    W
    Wakay : excuse
    Warahbarah : (prep.) vers, dans la direction de
    Woh : (prep.) avec, en possession de, ayant
    Wohreghaht : (v.) était inquiet (« Sratha wohreghaht »).

    Y
    Yajira : (n.) copie, imitation

    Z
    Zhab : (n.) jeu.
    -zirr : (suffixe) groupe
    -ziss : (suffixe) soi-même, présence
    Zwintho : (adj.) jaune
    Zwinthodurrarr : (n.) un crayon jaune.




    Dernière édition par Cleyam le Sam 22 Fév - 22:47, édité 4 fois


    _________________
    avatar
    Cleyam

    Messages : 538
    Date d'inscription : 08/01/2014
    Age : 23

    Feuille de personnage
    Race: Altmer
    Guilde(s): Museum
    Alliance: Domaine Aldmeri

    Re: [Livre] Le Ta'agra pour les néophytes

    Message par Cleyam le Lun 20 Jan - 23:02

    Epilogue



    Il reste encore bien plus à apprendre du peuple khajiit, et je vous invite notamment à vous intéresser à la manière dont Masser et Secunda influent sur la physionomie des nouveaux nés, ce sur quoi vous pouvez vous renseignez dans d'autres ouvrages.

    Toujours est-il que les vieux différents ne doivent pas nous empêcher de nous lier les uns aux autres. Mon peuple, les bosmers, a souvent été en conflit avec les khajiits, comme le montre la mythologie ta'agra elle-même. Pourtant, j'ai fait l'effort de faire un pas vers les habitants d'Elsweyr, et certains d'entre eux en ont fait de même, ce qui prouve que la collaboration n'est pas impossible !

    Ouvre les yeux, observez le monde qui vous entoure, et cessez de vous tromper d'ennemis.

    Pour le Domaine !


    Dernière édition par Cleyam le Sam 22 Fév - 22:48, édité 1 fois


    _________________
    avatar
    Cleyam

    Messages : 538
    Date d'inscription : 08/01/2014
    Age : 23

    Feuille de personnage
    Race: Altmer
    Guilde(s): Museum
    Alliance: Domaine Aldmeri

    Re: [Livre] Le Ta'agra pour les néophytes

    Message par Cleyam le Lun 20 Jan - 23:04



    Dernière édition par Cleyam le Dim 16 Fév - 16:23, édité 2 fois


    _________________
    avatar
    Luktav Gra-Borgak

    Messages : 63
    Date d'inscription : 01/12/2013

    Feuille de personnage
    Race: Orque
    Guilde(s):
    Alliance:

    Re: [Livre] Le Ta'agra pour les néophytes

    Message par Luktav Gra-Borgak le Mar 21 Jan - 13:35

    Merci pour tout ça, bien que je m'y connaisse déjà,des sources supplémentaires étayent la base,et cela peut servir à bon nombre de gens qui semblent délaisser le domaine Aldmeri.


    _________________
    Weergh!"

    -Pelagius III
    avatar
    Cleyam

    Messages : 538
    Date d'inscription : 08/01/2014
    Age : 23

    Feuille de personnage
    Race: Altmer
    Guilde(s): Museum
    Alliance: Domaine Aldmeri

    Re: [Livre] Le Ta'agra pour les néophytes

    Message par Cleyam le Mar 21 Jan - 17:08

    J'ai légèrement étoffé la partie concernant le Ta'agra'iss ( langage khajiit ), grâce à des liens découverts sur le forum de la Plume Aldmeri, que je dois à Caelinde, que je remercie. Les sont dans les références, et je me suis permis de traduire en français le contenu vers lequel ils mènent.


    _________________
    avatar
    Luktav Gra-Borgak

    Messages : 63
    Date d'inscription : 01/12/2013

    Feuille de personnage
    Race: Orque
    Guilde(s):
    Alliance:

    Re: [Livre] Le Ta'agra pour les néophytes

    Message par Luktav Gra-Borgak le Mar 21 Jan - 23:12

    Merci bien,justement c'était la partie que je ne connaissais pas,tu es devenu khajiit?


    _________________
    Weergh!"

    -Pelagius III
    avatar
    Cleyam

    Messages : 538
    Date d'inscription : 08/01/2014
    Age : 23

    Feuille de personnage
    Race: Altmer
    Guilde(s): Museum
    Alliance: Domaine Aldmeri

    Re: [Livre] Le Ta'agra pour les néophytes

    Message par Cleyam le Lun 17 Fév - 12:34

    Dossier mis à jour, avec l'ajout de quelques divinités et de précisions sur celles déjà existantes. Il y a également quelques thjizzrini supplémentaires, ainsi qu'un article de plus concernant la vie après la mort, dans la religion khajiit.


    _________________
    avatar
    Cleyam

    Messages : 538
    Date d'inscription : 08/01/2014
    Age : 23

    Feuille de personnage
    Race: Altmer
    Guilde(s): Museum
    Alliance: Domaine Aldmeri

    Re: [Livre] Le Ta'agra pour les néophytes

    Message par Cleyam le Sam 22 Fév - 17:30

    Mis à jour avec un conte concernant Rahjin, le Dieu Voleur, dans le message n°9.


    _________________

    Contenu sponsorisé

    Re: [Livre] Le Ta'agra pour les néophytes

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Dim 17 Déc - 5:22