The Elder Scrolls Online - Roleplay

Bonjour, ce forum ferme définitivement ses portes suite à son abandon complet. Vous pouvez toujours lire et éditer vos messages afin d'en récupérer le contenu. Merci de vous diriger vers http://tesoroleplay.enjin.com/home pour un forum communautaire actif.


    [Guide de Hauteroche] Alliances, royaumes et noblesse.

    Partagez
    avatar
    Liam Faol

    Messages : 468
    Date d'inscription : 04/03/2013
    Localisation : HauteRoche

    Feuille de personnage
    Race: Bréton
    Guilde(s): La Bannière au Loup
    Alliance:

    [Guide de Hauteroche] Alliances, royaumes et noblesse.

    Message par Liam Faol le Jeu 20 Mar - 21:11

    [Ce document est HRP]


    [Guide de Hauteroche] Alliances, royaumes et noblesse.


    Hauteroche est un vaste territoire qui, selon les écrit, est « émietté en une poussière de baronnies, de duchés et de principautés ». Et pour réorganiser et formuler plus exactement cette affirmation nous dirons donc que Hauteroche est émietté en royaumes, duchés, principautés, comtés, baronnies et seigneuries.

    Cette assertion est notamment corroboré par le traité de l'Alliance de Daguefilante, établi en 2E 541.

    En 2E 541, la ville (Daguefilante) fut assiégée par une armée de parjures. Après que le futur Haut-Roi Émeric eut vaincu les envahisseurs, les rois de Camlorn, Daggerfall, Morneheaume, Evermore et Refuge signèrent l'Alliance de Daguefilante.

    [Source : La Grande Bibliothèque de Tamriel (lien)

    Ce fait historique est à rectifier dans le sens où il a été écrit ainsi dans la chronologie, probablement tardivement. Ou bien parce que la période n'ayant pas été exploitée auparavant et TESO y prenant part, on y a apporté des modifications qui n'ont pas été prises en compte.

    Car pour prendre l'exemple de Camlorn, nous savons que dans TESO, il ne s'agit pas d'un royaume mais d'un Duché. Ce qui en soi, ne change pas grand chose, car il existe des duchés aussi grands que des royaumes et des comtés aussi grands que des comtés. Et même des royaumes de la taille qu'on d'habitude ces deux derniers.

    Cela nous éclaire par contre sur un premier point ; il y a des duchés indépendants et suffisamment puissants et influents pour être à l'égal des royaumes. C'est ainsi le cas de Camlorn qui est l'un des grands fiefs signataires du traité de Daguefilante.

    Il y a ensuite le cas d'Alcaire qui n'est pas signataire dudit traité, mais qui selon le lore est tantôt un « fief » sans plus de précision, tantôt un « royaume ». On sait que dans TESO il s'agit d'un Duché, à la tête duquel se trouve le frère du Haut Roi Emeric.

    Dans son cas on peut alors imaginer que Alcaire n'est peut-être pas un duché indépendant mais qu'il dépend du royaume de Refuge/Haltevoie à la tête duquel se trouve le Haut-Roi Emeric. Qui en l'espèce est donc « Roi de Refuge/Haltevoie ». Ce qui serait somme toute assez logique dans la mesure où son frère aurait pu se trouver être l'héritier si Emeric était mort et que par conséquent, étant issu de la même maison royale de Haltevoie, il a été nommé à la tête du Duché d'Alcaire, sous l'autorité de son frère ou du précédent roi (peut-être leur père).

    Par ailleurs on trouve tout autour de Refuge/Haltevoie, plusieurs comtés et la logique veut donc qu'il soit dépendant du royaume éponyme.

    Ces éléments nous permettent de faire le lien direct entre le système féodal de TESO et celui du moyen-âge. De façon générale, évidemment, car le jeu ne prétend pas coller à la réalité et nul n'ira prétendre le contraire.

    Mais c'est néanmoins intéressant car cela dessine le paysage politique de Hauteroche et permet de comprendre comment sont établis les pouvoirs.

    Il faut donc replacer ce système et son organisation ;

    Un royaume par définition est indépendant.
    Une principauté l'est aussi généralement.
    Un Duché "peut l'être", mais en règle générale c'est une subdivision d'un royaume qui correspondant à une charge militaire (uniquement à l'origine) et administrative d'une région.
    Un comté correspond à la même chose (précisons qu'elle fut aussi uniquement militaire à l'origine), sauf qu'il n'est pas indépendant. Il peut être la subdivision d'un royaume ou d'un duché (éventuellement d'une principauté mais c'est plus rare).
    Une baronnie peut soit correspondre à un fief obtenu directement du roi, soit correspondre à une subdivision territoriale d'un comté.

