The Elder Scrolls Online - Roleplay

Bonjour, ce forum ferme définitivement ses portes suite à son abandon complet. Vous pouvez toujours lire et éditer vos messages afin d'en récupérer le contenu. Merci de vous diriger vers http://tesoroleplay.enjin.com/home pour un forum communautaire actif.


    Journal de Bjårl Norvarsk

    Partagez
    avatar
    Gjöfgoðs

    Messages : 282
    Date d'inscription : 15/01/2014
    Age : 26
    Localisation : Rennes

    Feuille de personnage
    Race: Nordique
    Guilde(s): Fils de Kyne
    Alliance: Pacte de Cœurébène

    Journal de Bjårl Norvarsk

    Message par Gjöfgoðs le Jeu 20 Mar - 1:56

    Journal de Bjårl Norvarsk




    Journal de Bjårl Norvarsk a écrit:
    Middas 19 de Semaille de l'an 582.

    Pierre de Shor.

    Il est tard. Les festivités de Wahl Zeim Aus sont finies depuis quelques jours. Je suis resté une journée de plus au bosquet de Kyne, profiter du calme des lieux. La nuit est arrivée plus vite que prévue et j'ai du m’arrêter à la Pierre de Shor pour la soirée.
    Vous qui lisez ça, vous vous demandez surement ce que vous êtes entrain de lire. Rien de bien palpitant à vrai dire. Les goðar, fortement appuyés par Kunthj le lögmad, m'ont demandés lors de notre dernière assemblée de tenir un journal. Leur but est de permettre aux futurs Hovding, d'apprendre de leurs prédécesseurs, apparemment Thorolf Loupgris faisait déjà ça en son temps. Bien de me prévenir qu'après dix ans. Comme il semble que j'ai déjà pas mal de retard dans la tenue de ce journal du coup, je vais essayer de faire court.

    Quand j'ai dit "Notre Assemblée" le "nous" désigne les Fils de Kyne. Je vais partir du principe que vous êtes le plus con des Altmers, par chez nous ça va souvent de paire. Pour faire simple donc, les Fils de Kyne sont les fils et filles de Bordeciel, les plus dévoués à la culture Nordique. Nous ne sommes pas un clan ni un culte secret, juste un rassemblement de frères et sœurs enfants d'un peuple fort et fière. Même si autrefois on ne rassemblait que des personnes ayant du sang Nordique, depuis quelques années maintenant, toute personne qui se retrouve dans la culture Nordique pourra faire partit de notre "ordre". Nous avons des buts bien précis qui nous rassemblent; la sauvegarde de l'héritage culturel Nordique, texte, chants et autres choses; la défense contre les Daedras et autre créatures du style des garous ou vampires; et la défense des terres de Bordeciel, et depuis dix ans également, quand il le faut, des terres du Pacte. Je vous épargnerais tout l'historique du pourquoi et du comment, de l'origine de l'ordre, ce que vous pouvez savoir d'intéressant c'est que le thane aussi bien que le mendiant peuvent être Fils de Kyne, et qu'ils sont égaux face à leurs dieux.

    Voilà qui est fait pour les Fils de Kyne, maintenant je pense qu'il faut que je parle de moi.
    Je m'appelle Bjårl Norvarsk. Je suis né le premier Loredas de Semailles 2E 535 dans une petite ferme le long des berges de l'Ilinalta, sous le signe du seigneur. J'ai deux frères, Ulfgar et Fjolfr et deux sœurs, Fryfnh et Heddvild. Mes parents sont Greira et Jolgard Norvarsk. L'origine de notre nom est peu connu, il vient enfaite de Hjolfrin Norvarsk, meilleur guerrier du petit village de Norvarsk. Jusque là pas de quoi égorger une chèvre, sauf qu'un jour ce guerrier venu de son village pris part à un expédition en partance de la ville portuaire de Jylkurfyk en Atmora, c'était un des cinq cents compagnons d'Ysgamor, fier de ses origines il garda ce nom, dont ses enfants ont hérités, puis ses petits enfants, jusqu'à nous.
    Ce nom était également porté par un scalde Urfid Norvarsk dans les années 500 de la première ère. Ce scalde faisait, lui, parti d'une compagnie d'érudits et de baladins du nom de Fils de Kyne. Pour cette raison c'est avec fierté que tout les Norvarsks sont Fils de Kyne de père en fils.

    Le sommeil commence peu à peu à me gagner, et l'hydromel n'arrange rien à ça. Demain je retournerais à la ferme de ma famille, à l'ouest de Faillaise, et si le courage me vient, je continuerais mon histoire.