    Et tous ces fiefs peuvent être un peu plus morcelés encore en seigneuries et jusqu'au plus petit découpage administratif qu'est la châtellenie, à la tête desquelles se trouvent donc des « seigneurs » sans autre distinction de titre.

    Après quoi il nous faut préciser que c'est la charge qui fait le titre. Ainsi, on n'est pas « duc » ou « comte » ou encore « baron » de rien. Aucune charge n'est honorifique. Ce ne sont pas des titres pour parader (comme ils l'étaient sous l'ancien régime pour les amateurs d'histoire).

    Lorsqu'on est duc (sauf à être indépendant), comte, baron ou même simple châtelain, on l'est par la volonté d'un suzerain supérieur à soi qui a toute liberté d'ôter le titre et donc la charge s'il y a faute.

    C'est d'ailleurs le sens de l'hommage (qu'on appelle vulgairement l'allégeance) entre deux seigneurs. L'un reçoit l'hommage d'un autre (Un duc d'un comte par exemple). Le vassal promet un certains nombre de choses, en échange de quoi le suzerain lui donne le titre qui correspond à la charge dont il l'investi. Charge qui comprend généralement des possessions diverses ; terres, cités, moulins, etc...

    Et un vassal qui désobéit ou manque à ses devoirs peut se voir retirer sa charge. Plus rarement, à l'inverse, un suzerain qui ne remplirait pas ses obligations à l'endroit de son vassal, peut craindre que celui-ci parte (dans le meilleur des cas) ou fasse sécession (le pire ^^). Mais en général, les rapports de force son déséquilibré et sur cette dernière hypothèse, le vassal le paye généralement au prix fort après coup.

    Ceci étant précisé, nous pouvons préciser maintenant le titre et la fonction du Haut-Roi.

    Est Haut-Roi celui qui a unifié plusieurs royaumes sous son autorité. Pour les connaisseurs de la légende Arthurienne, c'est ce qu'est Arthur ; Haut Roi d'Albion, hérité des légendes irlandaises et d'une réalité historique autour du titre de « Ard rí Érenn » ; roi suprême ou haut roi d'Irlande. Car l'Irlande était divisés en royaumes.

    Pour en revenir à Emeric, cela nous permet de comprendre que le traité de Daguefilante le fit Haut-Roi et donc lui donnait autorité sur tous les royaumes et fiefs signataires. A ce titre il est donc la plus haute autorité des territoires fédérés de Hauteroche.

    On peut imaginer que tous les royaumes, principautés, duchés, comtés et baronnies, n'ont pas signés ce traité. Tous ne lui sont donc pas soumis, mais le traité comprend néanmoins la majorité des grands fiefs de Hauteroche ce qui donne à Emeric une autorité difficilement contestable et en tout cas la plus puissante et influente de Hauteroche.

    A cela il faut cependant apporter une autre nuance. La théorie reflète rarement l'exacte pratique. La réalité c'est que dans une châtellenie le seigneur peut déjà être confronté à des oppositions de la part même de roturiers, alors on imagine qu'à l'échelle d'un royaume et plus encore d'un Haut Royaume, la chose est d'autant plus fragile.

    Ainsi, dans un royaume, un roi doit déjà se confronter à quelques vassaux récalcitrant à payer leurs impôts, à obéir à ses décrets et autres ordres et prescriptions et qu'il doit régulièrement aller leur rappeler qui est le chef. Parfois au prix d'une guerre quand un vassal s'enferme dans une logique indépendantiste ; à ses risques et périls. Mais lesdits périls peuvent être inversés, car si un roi à la prédominance du titre, il se peut qu'il soit affaibli dans son autorité ; par défiance de plusieurs vassaux, de son peuple, politiquement, mais aussi militairement et économiquement. Alors il lui devient plus compliqué de conserver cette unité.

    Imaginez donc ce que c'est pour un Haut Royaume comme celui que dirige Emeric fort d'au moins cinq grands fiefs royaux et ducaux. Un vrai casse tête. Cela étant, ce qui renforce l'unité d'un royaume c'est d'avoir un ennemi commun et en l'espèce, le contexte est favorable à une unité plus forte que jamais car l'alliance est en guerre contre le Pacte, le Domaine et aussi contre l'Empire chancelant.

    Et évidemment, pour en revenir à une chose qui fut évoqué précédemment, ôter la charge d'un seigneur châtelain est plus simple que d'ôter celle d'un comte ou d'un duc. Car évidemment, les enjeux politiques, l'équilibre des forces est différent. C'est ce qui amène bien souvent des guerres entre suzerain et vassaux. Quand ce ne sont pas des guerres entre voisins sans autre but que d'annexer ses terres.

    Ces tensions et mêmes ces conflits là sont clairement évoqués dans les écrits tardifs relatifs à Hauteroche qui précisent que son passé féodal a été particulièrement tumultueux.

    Mais comme il a été dit précédemment, l'actuelle grande guerre des alliances, aura tendance à resserrer les rangs et donc à produire une unité autrement plus solide et en tout cas plus stable qu'à l'accoutumé. On peut donc en déduire que pour le moment, si la tâche du Haut Roi Emeric n'est pas une sinécure, cela pourrait être bien pire.

    Pour conclure, il faut rajouter que l'Alliance de Daguefilante ne se limite plus aujourd'hui au Traité éponyme qui réunissait alors les signataires d'origines. Il s'est étendu avec les Orcs auxquels le Haut Roi Emeric a donné le droit de refonder Orsinium en 2E 543 probablement contre leur allégeance.

    Enfin on sait qu'en 2E 566, Emeric épousa Maraya, fille du roi Fahara'jad de Sentinelle. Et que ce mariage scella l'alliance entre leurs royaumes respectifs, avec de nombreux accords commerciaux. De fait, c'est par cette voie que les Rougegardes ont ralliés l'Alliance de Daguefilante, mais probablement pas dans le contexte d'une allégeance. Plus probablement d'une alliance d'égal à égal.

    Un décret royal du Roi Fahara'jad vient d'ailleurs confirmer le soutien des Rougegardes dans la guerre des alliances ;

    Par décret du sage et puissant roi Fahara’jad

    Tous les navires marchands et leurs équipages loyaux à l’Alliance de Daguefilante sont dorénavant placés sous la puissante protection du roi Fahara’jad, et toute personne qui s’attaquerait à l’un de ces navires dans l’intention de le piller sera traqué et présenté à une justice rapide et expéditive.

    Toute lettre de marque précédemment accordée contre tout navire désormais loyal à l’Alliance est par la présente révoquée.

    Tournez plutôt votre attention vers les navires battant pavillon du Domaine aldmeri ou du Pacte de Cœurébène, ou aux équipages loyaux à ces ennemis de l’Alliance. Ces navires-là peuvent être attaqués en force et pillés, et une grande prime est placée pour la capture de ces bâtiments, de leur cargaison et de leurs membres d’équipage.


    *Sceau du roi Fahara'Jad (lien) de Sentinelle*




    A propos du mariage du Haut Roi Emeric, on sait qu'il fâcha beaucoup le Roi de Morneheaume car il était normalement prévu que Emeric épouse sa fille, la princesse Rayelle. Ce qui alimente encore l'idée que le Haut Royaume de Hauteroche doit être le théâtre de bien des jeux et enjeux politiques avec des tensions et des conflits réguliers.



    LJD Liam Faol [GM de la Bannière au Loup]
    « Par l'épée, avec honneur »
    « Avec honneur brûle de t'élever »


    Dernière édition par Liam Faol le Jeu 20 Mar - 21:21, édité 2 fois


    _________________
    avatar
    Liam Faol

    Messages : 468
    Date d'inscription : 04/03/2013
    Localisation : HauteRoche

    Feuille de personnage
    Race: Bréton
    Guilde(s): La Bannière au Loup
    Alliance:

    Re: [Guide de Hauteroche] Alliances, royaumes et noblesse.

    Message par Liam Faol le Jeu 20 Mar - 21:16

    [HRP]

    Bonjour,

    Cet article fait écho à une discussion (lien) à propos du Haut Roi Emeric et la scène féodale de Hauteroche.

    Des modifications y seront probablement (voir certainement) ajoutés plus tard car à l'heure actuelle le jeu n'est pas sorti et que plusieurs informations sont donc manquantes ou nécessites d'être confirmées.

    Mais cela donnera un premier aperçu, je l'espère utile et suffisamment détaillé, du contexte politique de Hauteroche et de l'organisation féodale de cette région.

    Cordialement,

    LJD Liam Faol [GM de la Bannière au Loup]
    « Par l'épée, avec honneur »
    « Avec honneur brûle de t'élever »
    avatar
    Miluru Thirvayn

    Messages : 66
    Date d'inscription : 30/05/2013

    Feuille de personnage
    Race: Elfe noir
    Guilde(s):
    Alliance:

    Re: [Guide de Hauteroche] Alliances, royaumes et noblesse.

    Message par Miluru Thirvayn le Dim 30 Mar - 14:19

    Super toutes ces infos !

    Toi qui a l'air de beaucoup t'y connaître, tu pourrais faire un récapitulatif de ce qui a à savoir si on joue noble s'il te plait? Nos possibilités en fait? (sans partir dans la grobillisme, tout ça..)

    Contenu sponsorisé

    Re: [Guide de Hauteroche] Alliances, royaumes et noblesse.

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mer 18 Oct - 18:48