    _________________


    avatar
    Gjöfgoðs

    Messages : 282
    Date d'inscription : 15/01/2014
    Age : 26
    Localisation : Rennes

    Feuille de personnage
    Race: Nordique
    Guilde(s): Fils de Kyne
    Alliance: Pacte de Cœurébène

    Re: Journal de Bjårl Norvarsk

    Message par Gjöfgoðs le Jeu 27 Mar - 5:08

    Journal de Bjårl Norvarsk a écrit:Tirdas 25 de Semaille de l'an 582.

    Ferme familiale.


    Je l'avoue, je n'ai pas encore pris l'habitude d'écrire dans mon journal. Une semaine que je suis rentré et sans pour autant avoir été débordé par les événements, je n'ai pas tellement eu le temps. J'ai relu brièvement ce que j'avais écrit l'autre fois, il me semble que vous savez donc à peu près tout ce qui concerne mes origines. Afin de rester logique, je vais continuer mon histoire dans l'ordre.

    Mes quinze premiers printemps, pour faire court, je les ai passé à gratter la terre et à racler le cul des vaches. Rien d'étonnant pour un fils de fermier. J'ai été mis très tôt au travail, une tâche après l'autre, nourrir les bêtes, les traire, récolter les œufs puis les légumes, puis replanter, arroser, abattre. Une fois le soir tombé ou certains jours d'hiver, mes parents en profitaient pour me parler de notre peuple. J'ai été bercé par les chants d'autrefois et ai appris a lire et à écrire grâce aux cinq chants du roi Wulfharth. Quand j'avais l'occasion de jouer avec les enfants des autres familles de la ferme, j'incarnais le puissant Morihaus, ou le sage Jurgen Parlevent.

    A mes quinze ans, mes parents qui n'avaient plus trop de place pour leur cinq enfants, ont décidés de m'envoyer à Blancherive chez un autre Fils que l'on voyait de temps en temps. Velfhe Poing-de-Fer était un des meilleur tanneur de Bordeciel de ce que disait mon père. Quand j'essaye de me rappeler sa tête ce que je vois c'est une masse de cheveux hirsute d'un brun foncé grisonnant, de laquelle s'échappait quelques tresses perlés d'étain. Il avait par contre une voix qui résonne encore en moi, ces voix qu'on entend de loin tant elles font vibrer l'air et sa carrure était assez impressionnante, de petite taille pour un nordique, je faisais pratiquement sa taille, mais aussi large qu'un bœuf.

    C'est donc chez lui que j'ai vécu par la suite, dans une petite maison dans les bas quartiers de Blancherive. Quelques jours après mon arrivé il me fit visiter la ville : Fort-Dragon, Jorrvaskr et le Vermidor. C'est ce dernier qui m'a marqué principalement, je connaissais déjà par cœur l'histoire des cinq cents compagnons d'Ysgramor, tout autant que celle de Olaf le Borgne et du dragon Numinex, mais je ne pensais pas qu'il puisse exister un tel arbre sur Tamriel. Il me raconta l'hsitoire, qu'à un moment dans le passé de Blancherive il fut planté à partir d'une bouture du Primarbor, le plus vieil arbre de Tamriel, qu'il a toujours été plus ou moins fané mais qu'il a toujours grandi malgré tout. Pour lui cet arbre était l'exemple qu'un être aussi loin qu'il soit de chez lui pouvait grandir. Inutile de vous dire pourquoi cette histoire fit écho en moi.
    Dans l'ensemble la vie n'était pas mal, il m'a appris son métier comme si j'étais son fils, m'a montré l'art de la chasse au gibier, comment pister une proie. Il disait qu'en somme pour bien travailler il fallait d'abord comprendre d'où venait la « matière ». La « matière » c'était son mot, j'avais pas tout ce qu'il fallait pour comprendre quand il m'a appris ça. En d'autres termes ça signifiait qu'il fallait toujours remonter à la source pour comprendre et agir en conséquence. On ne peut pas tanner une peau sans connaître l'animal, ces habitudes, ses prédateurs. Il s'est avéré que ce conseil me servirait tout au long de ma vie.
    Le vieux Poing-de-Fer était un érudit sans en avoir l'air en vérité. Même si mes parents avaient travaillé le terrain depuis mon enfance c'est lui qui a fait en sorte de modeler un Fils à partir de l'enfant que j'étais encore.


    _________________



      La date/heure actuelle est Lun 21 Aoû - 21:34